Audiovisuel public : Rima Abdul Malak annonce une hausse du budget pour 2024 mais sous conditions

Partager l'article
Vous lisez:
Audiovisuel public : Rima Abdul Malak annonce une hausse du budget pour 2024 mais sous conditions
Par Ludovic Galtier Lloret Journaliste
Né en Isère entre le tirage de la première boule noire de l'histoire de "Motus" - "Oh-ohohohoh" - et la première visite de candidats à "Fort Boyard", Ludovic Galtier est journaliste à Puremédias depuis octobre 2021. Il est passionné par la politique, l'économie des médias et leur stratégie de programmation.
Philippe Bailly (NPA Conseil) sur les prétendants au rachat de M6 © Abaca
En 2024, le budget de France Télévisions atteindra 2,57 milliards d'euros, celui de Radio France est réévalué à 668 millions d'euros.

Une hausse de budget conditionnée. La ministre de la Culture, Rima Abdul Malak, a présenté, ce mercredi 27 septembre 2023 lors d'une conférence de presse, les contours du budget 2024 de l'audiovisuel public, c'est-à-dire l'enveloppe allouée par l'État à France Télévisions, Radio France, France Médias Monde (France 24 et RFI), Arte France, l'Institut national de l'audiovisuel et TV5 Monde. Suffisamment rare pour être souligné, celui-ci affiche une progression de 6% pour 2024 (4,025 milliards d'euros soit une augmentation de 228 millions d'euros) et de 12% pour les cinq prochaines années. Il pourrait atteindre 4,262 milliards d'euros en 2028 contre 3,8 milliards d'euros en 2023.

À lire aussi
Taxé d''ordure antisémite' sur Radio J, Jean-Luc Mélenchon attaque en justice la radio juive et le journaliste Frédéric Haziza
Politique
Taxé d''ordure antisémite' sur Radio J, Jean-Luc Mélenchon attaque en justice la...
Rachida Dati qualifiée de "petite beurette" par Yves Thréard : Leïla Kaddour "consternée", Aïda Touihri fustige "une analyse de caniveau"
Politique
Rachida Dati qualifiée de "petite beurette" par Yves Thréard : Leïla Kaddour...
"Nous espérons que Slimane aura plus de chance" : Emmanuel Macron évoque les mauvais classements de la France à l'Eurovision
Politique
"Nous espérons que Slimane aura plus de chance" : Emmanuel Macron évoque les...
"Au vu de l'émoi suscité..." : Compagne d'un conseiller de Gabriel Attal, la cheffe du service politique du "Monde" quitte ses fonctions
Politique
"Au vu de l'émoi suscité..." : Compagne d'un conseiller de Gabriel Attal, la...

"Depuis six ans, l'audiovisuel public a réalisé 190 millions d'euros d'économies"

"Ce budget témoigne de l'ambition que nous avons pour l'audiovisuel public (...) Je rappelle que depuis six ans, il a engagé plusieurs transformations profondes, a réalisé 190 millions d'euros d'économies, tout en affirmant ses missions de service public et en développant les audiences", a rappelé l'actuelle locataire de la rue de Valois.

Présentée comme une augmentation, cette hausse de budget pallie surtout "les surcoûts liés à l'inflation" et "les effets induits par la suppression de la contribution à l'audiovisuel public en 2022", pour l'heure remplacée par l'affectation d'une fraction de TVA, nuance, dans "Le Monde", Antoine Chuzeville, délégué syndical central SNJ de France Télévisions, dont le budget grimpe de 137 millions d'euros en 2024 pour atteindre 2,57 milliards d'euros.

Surtout, souligne sur X Serge Cimino, son collègue au SNJ, "les annonces de Rima Abdul Malak concernant l'audiovisuel public et son budget ne sont que chantage et mise sous tutelle ! Budget en hausse si transformation ! Le prix du danger en quelque sorte", s'indigne celui qui briguera pour la troisième fois consécutive – après 2015 et 2020 – la fonction de président de France Télévisions en 2025.

"Ce qui nous interroge, c'est la part variable"

"Ce qui nous interroge, c'est la part variable", abonde dans son sens Matthieu Darriet, cosecrétaire du SNJ à Radio France, dont le budget 2024 est réévalué de 93 millions d'euros pour atteindre 668 millions d'euros. En effet, l'État conditionne, pour la première fois et dès 2024, une enveloppe de 69 millions d'euros supplémentaires à la réalisation de "projets de transformation et de modernisation". Une clause de revoyure fixée à 2026 permettra d'étudier d'éventuels financements supplémentaires en 2027 et 2028.

"Cette trajectoire budgétaire", précise Delphine Ernotte dans un courrier interne que puremedias.com s'est procuré, "impliquera d'amplifier nos efforts et de porter toute notre énergie vers quatre priorités stratégiques (parmi lesquelles) l'information, et la place unique que nous occupons dans le décryptage de l'actualité, la lutte contre les fausses informations, le temps long et l'enquête", a-t-elle précisé. Avant de rappeler, sans en dire davantage, son objectif d'une "exigence renforcée pour accélérer les coopérations entre sociétés de l'audiovisuel public".

Certains de ces "chantiers prioritaires" définis dans les contrats d'objectifs et de moyens (COM) actuellement en discussion se sont déjà concrétisés. Citons pêle-mêle la fusion en 2022 des sites web des rédactions de France 3 et France Bleu sous la bannière "Ici par France Bleu et France 3",la mise en oeuvre du projet Tempo et la suppression des éditions nationales d'information de France 3 mais aussi la création par France Télévisions d'un journal télévisé pour les adolescents diffusé en intégralité sur Youtube et Franceinfo.

Le détail des budgets alloués aux entreprises de l'audiovisuel public

France Télévisions (2,57 milliards d'euros ; + 137 millions d'euros)
Radio France (668 millions d'euros ; + 93 millions d'euros)
France Médias Monde (304 millions ; + 19 millions d'euros)
Arte (294 millions d'euros, + 9 millions d'euros)
Institut national de l'audiovisuel (108 millions d'euros, + 14 millions d'euros)

France Télévisions
France Télévisions
Colère des agriculteurs : France Télévisions bouscule ses grilles et ses programmes dès ce lundi
"Plutôt que d'inventer..." : La direction de France Télévisions charge TF1 et le lancement de la matinale de Bruce Toussaint
Show en direct, présentateurs, feu d'artifice... Que prépare France Télévisions pour la soirée du 31 décembre sur France 2 ?
"Il y a une frustration" : Matthieu Lartot "aurait souhaité" être associé à "Quels jeux !", le talk de Léa Salamé et Michel Drucker sur France 2
Voir toute l'actualité sur France Télévisions
Autour de France Télévisions
  • France 3
  • François Hollande
  • David Pujadas
  • Alessandra Sublet
  • Stéphane Bern
  • N'oubliez pas les paroles
  • Bruce Toussaint
  • Conseil supérieur de l'audiovisuel
  • Jean-Luc Reichmann
  • France 5
  • Frédéric Lopez
  • Dany Boon
  • Tout le monde veut prendre sa place
  • Taratata
  • Bruno Guillon
l'info en continu
Ycare nouvelle recrue des Enfoirés 2024 : "Je me suis demandé si j'avais ma place par rapport à ma propre carrière"
Interview
Ycare nouvelle recrue des Enfoirés 2024 : "Je me suis demandé si j'avais ma place...
"Si France 2 m'avait dit de ne pas faire 'Danse avec les stars', j'aurais arrêté 'Affaire conclue'" : La mise au point cash de Caroline Margeridon
Interview
"Si France 2 m'avait dit de ne pas faire 'Danse avec les stars', j'aurais arrêté...
Audiences replay : Record historique pour un programme de flux sur M6 pour le 2e épisode de "Pékin Express" 2024
Audiences
Audiences replay : Record historique pour un programme de flux sur M6 pour le 2e...
"Le point faible du film c'est elle" : Dominique Besnehard dézingue Nora Hamzawi après ses propos sur le maintien de la sortie du dernier film de Jacques Doillon
Cinéma
"Le point faible du film c'est elle" : Dominique Besnehard dézingue Nora Hamzawi...
"Un raid médiatique sans précédent" : La France Insoumise saisit l'Arcom et dénonce des "attaques quotidiennes de certains médias comme CNews"
TV
"Un raid médiatique sans précédent" : La France Insoumise saisit l'Arcom et...
Présence de Judith Godrèche, manifestations devant l'Olympia, baptême du feu de Rachida Dati : Pourquoi les César 2024 s'annonce épique ce soir sur Canal+
Cinéma
Présence de Judith Godrèche, manifestations devant l'Olympia, baptême du feu de...