"Vous faites preuve de malhonnêteté intellectuelle" : Maxime Saada cible à nouveau la ministre Rima Abdul Malak

Partager l'article
Vous lisez:
"Vous faites preuve de malhonnêteté intellectuelle" : Maxime Saada cible à nouveau la ministre Rima Abdul Malak
Par Tom Kerkour Journaliste
Ayant grandi à l'heure où YouTube empiète sur le petit écran, Tom Kerkour savoure autant un épisode de "Cauchemar en cuisine" que du Joueur du Grenier. Captivé par le bouleversement des médias à l'ère digitale/numérique, il intègre la rédaction de Puremédias en décembre 2022.
TF1 évoque son nouveau conflit avec Canal+ © Abaca
Le PDG du groupe Canal+ a déploré que la ministre n'ait pas cité le rôle de Canal+ dans le financement des films français.

Nouvelles tensions entre Canal+ et la ministre de la Culture. Alors que Rima Abdul Malak était reçue mardi 30 mai sur le plateau de "Quotidien", elle s'est livrée sur son tweet polémique accompagnant la palme d'or de Justine Triet au Festival de Cannes. Elle avait dénoncé le commentaire de la réalisatrice "ingrat" et "injuste" en soulignant l'importance des fonds accordés par l'État - à travers le CNC, financé indépendamment du ministère - dans le financement du cinéma français. Une pensée qu'elle a pu préciser face à Yann Barthès.

À lire aussi
Box-office : "S.O.S Fantôme" détrône "Godzilla x Kong", succès pour "Nous, les Leroy" avec Charlotte Gainsbourg et José Garcia
Cinéma
Box-office : "S.O.S Fantôme" détrône "Godzilla x Kong", succès pour "Nous, les...
"Il est temps pour moi de fermer mon clapet" : Pourquoi Quentin Dupieux ne fera pas la promo de son film "Deuxième acte" ?
Cinéma
"Il est temps pour moi de fermer mon clapet" : Pourquoi Quentin Dupieux ne fera...
Box-office : "Godzilla x Kong" détrône "Kung Fu Panda 4", plus faible lancement de la saga pour "Ducobu passe au vert"
Cinéma
Box-office : "Godzilla x Kong" détrône "Kung Fu Panda 4", plus faible lancement de...
Festival de Cannes 2024 : David Cronenberg, Gilles Lellouche, Jacques Audiard, Copolla... la sélection officielle dévoilée
Cinéma
Festival de Cannes 2024 : David Cronenberg, Gilles Lellouche, Jacques Audiard,...

Le problème est que, lorsque la ministre parle du modèle de financement de "l'exception culturelle", elle ne mentionne que le volet public et oublie les fonds privés. Un oubli que le groupe Canal+, premier investisseur privé dans le cinéma français, vit mal. C'est sur Twitter que le PDG du groupe, Maxime Saada, a entrepris de répondre à la locataire de la rue de Valois. "Madame la Ministre, Lorsque vous citez dans cette interview le film de Jeanne Herry 'Je verrai toujours vos visages', que nous aimons passionnément et dont le grand succès nous réjouit, c'est vous qui faites preuve de malhonnêteté intellectuelle", a dénoncé Maxime Saada.

"Souligner le rôle clé des acteurs de l'audiovisuel français"

"Ce film, comme le film de Justine Triet, comme la majeure partie des films français et européens sortis en salles, a été essentiellement financé par Canal+ (et Studiocanal) dont vous 'oubliez' systématiquement le rôle déterminant", a rappelé le dirigeant. En moyenne, le groupe alloue 200 millions d'euros par an au cinéma et s'est dit prêt à investir un milliard pour soutenir l'exception culturelle. Le patron de Canal+ a déploré que Rima Abdul Malak n'ait pas souligné "le rôle clé des acteurs de l'audiovisuel français", comme TF1 ou M6, qui sont également parmi les plus gros contributeurs.

Si la membre de l'exécutif n'a pas placé un mot sur les acteurs français, elle a bien insisté sur l'action des pouvoirs publics pour contraindre les plateformes américaines de passer à la caisse. "Les plateformes qui monopolisent votre attention et vos discours n'ont contribué en rien au financement de ce film. Et pour cause : les plateformes (...) consacrent la quasi-totalité de leurs 20% d'obligations au financement de séries et non de films, comme votre ministère leur en a donné la possibilité. Aucune n'a souhaité signer un accord avec les organisations du cinéma français, à l'exception notable de Netflix", a mis en avant Maxime Saada. Un message qui fait écho, en creux, au refus de Disney+ d'intégrer l'accord sur la chronologie des médias.

Les relations entre la ministre Rima Abdul Malak et Canal+ ne sont pas au beau fixe depuis déjà plusieurs mois. Les prises de parole répétées de la femme politique à l'encontre des chaînes C8 et CNews, deux filiales de Canal+. Elle a laissé planer en février la menace d'un retrait des autorisations de diffusion sur la TNT des deux chaînes. Des déclarations au micro de France Inter qui avaient déclenché une réponse violente de la filiale de Vivendi. Par ailleurs, Cyril Hanouna a applaudi la prise de position de son directeur.

Maxime Saada
Maxime Saada
Lagardère-Vivendi : Maxime Saada, président du directoire du groupe Canal+, devient également le vice-président du groupe Lagardère
"Un ministre ne devrait pas dire ça" : Maxime Saada ne tolère pas qu'on "menace d'une fermeture" C8 et CNews
"Une négociation commerciale qui n'a pas abouti" : Maxime Saada (Canal+) nie tout "bras de fer" avec Warner
Voir toute l'actualité sur Maxime Saada
l'info en continu
Jérôme Commandeur à la tête d'une nouvelle émission humoristique sur Canal+
TV
Jérôme Commandeur à la tête d'une nouvelle émission humoristique sur Canal+
"Erica" : TF1 annonce le tournage de sa nouvelle fiction événement avec Julie de Bona et Grégory Fitoussi
TV
"Erica" : TF1 annonce le tournage de sa nouvelle fiction événement avec Julie de...
Après quatre ans sur RMC Story, "Faites entrer l'accusé" bascule sur RMC Découverte dès le dimanche 5 mai
TV
Après quatre ans sur RMC Story, "Faites entrer l'accusé" bascule sur RMC...
Netflix : 48h après sa sortie, ce jeu addictif menace déjà "Anthracite" et "Mon petit renne" au sommet du top
TV
Netflix : 48h après sa sortie, ce jeu addictif menace déjà "Anthracite" et "Mon...
Céline Dion : Prime Video annonce la date de sortie du documentaire événement sur le combat contre la maladie de la chanteuse
Plateforme
Céline Dion : Prime Video annonce la date de sortie du documentaire événement sur...
"Intervilles" : France Télévisions décide de repousser (encore) le retour de l'émission culte
TV
"Intervilles" : France Télévisions décide de repousser (encore) le retour de...