Blaise éliminé de "Tout le monde veut prendre sa place" : "Ça a été dur pour Jarry car c'était la première fois qu'il avait un champion qui restait aussi longtemps"

Partager l'article
Vous lisez:
Blaise éliminé de "Tout le monde veut prendre sa place" : "Ça a été dur pour Jarry car c'était la première fois qu'il avait un champion qui restait aussi longtemps"
Par Maxime Fettweis Journaliste
Né en Belgique en septembre 1995, Maxime Fettweis a grandi avec l'arrivée de la "Star Academy", de "Koh-Lanta" ou encore de "Secret Story" sur le petit écran. Devenu journaliste, il se passionne de ce que disent les succès télévisuels de notre société et comment ils sont conçus en coulisse. Il a rejoint Puremédias en juin 2023.
"Je suis très ému" : Jarry en larmes après l'élimination de Blaise, son plus grand champion dans "Tout le monde veut prendre sa place" © France 2
Le 14e plus grand champion du jeu, titulaire du fauteuil rouge le plus performant depuis l'arrivée de l'humoriste à l'animation de France 2 a quitté l'émission avec 67.000 euros après 76 victoires ce jeudi 11 janvier 2024.

Il se retrouve sans fauteuil. Après 80 participations à "Tout le monde veut prendre sa place", Blaise a finalement cédé sa place à Pascal. Le Toulousain de 38 ans s'est incliné à l'issue d'une finale sans concession et après l'échec d'une "négo" infructueuse. Avec ses 76 victoires - sans compter une négociation fructueuse, sa présence lors de la spéciale Eurovision et la première spéciale enfants - le plus grand champion de l'ère Jarry dans le jeu de la mi-journée de France 2 est reparti avec une jolie cagnotte de 67.000 euros. Il s'est aussi hissé à la 14e place des meilleurs locataires du fauteuil rouge. Après sa défaite, l'enseignant-chercheur en école d'ingénieurs s'est confié à puremedias.com sur son expérience aussi éprouvante qu'enrichissante dans le jeu quotidien du service public.

À lire aussi
Marie-Sophie Lacarrau : "'Le 13 Heures' de TF1 n'est pas un journal d'opinion, mon avis importe peu"
Interview
Marie-Sophie Lacarrau : "'Le 13 Heures' de TF1 n'est pas un journal d'opinion, mon...
Marie-Sophie Lacarrau ("13 Heures" de TF1) : "'Votre plus beau marché', c'est le Routard ou le guide Michelin, gagner, c'est s'offrir un label"
Interview
Marie-Sophie Lacarrau ("13 Heures" de TF1) : "'Votre plus beau marché', c'est le...
Lola Dewaere ("Mademoiselle Holmes") : "Tous les jours, je me disais 'attention, ne joue pas comme Sara Mortensen dans 'Astrid et Raphaelle'"
Interview
Lola Dewaere ("Mademoiselle Holmes") : "Tous les jours, je me disais 'attention,...
"Avec "Anthracite" on a vraiment voulu écrire un thriller pour une plateforme" : Fanny Robert et Maxime Berthemy, créateurs de la nouvelle série française de Netflix, se confient
Interview
"Avec "Anthracite" on a vraiment voulu écrire un thriller pour une plateforme" :...

Propos recueillis par Maxime Fettweis

Qu'avez-vous ressenti en réalisant que vous risquiez de ne pas conserver le fauteuil rouge ?
Je suis très énervé contre moi-même. Je me suis dit que j'avais encore fait la même bêtise mais il y a toujours ce petit espoir que la négociation se passe bien... Malheureusement, le challenger était un retraité qui avait tout son temps pour les enregistrements et était vraiment là pour le jeu donc je savais d'avance que ce serait très compliqué. J'étais quasiment certain que quel que soit le montant que je lui propose, à moins de lui proposer la moitié de ma cagnotte, ce que je n'étais pas prêt à faire, il allait prendre le fauteuil.

Quel était votre objectif lors de votre première participation à l'émission ?
Je n'avais aucune prétention car je ne suis pas du tout un habitué des plateaux ou des jeux télé. J'avais seulement participé à "Questions pour un champion" fin 2010 quand j'avais traversé une courte période de chômage. Là c'était vraiment la même chose, j'avais un peu de temps libre, j'ai vu le casting, je l'ai fait, ça s'est bien passé à l'émission et je suis resté champion. C'est vraiment un heureux hasard qui m'a amené jusque-là. Je n'avais pas la prétention de devenir un grand champion. J'avais déjà l'espoir de ne pas être ridicule sur des questions faciles et après je voulais juste m'amuser. Pour moi c'était un jeu sans enjeu.

Vu votre tempérament sur le plateau, on imagine que vous vous êtes rapidement pris au jeu...
Oui, c'est sûr. Souvent on me dit : "Plus les émissions passent et plus c'est facile car on est plus à l'aise, on prend confiance". Je réponds que non, pas du tout. Au contraire, le défi est le même à chaque émission sauf que l'enjeu s'intensifie à chaque fois car on s'amuse tellement sur le plateau qu'on a envie de rester. C'est plutôt l'inverse, moi je n'ai pas gagné en confiance au fil des émissions, au contraire je ressentais de plus en plus de pression car je me suis vraiment amusé, que ce soit sur le fauteuil ou en loges.

Ils ont dit
"La force de Jarry c'est de savoir mettre les gens à l'aise, ça a fonctionné avec moi"
Blaise

Au-delà de vos connaissances, vous vous êtes aussi fait remarquer pour vos interactions avec Jarry sur le plateau...
Au-delà de l'aspect culture générale, l'aspect divertissement à faire le show avec Jarry m'a beaucoup amusé. Je me suis senti hyper à l'aise !

Au final, vous avez marqué le jeu en cumulant 78 participations et devenant le champion avec la plus grande longévité depuis l'arrivée de l'animateur le 5 août 2023. Comment a été votre relation ?
Le feeling est tout de suite bien passé avec lui. Dès la première émission, il s'est moqué de moi mais c'est le personnage et je m'y attendais, j'en ai joué. Je pense que ce côté complice, à faire des blagues l'un avec l'autre, a tout de suite fonctionné. Une complicité s'est installée entre nous sur le plateau et hors caméra et une vraie amitié s'est liée dans l'émission.

Est-ce que cette bonne relation a participé à votre longévité dans le jeu ?
Oui ! Jarry c'est l'humour et la gentillesse en même temps. Du coup sur le plateau, malgré le stress, j'étais content d'être avec lui. Son aura permet d'être bien malgré l'enjeu. Sa force c'est de savoir mettre les gens à l'aise, ça a fonctionné avec moi.

À LIRE AUSSI : "Ce sera comme un divorce" : Jarry ému à l'idée d'une défaite de Blaise dans "Tout le monde veut prendre sa place"

Comment a-t-il réagi lors de votre élimination ?
Je pense que ça a été une déception pour lui. En 80 enregistrements, on développe des habitudes. Je sais qu'en tant qu'animateur, il a dû ensuite remettre les compteurs à zéro, c'est tout un travail à refaire. Humainement, on s'était attachés donc ça a été dur de ne plus se voir, de ne plus travailler ensemble. On s'est quand même fait un gros câlin sur le plateau pour se dire au revoir et on a mangé ensemble après les enregistrements mais ça a été dur car c'était la première fois qu'il avait quelqu'un qui restait aussi longtemps avec lui.

Ils ont dit
"Ça a été une expérience très fatigante et ça a peut-être aussi joué dans ma défaite"
Blaise

Être champion de "Tout le monde veut prendre sa place" demande une logistique assez stricte avec de longues sessions d'enregistrement. Ce n'était pas trop difficile à gérer avec votre travail et votre vie de famille ?
Les premiers enregistrements étaient assez simples car je ne donnais pas beaucoup de cours en septembre. Comme c'est de l'enseignement supérieur, on a une certaine souplesse. J'ai pu échanger des cours avec des collègues et adapter mon emploi du temps même s'il se densifiait au fil des tournages. Ça devenait de plus en plus éprouvant car quand je n'étais pas en tournage, j'étais en cours de 16 à 18h. Le soir et le week-end, je devais m'occuper des enfants. Comme je n'étais pas souvent à la maison entre les cours et les enregistrements, ils voulaient partager du temps avec moi. Avec cette expérience un peu hors du commun, ils voulaient savoir plein de choses. Ça a été très fatigant et ça a peut-être aussi joué dans ma défaite.

Comment ont réagi vos étudiants en vous voyant à la télévision chaque midi ?
La réaction la plus rigolote a été le premier jour de la diffusion. J'échangeais des mails avec un étudiant qui posait des questions sur un projet sur lequel je l'encadrais. Il m'a envoyé un message avec quelques questions et l'a terminé avec "PS : sympa le nouveau fauteuil" (rires). J'ai trouvé ça très sobre mais très sympa. Le lundi quand je suis arrivé en cours, j'ai vite compris qu'ils avaient tous vu l'émission, ils avaient un sourire en coin. Mais ils ont été très gentils, ils voulaient juste savoir où j'en étais à chaque fois. Parfois ils se rendaient compte que je n'étais plus là pendant 2-3 jours donc il se disaient que j'étais reparti enregistrer.

Ils et elles ont quand même suivi votre parcours ?
Oui ! Quand je les encadrait par petits groupes, ça arrivait qu'on prenne des petits moments de pause et qu'ils me posent des questions sur l'émission, les coulisses du tournage, etc. mais toujours de façon très bienveillante, c'était plutôt rigolo.

Ils ont dit
"Sur une autre émission avec un autre animateur, je ne sais pas comment ça se passerait"
Blaise

Au-delà de votre place au palmarès de l'émission, vous repartez avec 67.000 euros. Que comptez-vous faire de cette somme ?
C'est totalement inattendu ! On est en train de se demander ce qu'on pourrait en faire avec ma femme. Ça va alléger le budget mensuel car on va sans doute rembourser quelques crédits à la consommation qu'on a, pour la voiture par exemple. On pense aussi engager quelques travaux pour améliorer notre intérieur et puis peut-être voyager... On ne sait pas encore vraiment comment on va le dépenser mais ce qui est sûr c'est que ça met du beurre dans les épinards.

Cette participation vous a-t-elle donné envie de participer à d'autres jeux télé à l'instar de Céline, championne de "Tout le monde veut prendre sa place" avant de devenir l'une des plus grande maître de midi dans "Les 12 Coups de midi" ?
J'aimerais bien. Je suis arrivé sur cette émission car j'ai toujours aimé les émissions de culture générale. Ça a plutôt bien marché et mon personnage à l'écran a plu à certaines personnes d'après la production. Donc je me dis pourquoi pas retenter d'autres aventures... Après, je me suis vraiment amusé parce qu'il y a eu cette complicité quasi immédiate avec Jarry. Aller sur une autre émission avec un autre animateur, je ne sais pas comment ça se passerait. Donc j'ai envie mais en même temps je n'ai pas envie.

Pourtant, d'autres émissions peuvent rapporter bien plus de gains parfois en moins de temps...
C'est sûr mais ça ne m'a pas donné l'appât du gain. Tout ce que je veux c'est m'amuser et si je recommence une expérience dans un jeu, ce sera pour ça. Si gain il y a, je ne crache pas dans la soupe mais je partirai sur la même philosophie d'y aller pour m'amuser. Ce que j'espère par exemple, c'est participer à des émissions de "Tout le monde veut prendre sa place" spéciales champions où il n'y a pas de gain, on joue généralement pour des associations comme lors des spéciales enfants. Ce serait une émission que je connais, un animateur que je connais et que j'apprécie et c'est plus facile pour retrouver ses marques.

Pensez-vous à un autre jeu ?
Pourquoi pas faire "Le quiz des champions" avec Cyril Féraud . Encore une fois c'est jouer pour une association, ce ne sont pas des gains personnels. Je ne pense vraiment pas à accroître ma cagnotte.

Ils ont dit
"Il y a des émissions que je n'ai pas aimé regarder"
Blaise

Comment avez-vous vécu la diffusion des émissions ?
Ça dépend (rires). Les premières diffusions, il faut un temps d'adaptation pour s'habituer à son image car on n'est pas habitué à se voir à l'écran et ce n'est pas toujours plaisant. J'ai eu du mal à accepter ma voix, par exemple. J'ai l'impression d'avoir une voix très sourde que je me suis découvert en me voyant. Après, il faut s'habituer au fait que parfois, on dit des bêtises, ou on répond à côté. Il y a des émissions que je n'ai pas aimé regarder car je savais qu'il y avait un moment où je disais une grosse ânerie et dans mon amour propre, je me vexe d'avoir mal répondu à certaines questions.

Quel bilan tirez-vous de votre participation ?
Beaucoup de fierté et beaucoup de joie car je me suis vraiment beaucoup amusé. Je sais qu'il y a des jours où j'ai gagné zéro euro sur l'enregistrement mais ce n'était pas grave parce que je m'amusais. Malgré la frustration de la défaite, qui doit rester pour toutes les personnes qui deviennent champion, je garde un grand sentiment de plaisir pour tous les moments que j'ai passé sur le plateau à rigoler, toutes les personnes que j'ai rencontrées en loge et Jarry sur le plateau.

Tout le monde veut prendre sa place
Tout le monde veut prendre sa place
Quand le tueur en série "Le Grêlé" participait à "Tout le monde veut prendre sa place" face à Nagui en 2019
Audiences : Six mois après son arrivée, Jarry a-t-il fait mieux que Laurence Boccolini dans "Tout le monde veut prendre sa place" sur France 2 ?
"Je n'aimerais pas être à votre place !" : Jarry confronté à une situation inédite dans "Tout le monde veut prendre sa place" sur France 2
Voir toute l'actualité sur Tout le monde veut prendre sa place
Autour de Tout le monde veut prendre sa place
l'info en continu
"Repose en paix, cher 'Secret Story'" : Le tweet assassin de Benjamin Castaldi à quelques heures du retour de la télé-réalité sur TF1
TV
"Repose en paix, cher 'Secret Story'" : Le tweet assassin de Benjamin Castaldi à...
Marie-Sophie Lacarrau : "'Le 13 Heures' de TF1 n'est pas un journal d'opinion, mon avis importe peu"
Interview
Marie-Sophie Lacarrau : "'Le 13 Heures' de TF1 n'est pas un journal d'opinion, mon...
"Le cauchemar c'était 'Loft Story'" : Avant son départ de M6, Nicolas de Tavernost revient sur 37 ans d'activité sur l'ancienne "petite chaîne qui monte"
Radio
"Le cauchemar c'était 'Loft Story'" : Avant son départ de M6, Nicolas de Tavernost...
Audiences magazines : "Diverto" dépasse "TV Magazine", "Télé Star" décroche, "Public" s'effondre, "Le Point" leader des newsmags
Audiences
Audiences magazines : "Diverto" dépasse "TV Magazine", "Télé Star" décroche,...
Affaire Guillaume Meurice : Les plaintes pour "provocation à la violence et la haine" classées sans suite
Radio
Affaire Guillaume Meurice : Les plaintes pour "provocation à la violence et la...
Audiences presse : "Le Figaro" leader devant "Le Monde", "L'Equipe" en forte hausse, belle progression pour "Les Echos"
Audiences
Audiences presse : "Le Figaro" leader devant "Le Monde", "L'Equipe" en forte...