Antoine de Caunes ("Le Grand Journal de Canal+") : "Il y a plein de choses à changer"

Partager l'article
Vous lisez:
Antoine de Caunes ("Le Grand Journal de Canal+") : "Il y a plein de choses à changer"
Antoine de Caunes confie avoir déjà " plein de choses à changer " © DR, Le Figaro
L'animateur de Canal+ a décrypté aujourd'hui sa première à la tête du "Grand Journal". "L'intention est là" selon lui, même s'il y a déjà "plein de choses à changer".

La pression était grande sur les épaules d'Antoine de Caunes, hier à 19h10. L'acteur-réalisateur inaugurait la nouvelle formule du "Grand Journal" sur Canal+. Ce grand retour de l'animateur dans la case de l'access prime time, dix huit ans après avoir quitté "Nulle part ailleurs", représente ainsi un enjeu d'image considérable pour la chaîne cryptée.

À lire aussi
Arrêt d'"On n'est pas couché" : Catherine Barma envisage de poursuivre Laurent Ruquier en justice
TV
Arrêt d'"On n'est pas couché" : Catherine Barma envisage de poursuivre Laurent...
Thomas Hugues fait ses adieux à RTL : "On peut remercier les patrons qui nous virent"
Radio
Thomas Hugues fait ses adieux à RTL : "On peut remercier les patrons qui nous...
"Le Retour du grand blond" : Les films prévus sur France 3 l'après-midi cette semaine
Cinéma
"Le Retour du grand blond" : Les films prévus sur France 3 l'après-midi cette...

Au lendemain de cette "première", l'animateur est revenu dans le "Buzz TV Mag-Orange" sur sa prestation d'hier. Il s'est montré d'abord plutôt content de son "épreuve du feu"."L'intention est là, a-t-il expliqué. Je voulais alléger un peu, refaire circuler la parole et avoir une deuxième partie qui ressemble plus à l'humeur des late shows américains. Pour moi, tout ça est là". Mais passé ce satisfecit global, Antoine de Caunes n'a pas manqué de souligner les nombreuses modifications à apporter rapidement à l'émission. "Il y a plein de choses à changer", a-t-il reconnu, révélant être resté la veille "jusqu'à minuit" pour "faire le point" avec les équipes.

Le comédien et réalisateur a reconnu avoir prévu une émission trop dense. "Hier, on avait un conducteur très chargé. On avait tellement de sujets à aborder" a-t-il avoué. La chronique littéraire d'Augustin Trapenard a même dû passer à la trappe, faute de temps. Pour expliquer ces petits problèmes de timing, l'animateur met en avant le découpage un peu exceptionnel de cette première. "Ce n'était pas la formule telle qu'elle va être", a-t-il justifié. Il a d'ailleurs précisé qu'à l'avenir, cette première partie consacrée à l'actualité politique et sociétale, s'articulerait systématiquement autour de deux grands sujets et non pas d'un.

"Je ne suis jamais heureux"

Outre cette question du découpage global de l'émission, l'animateur a également évoqué d'autres "ajustements" à faire. "A un moment, il y a un encombrement. On a trop d'intervenants par rapport à l'invité". Est-il malgré tout heureux de cette première ? "Je ne suis jamais heureux. Je suis un insatisfait chronique (...) Il y a des moments sur le plateau où je suis heureux, où je sens qu'on approche l'intention", a-t-il confié. Hier soir, il n'était "pas dans le plaisir", songeant en permanence à "la mécanique" et à "ce conducteur qui avançait, qui avançait, qui avançait".

Le carton d'audience de la première ne l'effraie pas. "Je suis très content que ça fasse des bons chiffres" a avoué l'animateur. Mais selon lui, sa "principale mission", "c'est de faire une bonne émission. Et s'il y a une corrélation entre la bonne émission et le fait que le public ait envie de la voir, là je suis très heureux évidemment" a-t-il expliqué. Reconnaissant que l'émission constituait un grand enjeu économique pour Canal+, il a confié que "l'enjeu principal" pour lui était de faire du "Grand Journal", "le bon talk show (...) l'émission sur laquelle on a envie de venir faire un tour le soir quand on rentre après une dure journée de labeur".

Le grand journal de Canal+
Le grand journal de Canal+
Fin du "Grand Journal" : Les adieux de Michel Denisot, Antoine de Caunes et Maïtena Biraben
"Le Grand Journal" : "Action discrète" organise la grande "braderie de Canal"
Mustapha El Atrassi nouvelle recrue du "Grand Journal" de Canal+
"Le Grand Journal" : Ornella Fleury raconte ses débuts "compliqués" en Miss météo
Voir toute l'actualité sur Le grand journal de Canal+
Autour de Le grand journal de Canal+
  • Le before du Grand Journal
Sur le même thème
l'info en continu
Roselyne Bachelot nouvelle ministre de la Culture
Politique
Roselyne Bachelot nouvelle ministre de la Culture
"Fearless" : La série britannique débarque ce soir sur C8
Programme TV
"Fearless" : La série britannique débarque ce soir sur C8
Pharrell Williams va produire une série documentaire pour Netflix sur le gospel
SVOD
Pharrell Williams va produire une série documentaire pour Netflix sur le gospel
Arrêt d'"On n'est pas couché" : Catherine Barma envisage de poursuivre Laurent Ruquier en justice
TV
Arrêt d'"On n'est pas couché" : Catherine Barma envisage de poursuivre Laurent...
La saison 3 de "Babylon Berlin" arrive ce soir sur Canal+
Programme TV
La saison 3 de "Babylon Berlin" arrive ce soir sur Canal+
Ruth Elkrief arrête son émission quotidienne sur BFMTV
TV
Ruth Elkrief arrête son émission quotidienne sur BFMTV
Vidéos Puremedias