La classe politique sous le choc après l'arrestation de DSK

Partager l'article
Vous lisez:
La classe politique sous le choc après l'arrestation de DSK
Par Julien Bellver Rédacteur en chef

Co-rédacteur en chef de puremedias.com, Julien Bellver est diplômé de l'Institut Pratique de Journalisme (IPJ). Passionné par les nouvelles technologies et les médias, il a collaboré à plusieurs émissions...

Dominique Strauss-Kahn
Dominique Strauss-Kahn © Crédits : Abaca
Jacques Attali, proche de DSK, "ne pense pas qu'il soit candidat à la présidentielle", Marine Le Pen estime qu'il est "définitivement discrédité comme candidat".

L'avenir politique et présidentiel de DSK après son inculpation pour « agression sexuelle, séquestration de personne et de tentative de viol » apparait plus que compromis.

Depuis ce matin, les réactions de la classe politique affluent aux rédactions. Entre consternation et effroi. Le député socialiste Jean-Marie Le Guen indique à l'AFP que l'accusation d'agression sexuelle « ne ressemble en rien à DSK ». « Il faut se garder de toute conclusion avant que Dominique Strauss-Kahn ne se soit exprimé » explique-t-il.

"Confondant, navrant, troublant"



Marine Le Pen, président du Front National, estime que le président du FMI est « définitivement discrédité comme candidat » à la présidentielle. C'est aussi l'avis de Jacques Attali, un proche de DSK, qui « ne pense pas qu'il soit candidat à la présidentielle » après cette affaire. « Tout cela est confondant, navrant et infiniment troublant » estime de son côté François Bayrou.

Christophe Cambadélis réagit sur son blog et appelle à la prudence : « A l'heure où nous sommes, je ne veux, ni ne peux tirer de conclusions hâtives de l’inculpation de Dominique Strauss-Kahn. Je me souviens encore trop de l’affaire Patrice Alègre ou, dans un autre registre, de celle de l’espionnage de Renault où des innocents ont été accusés à tord. Toute cette histoire ne lui ressemble pas. Dominique Strauss-Kahn va bientôt pouvoir parler, se défendre ». « Tout reste à vérifier » estime pour sa part Ségolène Royal. « La candidature de DSK est terminée, même s'il est blanchi dans cette affaire. Il aura devant lui un calendrier trop serré, il devra se concentrer sur sa défense » écrit Christophe Barbier, directeur de la rédaction de L'Express.

Jean-Marie Le Guen
Jean-Marie Le Guen
l'info en continu
Le site "Reflets" interdit par la justice de publier des articles sur Altice à partir de données piratées
Justice
Le site "Reflets" interdit par la justice de publier des articles sur Altice à...
Polémique "Slam" : France 3 fait son mea culpa après la réponse déplacée d'un candidat
TV
Polémique "Slam" : France 3 fait son mea culpa après la réponse déplacée d'un...
Audiences access 20h : Gilles Bouleau et Anne-Sophie Lapix au coude-à-coude
Audiences
Audiences access 20h : Gilles Bouleau et Anne-Sophie Lapix au coude-à-coude
Audiences access 19h : "Clique" avec Mouloud Achour déserté sur Canal+
Audiences
Audiences access 19h : "Clique" avec Mouloud Achour déserté sur Canal+
Audiences : Quel score pour le doc sur les trans produit par Karine Le Marchand sur M6 ?
Audiences
Audiences : Quel score pour le doc sur les trans produit par Karine Le Marchand...
Ce soir à la télé : L'un des plus grands succès 2022 du box-office français
Programme TV
Ce soir à la télé : L'un des plus grands succès 2022 du box-office français