Brad Pitt en Dr Fauci moque Donald Trump dans le "Saturday Night Live"

Partager l'article
Vous lisez:
Brad Pitt en Dr Fauci moque Donald Trump dans le "Saturday Night Live"
Brad Pitt dans la peau du Dr Anthony Fauci
Brad Pitt dans la peau du Dr Anthony Fauci © NBC
L'acteur américain a tenté de traduire les propos de Donald Trump.

Ca devait arriver. Samedi soir, sur NBC, l'équipe de l'émission satirique "Saturday Night Live" s'est intéressée au docteur Anthony Fauci, l'immunologiste américain qui est devenu le visage de la lutte contre le coronavirus aux Etats-Unis. Présent à plusieurs reprises lors des conférences de presse quotidiennes de Donald Trump, on l'a vu tenir un discours bien plus sensé que celui du président, et il n'avait pas pu s'empêcher de se cacher le visage lors d'une déclaration particulièrement inattendue de ce dernier.

À lire aussi
Photo du gouvernement : La mauvaise expérience d'un photographe de "Libération"
Presse
Photo du gouvernement : La mauvaise expérience d'un photographe de "Libération"
Mediapro et Netflix vont proposer une offre commune à moins de 30 euros par mois
Sport
Mediapro et Netflix vont proposer une offre commune à moins de 30 euros par mois
Affaire Clémentine Sarlat : Trois salariés licenciés à la suite de l'enquête interne à France Télévisions
TV
Affaire Clémentine Sarlat : Trois salariés licenciés à la suite de l'enquête...

Interrogé au sujet de l'émission il y a quelques semaines, le docteur Fauci avait été invité à choisir quel acteur pourrait l'incarner dans "Saturday Night Live". Et, avec humour, il avait répondu "Brad Pitt, évidemment !". Un souhait qui est devenu réalité samedi puisque c'est bel et bien la star de "Mr & Mrs Smith" et "World War Z" qui lui a prêté ses traits samedi soir pour le sketch d'introduction de la soirée - filmé à distance, évidemment.

Des emails "très explicites"

Derrière son bureau et grimé en docteur Fauci, Brad Pitt a d'abord remercié "les femmes d'âge mur des Etats-Unis pour (lui) avoir envoyé des emails de soutien, d'encouragement... parfois très explicites". Expliquant ensuite que de fausses informations circulaient abondamment au sujet du virus, et que le président des Etats-Unis avait lui-même pris "quelques libertés" par rapport aux instructions officielles, il a proposé de tenter d'expliquer ce que Donald Trump essayait de dire lors de récentes prises de parole.

Les téléspectateurs ont alors pu découvrir plusieurs séquences. Dans la première, Trump promettait l'arrivée "relativement proche" d'un traitement contre le COVID-19."Relativement proche est une expression intéressante. Relatif à l'histoire de la Terre ? Dans ce cas, bien sûr, un vaccin arrivera très vite", a analysé le docteur Fauci. "Mais si vous disiez à un ami 'J'arrive relativement vite' et que vous arriviez un an et demi plus tard, votre ami serait sans doute relativement agacé", a-t-il poursuivi, avant d'autres analyses de texte.

Mais avant de lancer l'émission, Brad Pitt a enlevé sa perruque et ses fausses lunettes pour adresser un message sérieux aux téléspectateurs et au vrai docteur Fauci. "Merci pour votre calme et votre lucidité en ces temps troublés", a-t-il lancé, avant de rendre hommage aux personnels soignants, aux premiers secours et à leurs familles. puremedias.com vous propose de découvrir ce sketch ci-dessous :

Sur le même thème
l'info en continu
"The Resident" : La saison 2 reprend le 26 août sur TF1
Programme TV
"The Resident" : La saison 2 reprend le 26 août sur TF1
"Elite" : Le tournage de la saison 4 interrompu après un cas de COVID-19
Séries
"Elite" : Le tournage de la saison 4 interrompu après un cas de COVID-19
"The Voice Kids" : Kendji Girac devient coach dès le 22 août sur TF1
Programme TV
"The Voice Kids" : Kendji Girac devient coach dès le 22 août sur TF1
Stéphane Plaza arrive sur Gulli
TV
Stéphane Plaza arrive sur Gulli
Télévision : Les décrets relatifs à la publicité et à la programmation cinéma (enfin) publiés
Politique
Télévision : Les décrets relatifs à la publicité et à la programmation cinéma...
Gérald Darmanin : "Edwy Plenel a franchi les limites de l'ignominie"
Politique
Gérald Darmanin : "Edwy Plenel a franchi les limites de l'ignominie"
Vidéos Puremedias