Canal+ veut licencier Maïtena Biraben pour "faute grave"

Partager l'article
Vous lisez:
Canal+ veut licencier Maïtena Biraben pour "faute grave"
Maïtena Biraben
Maïtena Biraben © Canal+
Selon "Les Jours", la chaîne aurait l'intention de licencier l'ancienne animatrice du "Grand Journal" pour "faute grave" afin de ne pas lui payer d'indemnités trop "conséquentes".

"Il n'y a aucun plan B. Il y a 2022". Qu'ils semblent loin ces propos rassurants tenus en octobre 2015 par Vincent Bolloré lorsqu'il était interrogé par RTL sur l'avenir de Maïtena Biraben à la tête du "Grand Journal". Depuis, l'ancienne animatrice du programme phare de Canal+ a découvert via un communiqué de Canal+ le 2 juin qu'elle avait "souhaité quitter la présentation"de l'émission à la fin de la saison". "Permettez-moi d'avoir un mot personnel, une pensée pour Ali Baddou (dont le départ a été annoncé le même jour, ndlr) et Maïtena Biraben qui ont appris aujourd'hui qu'ils quittaient Canal+, je vous embrasse", avait réagi à l'antenne le même jour Yann Barthès.

À lire aussi
Photo du gouvernement : La mauvaise expérience d'un photographe de "Libération"
Presse
Photo du gouvernement : La mauvaise expérience d'un photographe de "Libération"
"Koh-Lanta" : Les 24 candidats des "4 Terres"
TV
"Koh-Lanta" : Les 24 candidats des "4 Terres"
Mediapro et Netflix vont proposer une offre commune à moins de 30 euros par mois
Sport
Mediapro et Netflix vont proposer une offre commune à moins de 30 euros par mois

Si elle était déjà bien tendue après cet épisode, l'ambiance entre les deux parties semble désormais virer à l'affrontement. Selon le site Les Jours, Canal+ a en effet décidé de licencier Maïtena Biraben pour "faute grave". Convoquée le 29 juin pour un entretien en vue d'être licenciée, l'animatrice a rencontré la direction le 7 juillet. Selon nos confrères, il lui a alors été reproché "d'avoir tout fait pour aboutir à une situation de blocage pour se faire payer sa clause de sortie, alors qu'elle voulait partir".

"Contrat mirobolant"

En CDI depuis 2008 à Canal+, Maîtena Biraben aurait signé "un contrat mirobolant" à l'été 2015 en échange de son acceptation de reprendre dans l'urgence "Le Grand Journal". Ce contrait stipulerait notamment qu'en cas de licenciement, l'animatrice "toucherait des indemnités conséquentes" sauf... en cas de faute grave ou lourde.

"Dans un premier temps, la direction de Canal+ a tenté de signifier à Maïtena Biraben que peut-être, on pourrait s'arranger avec ce contrat un peu trop généreux. Réponse : signé, c'est signé. Alors du coup, Canal+ a choisi la manière forte : licenciement, faute grave, mise à pied. Ce qui évite le paiement de sa clause de sortie", résument nos confrères qui affirment que l'animatrice aurait l'intention d'attaquer la chaîne aux prud'hommes.

Sur le même thème
l'info en continu
France Télévisions : Le Tour de France sera commenté cette année depuis Paris pour raison sanitaire
Sport
France Télévisions : Le Tour de France sera commenté cette année depuis Paris pour...
"Voltaire, Mixte" : Pierre Deladonchamps héros de la nouvelle série d'Amazon Prime Video
Séries
"Voltaire, Mixte" : Pierre Deladonchamps héros de la nouvelle série d'Amazon Prime...
"Une famille en or" de retour avec Camille Combal sur TF1
TV
"Une famille en or" de retour avec Camille Combal sur TF1
"Cuisine impossible" : Juan Arbelaez et Julien Duboué arrivent en prime time ce soir sur TF1
Programme TV
"Cuisine impossible" : Juan Arbelaez et Julien Duboué arrivent en prime time ce...
L'Eurovision va avoir une version américaine
TV
L'Eurovision va avoir une version américaine
"K2000" va devenir un film
Cinéma
"K2000" va devenir un film
Vidéos Puremedias