Alex Taylor dénonce la manière dont il a été "viré" de France Inter

Partager l'article
Vous lisez:
Alex Taylor dénonce la manière dont il a été "viré" de France Inter
Par Benoit Daragon Journaliste
Alex Taylor
Alex Taylor © Abaca
Le journaliste a appris dimanche qu'il ne présenterait plus à la rentrée sa revue de presse européenne, et a dénoncé la manière dont il l'a su sur sa page Facebook.

Depuis septembre 2013, Alex Taylor proposait tous les matins à 6h50, dans le "5/7" de France Inter, une revue de presse des journaux européens, du "Frankfurter Allgemeine Zeitung" à "Hurriyet" en passant par la "Gazeta Wyborcza" et le fameux "Morgunblaðið" islandais. Un exercice que le sympathique journaliste britannique ne fera plus à la rentrée. C'est ce qu'il a annoncé dimanche sur son compte Twitter, estimant avoir été "viré" de la radio publique.

À lire aussi
"Même après 40 ans de blanchiment et fraude fiscale" : Philippe Caverivière se paye Isabelle Balkany à qui "il faudrait 5.000 euros par mois pour vivre"
Radio
"Même après 40 ans de blanchiment et fraude fiscale" : Philippe Caverivière se...
"Une nouvelle étape d'un démantèlement" : Les journalistes de France Inter refusent la fusion de leur rédaction avec une partie de Franceinfo et France Culture, Léa Salamé monte au créneau
Radio
"Une nouvelle étape d'un démantèlement" : Les journalistes de France Inter...
"Quand ils arrêteront de boire..." : Philippe Caverivière se paye avec humour les agriculteurs après la venue mouvementée d'Emmanuel Macron au salon de l'agriculture
Radio
"Quand ils arrêteront de boire..." : Philippe Caverivière se paye avec humour les...
"Sonia Mabrouk à la matinale de France Inter" : Gaspard Proust ironise sur le "bordel" que crée dans les médias la décision du Conseil d'État sur CNews
Radio
"Sonia Mabrouk à la matinale de France Inter" : Gaspard Proust ironise sur le...

Un licenciement qui a rendu "triste" celui qui a furtivement présenté la matinale de France Musique, et qui officie dans le groupe public depuis 31 ans (il présentait déjà sa revue de presse européenne au début des années 2000). Dans les faits, le chroniqueur se serait vu proposer un nouvel horaire pour sa revue de presse, à 6h15, ce qu'il aurait refusé.

Sur sa page Facebook, Alex Taylor a publié une "lettre ouverte à Mathieu Gallet", le dirigeant de Radio France. "Cher Monsieur. On ne se connaît pas. On ne s'est jamais vus. Vous dirigez depuis quelque temps une radio où j'ai travaillé pendant 31 ans. (...) Si je suis resté depuis 1984 c'est qu'il y a un ton, une liberté que l'on ne trouve pas ailleurs, eh oui même à la sacro-sainte BBC - et là en tant que britannique je suis bien placé pour en parler", écrit le journaliste.

"Radio France va drôlement me manquer. J'aurais tant aimé y rester"

"J'ai aimé tant cette radio que depuis quelques années je fais une croix sur ma vie sociale, mon sommeil même, me levant à 3h du mat, jour de Noël et Nouvel An compris, pour venir non pas pour les cacahuètes qu'on me payait (mes piges France Inter ne couvraient même pas mon loyer) mais parce que j'adorais la bonne humeur et cette extraordinaire qualité que j'aime tant dans votre pays - l'insolence et la liberté de ton", ajoute Alex Taylor avant de dénoncer la méthode avec laquelle il a été éconduit.

"Tout ça pour qu'un dimanche matin, exprès juste apres ma dernière chronique, mon producteur m'appelle pour m'annoncer que la revue de presse sera remplacée par une chronique télé mais si je veux je peux encore la faire mais beaucoup plus tôt quand personne n'ecoute et en version light. Alors j'ai dit non... Du coup apparemment je suis viré parce que, ému, j'ai commis l'énormité de tweeter que j'étais triste. Vous ne l'auriez pas été, vous aussi après tout ça, après toutes ces années de piges et de passion ?", écrit-il avant d'assurer qu'il ne "demandera même pas d'indemnités de départ". "Radio France va drôlement me manquer. J'aurais tant aimé y rester", conclut Alex Taylor.

France Inter
France Inter
L'affiche du spectacle de l'humoriste Waly Dia, chroniqueur de France Inter, interdite par la SNCF et la RATP
"Nous respectons sa décision" : France Inter annonce le départ surprise de Maïa Mazaurette de "Jusqu'ici tout va bien"
Audiences radio : France Inter, station la plus écoutée en direct sur le numérique en 2023, record pour RMC, 2e devant France Info et RTL
"Netanyahou, sorte de nazi sans prépuce" : Polémique après une chronique de Guillaume Meurice jugée antisémite sur France Inter, l'Arcom saisie
Voir toute l'actualité sur France Inter
Autour de France Inter
  • Pascale Clark
  • Frédéric Mitterrand
  • Charline Vanhoenacker
  • Sophia Aram
  • Jean-Luc Hees
  • Philippe Vandel
  • François Morel
  • Philippe Val
  • Isabelle Giordano
  • Jérôme Garcin
l'info en continu
"La Fièvre" : Canal+ annonce la date de lancement de sa nouvelle création originale signée du co-créateur de "Baron Noir"
Séries
"La Fièvre" : Canal+ annonce la date de lancement de sa nouvelle création...
Eurovision 2024 : Jugée trop politique, la nouvelle chanson proposée par Israël a été refusée
TV
Eurovision 2024 : Jugée trop politique, la nouvelle chanson proposée par Israël a...
"Rien n'avait été enregistré à l'avance" : Afida Turner dévoile les dessous de son passage dans "LOL : qui rit sort", alors que le titre "La Barbichette" fait un carton
Plateforme
"Rien n'avait été enregistré à l'avance" : Afida Turner dévoile les dessous de son...
"NCIS" : Paramount+ va lancer un spin-off de la série culte, Cote de Pablo et Michael Weatherly de retour
TV
"NCIS" : Paramount+ va lancer un spin-off de la série culte, Cote de Pablo et...
"C'est violent..." : Denis Brogniart révèle ce qu'il se passe pour les aventuriers de "Koh-Lanta" juste après leur élimination
TV
"C'est violent..." : Denis Brogniart révèle ce qu'il se passe pour les aventuriers...
"Scènes de ménages" : Un an après sa disparition, M6 va rendre hommage à Marion Game
TV
"Scènes de ménages" : Un an après sa disparition, M6 va rendre hommage à Marion...