Canal+ conserve les droits de la Formule 1 jusqu'en 2021

Partager l'article
Vous lisez:
Canal+ conserve les droits de la Formule 1 jusqu'en 2021
Canal+ conserve le championnat de Formule 1
Canal+ conserve le championnat de Formule 1 © Abaca
La filiale de Vivendi est parvenue à conserver les droits de la compétition automobile reine que SFR convoitait elle aussi.

Canal+ parvient à conserver les droits de la Formule 1 ! Selon une information de L'Equipe, que puremedias.com est en mesure de confirmer, la filiale de Vivendi est parvenue aujourd'hui à décrocher les droits de diffusion de la compétition automobile jusqu'en 2021. Il s'agit indéniablement d'une bonne nouvelle pour Canal+.

À lire aussi
Arrêt d'"On n'est pas couché" : Catherine Barma envisage de poursuivre Laurent Ruquier en justice
TV
Arrêt d'"On n'est pas couché" : Catherine Barma envisage de poursuivre Laurent...
Thomas Hugues fait ses adieux à RTL : "On peut remercier les patrons qui nous virent"
Radio
Thomas Hugues fait ses adieux à RTL : "On peut remercier les patrons qui nous...
"Le Retour du grand blond" : Les films prévus sur France 3 l'après-midi cette semaine
Cinéma
"Le Retour du grand blond" : Les films prévus sur France 3 l'après-midi cette...

"Évidemment, nous souhaitons conserver la F1. C'est un produit premium pour notre antenne. Les abonnés consomment très largement la F1 et saluent régulièrement notre dispositif et le traitement de toute la rédaction F1. Nous sommes donc très motivés", annonçait ainsi en mars Thierry Cheleman, le patron des sports de Canal+. Diffuseur actuel de la F1, Canal+ avait acquis pour la première fois ces droits de diffusion en 2013, au détriment de TF1, diffuseur historique de la compétition jusque-là. La chaîne cryptée les détenait jusqu'à la fin de la saison 2017. Elle peut dorénavant envisager l'avenir sereinement dans cette discipline.

Ils ont dit
"Évidemment, nous souhaitons conserver la F1. C'est un produit premium pour notre antenne"
Thierry Cheleman

Première victoire sur SFR

Cette victoire est d'autant plus notable que le géant des télécoms SFR n'avait pas caché ses ambitions pour la compétition automobile. L'opérateur pouvait notamment s'appuyer sur son PDG, Michel Combes, passionné de longue date de Formule 1 et habitué de ses paddocks. SFR pouvait aussi compter sur Bertrand Méheut, ancien patron de Canal+, évincé par Vincent Bolloré, et devenu président du conseil d'administration de SFR.

La F1 n'est cependant que la première manche d'une grande partie. Un autre appel d'offres, autrement plus stratégique, est en cours : celui des droits de diffusion de la Ligue des champions. SFR a-t-il préféré lâcher la F1 pour mieux se concentrer ses forces sur ces droits ? Après avoir arraché les droits de la F1 pour un prix qu'on ignore encore, Canal+ sera-t-elle en mesure de rivaliser financièrement avec SFR pour la compétition reine du foot européen ? Sans oublier beIN Sports qui n'a peut-être pas dit son dernier mot. Dans ce poker menteur qu'est le marché des droits sportifs, c'est toujours à la fin de la partie que l'on fait les comptes.

Sur le même thème
l'info en continu
Roselyne Bachelot nouvelle ministre de la Culture
Politique
Roselyne Bachelot nouvelle ministre de la Culture
"Fearless" : La série britannique débarque ce soir sur C8
Programme TV
"Fearless" : La série britannique débarque ce soir sur C8
Pharrell Williams va produire une série documentaire pour Netflix sur le gospel
SVOD
Pharrell Williams va produire une série documentaire pour Netflix sur le gospel
Arrêt d'"On n'est pas couché" : Catherine Barma envisage de poursuivre Laurent Ruquier en justice
TV
Arrêt d'"On n'est pas couché" : Catherine Barma envisage de poursuivre Laurent...
La saison 3 de "Babylon Berlin" arrive ce soir sur Canal+
Programme TV
La saison 3 de "Babylon Berlin" arrive ce soir sur Canal+
Ruth Elkrief arrête son émission quotidienne sur BFMTV
TV
Ruth Elkrief arrête son émission quotidienne sur BFMTV
Vidéos Puremedias