Après Netflix, Barack et Michelle Obama s'associent avec Spotify pour des podcasts

Partager l'article
Vous lisez:
Après Netflix, Barack et Michelle Obama s'associent avec Spotify pour des podcasts
Barack et Michelle Obama
Barack et Michelle Obama © Abaca
Cet accord participe de la volonté de la plateforme suédoise de développer ce domaine à forte valeur ajoutée.

Après la vidéo à la demande, voici venu le temps des podcasts pour le couple Obama. En 2018, Netflix avait annoncé un accord de production avec les anciens locataires de la Maison-Blanche pour le développement de contenus qui pourront être aussi bien des séries, des documentaires que des magazines. Dans un communiqué, la plateforme musicale Spotify a officialisé à son tour la signature d'un accord avec Higher Ground, la société des Obama, pour la production d'une série de podcasts originaux. Des podcasts qui s'adresseront aux 217 millions d'abonnés (dont 100 millions de payants) que compte le service de streaming à travers le monde.

À lire aussi
Affaire Griveaux : "Mediapart" s'explique sur la publication d'un billet relayant les vidéos à caractère sexuel
Presse
Affaire Griveaux : "Mediapart" s'explique sur la publication d'un billet relayant...
Après la publication de vidéos à caractère sexuel, B. Griveaux dénonce "des attaques ignobles"
Politique
Après la publication de vidéos à caractère sexuel, B. Griveaux dénonce "des...
Affaire Griveaux : L'étrange fou rire de Laurence Sailliet sur CNews
TV
Affaire Griveaux : L'étrange fou rire de Laurence Sailliet sur CNews

"Donner de l'écho aux voix qui sont trop souvent ignorées"

Barack Obama s'est déclaré enthousiaste à l'idée de ces futurs podcasts, soulignant "une opportunité extraordinaire d'encourager un dialogue constructif, faire sourire les gens et les faire réfléchir et, espérons le, nous rapprocher un peu les uns des autres". Michelle Obama voit à travers eux l'opportunité de "donner de l'écho aux voix qui sont trop souvent ignorées ou réduites au silence".

Avec cette signature prestigieuse et un ancrage plus fort dans le domaine des podcasts, Spotify, le leader mondial du streaming musical, entend marquer sa différence vis-à-vis de ses concurrents directs que sont Apple Music ou Deezer. "Le président Obama et Michelle Obama sont deux des voix qui comptent le plus dans monde et c'est un privilège de travailler avec eux pour identifier et partager des histoires qui seront une source d'inspiration pour notre public mondial qui vient sur Spotify pour son contenu unique et exceptionnel", s'est réjoui le responsable des contenus du site suédois, Dawn Ostroff.

En 2019, Spotify a prévu d'investir entre 400 et 500 millions de dollars dans la production de podcasts. Une somme qui inclut le rachat de plusieurs sociétés spécialisées, dont celui du groupe Gimlet Media en février dernier, une des références dans le domaine, pour 230 millions de dollars.

commentaires
Veuillez désactiver votre bloqueur de pub (Adblock) pour ce site afin d'afficher l'intégralité des commentaires et en publier.
Drsavane

Yep carrément, c'est d'ailleurs un paradoxe qui m'a toujours fait beaucoup sourire. Que ce soit dans les thèses économiques néo-libérales souvent défendus par des économistes américains, ou dans la diplomatie étrangère, ce pays pousse à mort pour une libéralisation "pure" et parfaite.
Alors que dans les faits, la gouvernance économique est ultra protectrice. Et ils osent hurler à mort et menacer quand les gouvernements d'autres pays veulent mettre en place des mesures similaires (Ou l'Europe récemment haha).
Bah on revient à ce qu'on disait plus bas, c'est un des vrais echecs de l'Europe à sa création, ne pas avoir de barrières douanières crédible pour l’extérieur, et adaptable à l’intérieur
.
On peut remercier les Us et les britanniques pour ça.



Drsavane

Et bien je vais te dire un truc, je suis pas loin de penser comme toi sur l'Europe (l'analyse seulement hein), et je suis également totalement contre une sortie française (et au vu des déclarations de boris johnson en Angleterre, j'espère qu'on va leur faire cracher chaque putain de denié qu'ils nous doivent).
On sera je pense, beaucoup plus en désaccord, sur la direction future à donner à l'Europe, mais le départ britannique est une bon début (ainsi que la création d'un fond à l'armement européen). Plus qu'à réduire l'influence allemande, et y aura un truc cool à jouer.

Concernant ton pragmatisme économique sur l'influence de Trump, j'suis plus sceptique. Le pilotage macroéconomique d'un pays se faisant généralement sur plusieurs années (on observe d'ailleurs les effets de certains politiques à moyens et long terme sur plusieurs décennies), et vu le "peu" de temps de présidence de Trump, on peut légitimement se questionner sur l'influence de la politique d'Obama sur ses résultats actuels (d'autant que certains indicateurs positifs comme l'emploi, s'amélioraient déjà du temps d'Obama).



Drsavane

Imposer son style à coup de tweets, oui assez d'accord avec toi, rendre sa grandeur aux usa, excuse moi, mais je suis pas convaincu.
Ce qu'il fait, c'est juste exploiter la puissance américaine économique, diplomatique et militaire pour servir son égocentrisme et son individualisme primaire.

On se retrouve avec des USA qui se referment sur eux, une remontée des tensions avec un grand nombre des autres pays (alliés compris) et un ralentissement économique mondiale du fait des incertitudes liées à sa politique économique illisible et imprévisible.

Ca fonctionne uniquement parce qu'on est encore dans une époque ou les États Unis peuvent faire cavalier seul et imposer au reste du monde leurs choix du fait de leur domination dans un grand nombre de secteurs clés.
Mais dans 99% des autres pays du globe, un dirigeant fait un tiers de ce qu'il fait, et son pays se retrouve au ban des nations.
(Toujours un plaisir de discuter avec toi, btw, quand c'est fait de facon intelligente et respectueuse ! :D )



L'Œil

"Mais j'arrive effectivement aujourd'hui à prendre plus de recul qu'avant quand il s'agit de questions économiques si vastes"

Récemment, j'ai eu une longue conversation avec un fan d'Asselineau qui défend le concept du Frexit - logique hein.
Une personne très sympathique au passage.
Je lui ai expliqué que l'Union Européenne était effectivement une machine qui nous retenait prisonniers et qui prenait des décisions à notre place (le fonctionnement de la commission européenne n'a rien de très démocratique), une machine dans laquelle nous n'aurions jamais dû entrer, mais qu'une sortie frontale serait une folie à l'heure actuelle.
Justement à cause de ces fameuses questions économiques et monétaires qui nous retomberaient sur le coin de la tronche si nous avions le malheur de partir d'un coup - la dévaluation serait ultra-violente.
Donc oui, on ne peut pas raisonner sans les prendre en compte.
Et moi, je reste pragmatique.
Pour l'instant, l'économie se porte très bien aux USA et il n'y a aucune raison d'affirmer que Trump n'y est pour rien.



L'Œil

N'empêche que le capitalisme américain est peu plus protecteur que le libéralisme à la française.
Ok, nous avons un meilleur système de protection sociale et d'assurance chômage (sur ces deux points, j'espère que nous ne leur ressemblerons jamais), mais contrairement aux USA, nous n'avons jamais été capables de nous protéger et d'appliquer des droits de douane.
De toute manière, difficile de comparer un état souverain avec un pays sous tutelle comme la France !



L'Œil

Bah écoute, c'est ton droit d'être anti-Trump.
Perso, sans être fan (ce qui se passe aux USA ne m'a jamais intéressé des masses), je trouve qu'il s'en sort plutôt pas mal.
Il a réussi à imposer sa griffe et à rendre un peu de sa grandeur aux states de par le monde.
On est loin du bouffon que certains voyaient en lui.



Drsavane

Ah non, j'suis profondément anti Trump, te méprends pas, un des pires présidents américains de l'Histoire, à n'en pas douter.

Mais j'arrive effectivement aujourd'hui à prendre plus de recul qu'avant quand il s'agit de questions économiques si vastes et si multi-factorielles que les réponses binaires "oui"/"non" me paraissent peu crédible.



Drsavane

Je sais lire entre les lignes de tes messages, chaton, depuis le temps. Moi aussi tu m'avais presque manqué !

karima

les caméras et les dollars



karima

tout à fait, Obama c'était des paroles et pas d'actes



Steph3333

D'eux. Ils s'aiment beaucoup ces 2 là devant un miroir.



Steph3333

Obama adore les caméras. Bientôt, on va le voir comme premier rôle dans un film ou chanteur sur scène J'apprécie assez moyennement cet homme.



L'Œil

Sujet compliqué, c'est vrai, mais ton message en demi-teinte prouve que tu as un peu revu ton opinion sur Trump - tu étais plus radical jadis.
Une chose est sûre, Trump n'est pas la catastrophe ambulante annoncée par certains. Et il sera réélu, c'est certain.



Drsavane

Euh, c'est un sujet compliqué et sensible, ouvert à moult discussions et ça m'étonnerait qu'on puisse répondre à la question en une phrase.

C'est d'autant plus prématuré que la comparaison est compliquée par le fait que les intervalles de temps sont inégaux (un demi mandat pour l'un, deux mandats pour l'autre) et que la situation macro-économique mondiale est bien différente aujourd'hui par rapport à celle du début de mandat d'Obama. (et je ne parle même pas du fait que Trump bénéficie des effets à moyen terme des politiques économiques misent en place par son prédécesseur).
Bref, c'est un très vaste débat et je serais curieux de savoir ce qui te fait être si sur niveau affirmation.



LeMoi

Ça va parler de quoi ?



bigtv

Par ici les sousous ...



Jon75

Trump malgré les barrières faites par les Démocrates dans le domaine économique.



Charles Dudule

Obama a surtout fait beaucoup pour lui.



le requin

Entre Obama et Trump, lequel aura fait plus pour les USA, devinez?



Charles Dudule

A se remplir les poches et jouer au basket et aller voir Beyoncé en concert



Charles Dudule

Ma petite entreprise, ne connait pas la crise.....



Dominique

https://www.youtube.com/wat...



lampeapetrole

À part jouer au basket se remplir les poches, ils servent à quoi les Obama?



comments powered by Disqus
Sur le même thème
l'info en continu
Débat des municipales à Paris : le service public en colère
TV
Débat des municipales à Paris : le service public en colère
Bientôt un prime sur C8 pour Jean-Marie Bigard ?
TV
Bientôt un prime sur C8 pour Jean-Marie Bigard ?
Victoires de la musique classique 2020 : Le palmarès
TV
Victoires de la musique classique 2020 : Le palmarès
"Plan C" : Camille Combal au dessus du million
TV
"Plan C" : Camille Combal au dessus du million
Audiences access 20h : Audrey Crespo-Mara au coude-à-coude avec Laurent Delahousse, Les Marseillais au plus bas
TV
Audiences access 20h : Audrey Crespo-Mara au coude-à-coude avec Laurent...
Audiences access 19h : "Demain nous appartient" leader, "C à vous" à un haut niveau
TV
Audiences access 19h : "Demain nous appartient" leader, "C à vous" à un haut niveau
Vidéos Puremedias