Accident de Puisseguin : Anne Roumanoff dénonce l'"excitation un peu macabre" des chaînes info

Partager l'article
Vous lisez:
Accident de Puisseguin : Anne Roumanoff dénonce l'"excitation un peu macabre" des chaînes info
Anne Roumanoff
Anne Roumanoff © Abaca
Dans sa chronique hebdomadaire du "JDD", l'humoriste réécrit avec amertume les éditions spéciales des chaînes d'information.

Vendredi matin, 43 personnes, dont un enfant, sont morts après la collision entre un car et un camion à Puisseguin, en Gironde. Cet accident de la route, le plus meurtrier sur le sol français depuis 1983, a été largement couvert par les médias en général, et les chaînes de télévision en particulier. Dès l'annonce de l'accident, les chaînes d'info en continu ont évidemment basculé en édition spéciale.

À lire aussi
"Cessons de dire n'importe quoi" : beIN Sports recadre Marlène Schiappa sur la retransmission du handball féminin
Sport
"Cessons de dire n'importe quoi" : beIN Sports recadre Marlène Schiappa sur la...
Audiences samedi : "C l'hebdo" et "On n'est pas couché" en hausse, démarrage faible pour "La grande darka" sur C8
Audiences
Audiences samedi : "C l'hebdo" et "On n'est pas couché" en hausse, démarrage...
Nadine Morano saborde la chronique de Benoît Gallerey sur BFMTV
TV
Nadine Morano saborde la chronique de Benoît Gallerey sur BFMTV

Une couverture médiatique qui est au centre de "Rouge Vif", la chronique hebdomadaire que tient Anne Roumanoff dans le "Journal du dimanche". L'humoriste dénonce l'"excitation un peu macabre" des journalistes face à ce genre d'évènement. "On va maintenant retrouver notre envoyé spécial sur les lieux du drame où l'émotion est, on l'imagine, très forte. Est-ce que l'émotion est toujours très forte ?", écrit-elle en caricaturant un présentateur. "Elles sont pas terribles, vos images. Les gens se serrent dans les bras mais on ne voit pas bien les larmes. Trouvez-moi un proche qui pleure en gros plan. Ils ne veulent pas parler ? Démerdez-vous ! BFM a trouvé un rescapé !", écrit la chroniqueuse en imaginant ce que peut dire un rédacteur en chef de Paris au journaliste qu'il a dépéché sur place.

"Très émus et un peu voyeurs"

Dans son billet, la comédienne dénonce également les interviews des familles de disparus en larmes. "L'envoyé spécial est ennuyé, la femme a trop de chagrin pour aligner trois mots", écrit-elle, avant de revenir sur la présence d'experts d'accidents de la route sur les plateaux à Paris. Ils préconisent tous d'attendre la fin de l'enquête de la police pour savoir quels sont les responsables de l'accident tandis que les journalistes, eux, "aimeraient bien désigner un coupable immédiatement".

"Bien installés sur notre canapé, on regarde en boucle, très émus et un peu voyeurs, le spectacle du malheur des autres. Demain, un malheur en chassant un autre, il y aura une édition spéciale sur l'ouragan de Mexico", conclut Anne Roumanoff.

commentaires
comments powered by Disqus
Sur le même thème
l'info en continu
La redevance audiovisuelle va (un tout petit peu) baisser en 2020
TV
La redevance audiovisuelle va (un tout petit peu) baisser en 2020
"Danse avec les stars" : Camille Combal et les danseurs répondent aux accusations de triche dans une vidéo parodique
TV
"Danse avec les stars" : Camille Combal et les danseurs répondent aux accusations...
"The Victim" : France 2 lance une nouvelle série britannique le 7 octobre
Programme TV
"The Victim" : France 2 lance une nouvelle série britannique le 7 octobre
"Commissariat Central" : La saison 2 bascule sur W9 dès le 6 octobre à 17h50
Programme TV
"Commissariat Central" : La saison 2 bascule sur W9 dès le 6 octobre à 17h50
"The Twilight Zone : La quatrième dimension" arrive le 10 octobre sur Canal+
Programme TV
"The Twilight Zone : La quatrième dimension" arrive le 10 octobre sur Canal+
"Arrêtez Ali Baddou !" : Alain Finkielkraut agacé par le matinalier de France Inter
Radio
"Arrêtez Ali Baddou !" : Alain Finkielkraut agacé par le matinalier de France Inter
Vidéos Puremedias