Canal+ : Philippe Gildas tacle "Le grand journal" et Michel Denisot

Partager l'article
Vous lisez:
Canal+ : Philippe Gildas tacle "Le grand journal" et Michel Denisot
Par Julien Lalande Journaliste - Directeur de la publication
Julien Lalande est journaliste pour puremedias.com. Passionné par le monde des médias depuis de longues années, il a co-fondé le site en 2002 lorsqu'il était encore étudiant.
L'émission serait devenue "un monument complètement rigide" selon l'ancien présentateur de "NPA".

Dans un entretien au magazine Snatch, Philippe Gildas, l'animateur de l'access prime time de Canal+ entre 1989 et 1997, tacle son successeur Michel Denisot et son équipe du Grand journal.

Première cible : la chronique météo, animée ces dernières années par Louise Bourgoin, Pauline Lefevre et, depuis septembre, par Charlotte Le bon. « Aujourd'hui, elle est nulle la météo, mais de mon temps, elle était sérieuse (...) Vous avez déjà réussi à connaître le temps avec cette météo ? Ce n'est pas une vraie météo (...) Je crois que Denisot s'en fout complètement. C'est devenu un gag visuel parce qu'il sait qu'il ne peut pas l'enlever », explique-t-il.

« Le grand journal est devenu un monument complètement rigide »



Deuxième cible : Le petit journal de Yann Barthès. Selon Philippe Gildas, cette chronique - censée incarner le côté irrévérencieux de l'émission - est devenue trop aseptisée. « Yann Barthès est quand même bien encadré ; on lui file une entrée et une sortie. Michel Denisot que je connais bien vérifie sûrement que Barthès n'a pas un pétard qui va faire exploser toute la baraque. De notre temps, l'émission pouvait être bouleversée à tout moment », dit-il.

Si Philippe Gildas reconnait que Le Grand journal de Canal+ est un enfant légitime de Nulle part ailleurs, il s'interroge sur la capacité de l'émission à se renouveler : « Le Grand journal remplit les mêmes missions que NPA mais d'une manière adaptée à son temps. Denisot et sa bande sont devenus une référence comme nous en étions une à notre époque. Ce programme est un classique d'aujourd'hui (...) La question, c'est de savoir si cet enfant va réussir à se renouveler comme nous avons pu le faire (...) Le Grand journal est devenu un programme de référence et en fait donc un monument complètement rigide. Cette recette marche, impossible d'y toucher. Je ne lui donne donc pas beaucoup de ressources ».

Philippe Gildas
Philippe Gildas
Philippe Gildas est mort
Philippe Gildas accuse Delphine Ernotte de "racisme"
Philippe Gildas : "Antoine de Caunes est un peu perdu dans 'Le Grand Journal'"
Autour de Philippe Gildas
  • José Garcia
l'info en continu
Macron à Kiev : Anne-Élisabeth Lemoine prend la défense de "C à vous", critiquée par le SNJ de France Télévisions
Radio
Macron à Kiev : Anne-Élisabeth Lemoine prend la défense de "C à vous", critiquée...
Jean-Marc Morandini fait ses adieux à NRJ 12
TV
Jean-Marc Morandini fait ses adieux à NRJ 12
Les matchs amicaux de l'Olympique de Marseille diffusés en clair sur les chaînes du groupe Altice
Sport
Les matchs amicaux de l'Olympique de Marseille diffusés en clair sur les chaînes...
"Est-ce que je dois les sanctionner ?" : Pascal Praud remonté contre ses chroniqueurs absents après la pause pub
TV
"Est-ce que je dois les sanctionner ?" : Pascal Praud remonté contre ses...
France Télévisions : Le directeur de l'information, Laurent Guimier, visé par une motion de défiance (màj)
TV
France Télévisions : Le directeur de l'information, Laurent Guimier, visé par une...
Sibyle Veil (Radio France) s'oppose à la fusion de l'audiovisuel public
Radio
Sibyle Veil (Radio France) s'oppose à la fusion de l'audiovisuel public