Chronologie des médias : TF1, France Télévisions et M6 ripostent au "chantage" de Disney

Partager l'article
Vous lisez:
Chronologie des médias : TF1, France Télévisions et M6 ripostent au "chantage" de Disney
Par Ludovic Galtier Journaliste
Né en Isère entre le tirage de la première boule noire de l'histoire de "Motus" - "Oh-ohohohoh" - et la première visite de candidats à "Fort Boyard", Ludovic Galtier est journaliste à Puremédias depuis octobre 2021. Il est passionné par la politique, l'économie des médias et leur stratégie de programmation.
Gilles Pélisson, auditionné au Sénat, évoque la fusion entre TF1 et M6 © DR
Les patrons de TF1, France Télévisions et M6, Gilles Pélisson, Delphine Ernotte et Nicolas de Tavernost, appellent les pouvoirs publics à faire appliquer "l'exclusivité d'exploitation des films par les télévisions gratuites", malgré les "menaces" de Disney.

Les chaînes gratuites vent debout contre Disney. Dans une tribune, publiée ce mercredi dans "Le Monde", Gilles Pélisson, encore PDG de TF1 pour quelques mois, Delphine Ernotte, présidente de France Télévisions, et Nicolas de Tavernost, président du directoire du groupe M6, appellent les pouvoirs publics à "ne pas céder au diktat des plateformes payantes" dans le dossier de la chronologie des médias, dont le dernier accord, signé en début d'année, pourrait bientôt être renégocié.

À lire aussi
Johnny Hallyday "vivait mal" sa marionnette dans "Les Guignols" : "Par tous les moyens il essayait de faire arrêter ça"
TV
Johnny Hallyday "vivait mal" sa marionnette dans "Les Guignols" : "Par tous les...
"Candice Renoir" revient sur France 2 avec un épisode spécial le 30 décembre
TV
"Candice Renoir" revient sur France 2 avec un épisode spécial le 30 décembre
"Johnny par Laeticia" : Que vaut le documentaire événement de M6 ?
TV
"Johnny par Laeticia" : Que vaut le documentaire événement de M6 ?
Manon ("Le meilleur pâtissier" 2022) : "Je ne me suis jamais dit que j'allais gagner"
TV
Manon ("Le meilleur pâtissier" 2022) : "Je ne me suis jamais dit que j'allais...

Ce que reprochent les chaînes gratuites à Disney

Les chaînes gratuites reprochent à Disney - qui n'a pas signé ce nouveau calendrier de disponibilité des films sur les différents supports médias - que "dès l'entrée en vigueur de la nouvelle chronologie, le studio américain (...) l'a réinterprété à sa guise afin de supprimer l'exclusivité d'exploitation des télévisions gratuites et ainsi de conforter sa stratégie d'exclusivité pour son propre service par abonnement".

"À l'appui, dénoncent-elles, "un chantage et des menaces de retrait de ses films des salles de cinéma. Netflix, qui avait pourtant signé l'accord, a profité de ce vent de contestation américain pour faire volte-face et le remettre en cause dans une solidarité de circonstance.". Au mois de juin, Disney a, en effet, annoncé qu'elle zapperait, par exemple, la diffusion sur grand écran de "Avalonia, l'étrange voyage" ("Strange World"). Le studio américain proposera par conséquent uniquement sur sa plateforme Disney+, son film de fin d'année 2022, pour protester contre la nouvelle chronologie des médias en France, seul pays concerné par cette annonce.

Comme Amazon Prime Video, la plateforme aux grandes oreilles doit, en effet, patienter 17 mois après la sortie en salles des films qu'elle finance (contre 15 mois pour Netflix) pour pouvoir les proposer à ses abonnés. Elle doit aussi, et c'est le principal point d'accroc entre Disney+ et les chaînes gratuites, les retirer de son service en ligne temporairement lorsqu'ils passent sur des chaînes en clair comme TF1, France Télévisions et M6. Mais Disney s'oppose à cette obligation. La fenêtre d'exclusivité de Disney, expliquait en juin Hélène Etzi dans "Les Échos", "est la plus courte de toutes avec seulement 5 mois". Cette dernière souhaitait en conséquence "réformer à court terme son obligation de retirer ses films de la plateforme pendant la fenêtre des chaînes gratuites".

Un accord qui a "favorisé les plateformes payantes américaines"

Les télévisions gratuites ne l'entendent pas de cette oreille, c'est le sens de leur appel aux pouvoirs publics, et "demandent à ce que l'étanchéité de leur fenêtre, c'est-à-dire la capacité pour elles d'être les seules à exploiter le film lorsque leur droit s'ouvre, soit reconnue sans condition par tous et selon les termes et l'esprit du nouvel accord". "Le principe est simple", expliquent encore les chaînes gratuites. "En contrepartie de son investissement et du respect de diverses obligations, chaque opérateur a le droit d'exploiter pendant une durée prédéfinie, en exclusivité et sans concurrence, le film qu'il a financé ou acquis".

Le respect de ce principe "est bien le moins qui pouvait être attendu et qui a été obtenu par les chaînes gratuites", selon les trois patrons de chaînes gratuites. "Les chaînes ont accepté que les plates-formes payantes puissent diffuser les films avant elles malgré l'apport supplémentaire très modeste que ces services consentent – de l'ordre de 50 millions d'euros par an, soit moins de la moitié de celui des télévisions gratuites", ajoutent-ils. À titre de comparaison, en 2021, "les chaînes gratuites ont investi 144 millions d'euros dans 126 films, qui n'auraient sinon pas pu voir le jour".

Disney+
Disney+
"Week-End Family", "Encanto", "Star Wars 9" : Quelles sorties sur Disney+ en décembre 2022 ?
Disney+ gagne près de 50 millions d'abonnés en un an mais enregistre des pertes records
"Il était une fois 2", "Willow", "Tell Me Lies" : Les sorties sur Disney+ en novembre 2022
"Les amateurs", "En thérapie", "Rosaline"... : Quelles sorties sur Disney+ en octobre 2022 ?
Voir toute l'actualité sur Disney+
l'info en continu
Johnny Hallyday "vivait mal" sa marionnette dans "Les Guignols" : "Par tous les moyens il essayait de faire arrêter ça"
TV
Johnny Hallyday "vivait mal" sa marionnette dans "Les Guignols" : "Par tous les...
"Candice Renoir" revient sur France 2 avec un épisode spécial le 30 décembre
TV
"Candice Renoir" revient sur France 2 avec un épisode spécial le 30 décembre
"Les masters du rire" : Bruno Roblès de retour à la tête d'une émission ce jeudi 8 décembre sur NRJ 12
Programme TV
"Les masters du rire" : Bruno Roblès de retour à la tête d'une émission ce jeudi 8...
Des journalistes de "Disclose" et Radio France convoqués par la DGSI après une enquête sur l'armée française
Presse
Des journalistes de "Disclose" et Radio France convoqués par la DGSI après une...
"Johnny par Laeticia" : Que vaut le documentaire événement de M6 ?
TV
"Johnny par Laeticia" : Que vaut le documentaire événement de M6 ?
Manon ("Le meilleur pâtissier" 2022) : "Je ne me suis jamais dit que j'allais gagner"
TV
Manon ("Le meilleur pâtissier" 2022) : "Je ne me suis jamais dit que j'allais...