Bernard Arnault tacle "Le Monde" : "Je n'ai jamais fait d'offre de rachat du 'Figaro'", "ce qu'ils écrivent est faux"

Partager l'article
Vous lisez:
Bernard Arnault tacle "Le Monde" : "Je n'ai jamais fait d'offre de rachat du 'Figaro'", "ce qu'ils écrivent est faux"
Par Ludovic Galtier Journaliste
Né en Isère entre le tirage de la première boule noire de l'histoire de "Motus" - "Oh-ohohohoh" - et la première visite de candidats à "Fort Boyard", Ludovic Galtier est journaliste à Puremédias depuis octobre 2021. Il est passionné par la politique, l'économie des médias et leur stratégie de programmation.
Bernard Arnault, PDG de LVMH, auditionné le 20 janvier 2022 au Sénat.
Le PDG du groupe LVMH ("Les Echos", "Le Parisien", Radio Classique) a démenti, au Sénat ce jeudi, des informations du "Monde".

Un démenti en direct. Comme Vincent Bolloré avant lui, Bernard Arnault a été, ce jeudi 20 janvier, auditionné par la commission d'enquête du Sénat relative à la concentration des médias en France. Interrogé sur ses intentions, le PDG de LVMH, propriétaire entre autres des "Echos", du "Parisien" et de Radio Classique, a récusé l'information du journal "Le Monde", selon laquelle le géant du luxe aurait fait, avant l'été 2021, une offre de rachat du journal "Le Figaro". Une information pourtant confirmée dans l'article du 24 novembre 2021 par Laurent Dassault, l'un des enfants de Serge Dassault. La famille du capitaine d'industrie, décédé en mai 2018, est toujours l'actionnaire majoritaire du quotidien.

À lire aussi
"Libération" fustige un article de "Médiapart" qui met "en doute son indépendance" après le prêt de Daniel Kretinsky
Presse
"Libération" fustige un article de "Médiapart" qui met "en doute son indépendance"...
"Je laisse les gens fantasmer" : Laurence Ferrari réagit aux critiques sur sa nomination à "Paris Match"
Presse
"Je laisse les gens fantasmer" : Laurence Ferrari réagit aux critiques sur sa...
Elizabeth II : Comment les médias britanniques anticipent depuis des années la disparition de la reine
Presse
Elizabeth II : Comment les médias britanniques anticipent depuis des années la...
"Paris Match" : La direction accusée d'avoir censuré un entretien avec Valérie Pécresse
Presse
"Paris Match" : La direction accusée d'avoir censuré un entretien avec Valérie...

"Ma capacité d'influence est limitée"

"J'ai vu encore hier que 'Le Monde' disait que l'on avait fait une offre, ça c'est quand même très étonnant, ça nous montre quand même les limites de la presse", a-t-il rétorqué au sénateur du Val-de-Marne Laurent Lafon (Union centriste) qui l'a interrogé sur sa stratégie. C'est faux. Je leur ai dit à plusieurs reprises, je le confirme aujourd'hui sous serment et néanmoins ils l'écrivent, ils continuent de l'écrire. C'est quand même étonnant. Nous n'avons jamais fait d'offre sur 'Le Figaro'. Puis c'est repris systématiquement dans tous les articles comme celui que vous avez vu hier", a déploré Bernard Arnault. Après l'audition de l'homme d'affaires au palais du Luxembourg, "Le Monde" a ajouté la précision suivante : "Cet article a été amendé le 19 janvier 2022, LVMH démentant avoir fait une offre sur 'Le Figaro'". Au cours de sa prise de parole, Bernard Arnault a par ailleurs déclaré ne pas avoir étudié non plus l'hypothèse d'un rachat de M6 ni formulé de proposition à l'égard du "JDD" et de "Paris Match".

Avant de prendre les sénateurs à partie : "Vous voyez, ma capacité d'influence est limitée". Une façon de contrer aussi, par cette phrase, ses interventions supposées sur le contenu des journaux de son groupe ? "Les Echos" et "Le Parisien" n'ont, par exemple, pas relayé l'information selon laquelle la Justice a entériné un accord avec LVMH en décembre dernier, s'est étonnée la sénatrice écologiste de Gironde, Monique de Marco. Le géant du luxe a, en effet, viré 10 millions d'euros sur le compte du Trésor public pour éteindre d'éventuelles poursuites judiciaires pour "trafic d'influence".

Une "enquête a notamment mis en lumière la 'surveillance' et l''infiltration' du journal 'Fakir' de François Ruffin (réalisateur du documentaire 'Merci patron!', ndlr), orchestrées par l'ancien directeur du renseignement intérieur reconverti comme consultant de LVMH, Bernard Squarcini", résumait, en fin d'année, "Le Monde". Avant d'ajouter que LVMH reconnaissait de cette manière les faits qui lui sont reprochés. "C'est la deuxième erreur de ce journal que l'on a noté aujourd'hui, c'est faux ! On n'a absolument pas reconnu de culpabilité dans cette chose-là", a corrigé Bernard Arnault lors de son audition au Sénat.

"Si 'Les Echos' défendait demain une économie marxiste, je serais extrêmement gêné"

"Quant au fait que les journaux du groupe n'ont pas cité l'accord transactionnel, ça j'en sais rien, franchement, je ne sais pas. C'est quand même un non-événement en plus. Il faut poser la question aux journalistes. En tout cas, je ne me suis pas occupé de ça, je n'ai absolument pas de commentaires à faire là-dessus".

"Ce que je pense, en revanche, a-t-il repris plusieurs minutes plus tard, c'est que chaque journal a quand même une ligne. 'Les Echos', c'est un journal économique, qui est un défenseur, un illustrateur de l'économie de marché. En tant qu'actionnaire c'est une ligne à laquelle (j'ai) adhéré. Après ce sont les rédactions qui la mettent en oeuvre. 'Le Parisien', c'est un journal populaire, plutôt général, qui est globalement un journal de nature assez centriste, assez oecuménique. En tant qu'actionnaire, moi ça ça me va très bien".

"Ce qu'il faut éviter, a-t-il résumé en conclusion, c'est que la ligne change. Si demain, on se trouvait avec un 'Parisien' qui devient un journal sur un extrême ou sur un autre, il faut que l'actionnaire puisse réagir. Je n'ai pas envie de financer un journal qui devienne le support de l'extrême droite ou de l'extrême gauche. Si 'Les Echos' défendait demain une économie marxiste, je serais extrêmement gêné, il faut qu'il y ait des garde-fous".

Bernard Arnault
Bernard Arnault
Bernard Arnault admet finalement s'être positionné pour racheter le "JDD" et "Paris Match" à Lagardère
Bernard Arnault sort de la holding d'Arnaud Lagardère
"J'ai fait ça pour aider" : Bernard Arnault se défend d'avoir investi dans le groupe Lagardère par intérêt financier
l'info en continu
Mohamed Bouhafsi : "L'empathie n'empêche pas de poser les bonnes questions"
Interview
Mohamed Bouhafsi : "L'empathie n'empêche pas de poser les bonnes questions"
Audiences samedi : Anne-Claire Coudray domine la concurrence, records pour Nathalie Renoux
TV
Audiences samedi : Anne-Claire Coudray domine la concurrence, records pour...
Audiences : La demi-finale de "The Voice Kids" a-t-elle résisté à Cyril Féraud ?
TV
Audiences : La demi-finale de "The Voice Kids" a-t-elle résisté à Cyril Féraud ?
Ce soir à la télé : Une spectaculaire comédie d'action à la française
Programme TV
Ce soir à la télé : Une spectaculaire comédie d'action à la française
Amazon : Ce petit bijou de science-fiction va bientôt quitter la plateforme
SVOD
Amazon : Ce petit bijou de science-fiction va bientôt quitter la plateforme
"Il faut arrêter de faire culpabiliser les gens" : Mohamed Bouhafsi agacé par les appels au boycott de la Coupe du monde
TV
"Il faut arrêter de faire culpabiliser les gens" : Mohamed Bouhafsi agacé par les...