Audrey Azoulay : "Pas de chèque en blanc" à Vincent Bolloré sur le financement du cinéma

Partager l'article
Vous lisez:
Audrey Azoulay : "Pas de chèque en blanc" à Vincent Bolloré sur le financement du cinéma
Audrey Azoulay
Audrey Azoulay © Abaca
La ministre de la Culture et de la Communication met en garde le patron de la chaîne cryptée.

La nouvelle ministre de la Culture veut s'assurer que le patron de la chaîne cryptée tienne ses promesses. Dans une interview accordée au "Figaro" aujourd'hui, Audrey Azoulay raconte que "Vincent Bolloré a pris l'engagement de maintenir le niveau de contribution du groupe Canal+ au financement du cinéma", même si la chaîne s'est rapprochée de beIN Sports dans l'optique d'"offres fondées uniquement sur le sport".

À lire aussi
Affaire Olivier Duhamel : Jack Lang dit "basta !" aux questions de Sonia Mabrouk sur Europe 1
Radio
Affaire Olivier Duhamel : Jack Lang dit "basta !" aux questions de Sonia Mabrouk...
Audiences : "Meurtres à Albi" très large leader devant "Ninja Warrior", débuts corrects pour "Symphonissime"
TV
Audiences : "Meurtres à Albi" très large leader devant "Ninja Warrior", débuts...
"TPMP" : Echange tendu avec Jimmy Mohamed, Francis Lalanne en rage quitte le plateau
TV
"TPMP" : Echange tendu avec Jimmy Mohamed, Francis Lalanne en rage quitte le plateau

"Comme je n'ai pas pour habitude de signer des chèques en blanc, je me tiens prête à modifier le régime des obligations de Canal+, si la reconfiguration des offres commerciales le rendait nécessaire", assure la ministre arrivée lors du dernier remaniement de François Hollande. L'ancienne conseillère du président de la République se félicite d'ailleurs de "la décision d'élargir le crédit impôt international et de relever le plafond du crédit d'impôt pour les films", car elle a eu "des effets bénéfiques sur le nombre de tournages en France".

"Pas de spéculations sur le domaine public !"

Le texte de loi sur l'indépendance des médias et la protection des sources, déjà voté par l'Assemblée nationale et porté par la ministre, arrive aujourd'hui au Sénat. Audrey Azoulay annonce avoir ajouté dans la proposition de loi "l'impossibilité de céder le contrôle d'une chaîne de la TNT moins de cinq ans après l'attribution d'une fréquence". "Nous envoyons un message clair, pas de spéculations sur le domaine public !", déclare-t-elle, précisant que cet amendement, une fois voté, s'appliquera à Numéro 23.

De plus, la remplaçante de Fleur Pellerin propose, après que le CSA a été désavoué par le Conseil d'Etat sur le dossier de Numéro 23, de fusionner les gendarmes de l'audiovisuel et l'Arcep, l'autorité de régulation des télécoms. "Il y a trop de sujets communs entre ces deux secteurs pour que les instances de régulations soient séparées l'une de l'autre", conclut Audrey Azoulay, même si elle convient qu'un rapprochement "prendra certainement entre quinze et vingt ans."

Sur le même thème
l'info en continu
"Plus belle la vie" : Une influenceuse rejoint le feuilleton de France 3
Séries
"Plus belle la vie" : Une influenceuse rejoint le feuilleton de France 3
La chaîne de France Télé, Culturebox, occupera l'ex-canal TNT de France Ô à partir du 1er février
TV
La chaîne de France Télé, Culturebox, occupera l'ex-canal TNT de France Ô à partir...
"Alex Hugo" : Une saison 7 et une saison 8 pour la série policière phare de France 2
Séries
"Alex Hugo" : Une saison 7 et une saison 8 pour la série policière phare de France...
Les Français n'ont jamais autant regardé la télévision qu'en 2020
Audiences
Les Français n'ont jamais autant regardé la télévision qu'en 2020
France 4 : Deux députés se prononcent en faveur de la survie de la chaîne
TV
France 4 : Deux députés se prononcent en faveur de la survie de la chaîne
BFMTV : Le témoignage bouleversant du député Bruno Questel, violé à 11 ans
TV
BFMTV : Le témoignage bouleversant du député Bruno Questel, violé à 11 ans
Vidéos Puremedias