Audrey Pulvar : "Il est hors de question que les Inrocks deviennent une annexe du PS"

Partager l'article
Vous lisez:
Audrey Pulvar : "Il est hors de question que les Inrocks deviennent une annexe du PS"
Audrey Pulvar, interrogée par l'AFP. © DR
Suite à sa nomination à la tête des Inrocks, Audrey Pulvar a tenu à rappeler l'importance de la neutralité politique du magazine culturel et de société.

Après avoir été évincée de France Télévisions et de Radio France, Audrey Pulvar a créé la surprise vendredi dernier en annonçant qu'elle avait décroché le poste de directrice de la rédaction des Inrockuptibles, succédant ainsi à Bernard Zekri, à la tête du magazine depuis trois ans. Alors que des problématiques déontologiques avaient poussé le patron de France 2 à ne pas la reconduire sur le plateau de Laurent Ruquier, en raison de sa relation avec le ministre Arnaud Montebourg, Audrey Pulvar subit les mêmes critiques de la part de nombreux titres de presse, à l'instar de Voici et Télérama qui raillent la victoire du "journalisme people".

À lire aussi
Diffusion Coupe du monde féminine 2019 : Le calendrier des retransmissions chaîne par chaîne
Sport
Diffusion Coupe du monde féminine 2019 : Le calendrier des retransmissions chaîne...
Maxime Le Forestier flingue la "putain d'émission de merde" de Thierry Ardisson
Musique
Maxime Le Forestier flingue la "putain d'émission de merde" de Thierry Ardisson
"Je suis une célébrité, sortez-moi de là" : Les 11 célébrités du jeu de TF1
TV
"Je suis une célébrité, sortez-moi de là" : Les 11 célébrités du jeu de TF1

Dans une interview vidéo accordée à l'AFP, Audrey Pulvar a tenu à rappeler l'importance de la neutralité des Inrockuptibles au risque de compromettre la survie du journal. "J'ai dit aux journalistes et à l'ensemble du personnel présent qu'il était hors de question que les Inrockuptibles deviennent ni une annexe ni une chambre d'écho ni un organe du Parti socialiste, du gouvernement ou du chef de l'Etat", promet-elle.

"Je ne crois pas que l'on puisse me reprocher dans ma carrière d'avoir été la voix de son maître, entre guillemets. Si jamais je faisais de ce journal un organe de propagande, la conséquence serait à mon avis directe sur les ventes, et la conséquence sur ma place à la tête de ce journal serait encore plus rapide", ajoute-t-elle.

Audrey Pulvar n'exclut pas cependant de consacrer quelques unes à la vie politique française, de plus en plus privilégiées depuis le lancement de la nouvelle formule du magazine. "Il est évident que si le service politique propose une enquête sur Arnaud Montebourg, qu'elle soit positive ou pas, j'entendrais leur proposition et si cette proposition se justifie, elle sera retenue", assure la journaliste.

commentaires
comments powered by Disqus
Sur le même thème
l'info en continu
Box-office US : "Toy Story 4" balaie tout sur son passage, contre-performance pour "Anna" de Luc Besson
Box-office
Box-office US : "Toy Story 4" balaie tout sur son passage, contre-performance pour...
Véronique Genest démonte "Demain nous appartient" : "C'est tourné à la va-vite"
Séries
Véronique Genest démonte "Demain nous appartient" : "C'est tourné à la va-vite"
"Le Bazar de la charité" : Première bande-annonce pour la série historique évènement de TF1
TV
"Le Bazar de la charité" : Première bande-annonce pour la série historique...
Audiences dimanche : L'info de TF1 puissante, "Affaire conclue" et "E=M6" au plus bas
Audiences
Audiences dimanche : L'info de TF1 puissante, "Affaire conclue" et "E=M6" au plus bas
Audiences : Nouveau carton historique pour les Bleues sur TF1 et Canal+, les autres chaînes souffrent
Audiences
Audiences : Nouveau carton historique pour les Bleues sur TF1 et Canal+, les...
Stéphane Plaza ("Mieux chez soi") : "Être en access, ça me met toujours la pression"
Interview
Stéphane Plaza ("Mieux chez soi") : "Être en access, ça me met toujours la...
Vidéos Puremedias