Claude Perdriel sur la vente de "L'Obs" : "Je ne me sentais plus soutenu par la rédaction"

Partager l'article
Vous lisez:
Claude Perdriel sur la vente de "L'Obs" : "Je ne me sentais plus soutenu par la rédaction"
Claude Perdriel © France Inter
L'ancien propriétaire de l'hebdomadaire s'est confié ce matin au micro de Léa Salamé.

Son discours de patron de presse fait écho avec l'actualité ! Ce matin, Léa Salamé recevait ce matin sur France Inter Claude Perdriel, l'ancien propriétaire du "Nouvel Observateur", rebaptisé aujourd'hui "L'Obs". Amoureux de la presse écrite, l'industriel a raconté comment il s'était "ruiné à plusieurs reprises" pour ses titres de presses et sa lutte pour que les journaux soient "indépendants de tous les pouvoirs".

À lire aussi
Le chauffeur d'Alain Weill licencié pour faute grave... après son passage dans "C à vous"
TV
Le chauffeur d'Alain Weill licencié pour faute grave... après son passage dans "C...
Pascal Praud : "France Inter, c'est de la propagande !"
TV
Pascal Praud : "France Inter, c'est de la propagande !"
COVID-19 : Une comédienne de "Plus belle la vie" remplacée de manière temporaire sur France 3
Exclusivité
COVID-19 : Une comédienne de "Plus belle la vie" remplacée de manière temporaire...

"C'était un peu déprimant"

L'homme d'affaires a ensuite expliqué le jour où il "a presque donné" le "Nouvel Observateur" à Pierre Bergé, Xavier Niel et Matthieu Pigasse. "Je ne m'entendais plus avec la rédaction de 'l'Observateur', non pas que j'avais de mauvais rapports avec elle, mais professionnellement, je ne me sentais plus soutenu par la rédaction", a-t-il déclaré, narrant la fois où "la société des rédacteurs", qui le "soutenait en privé", ne l'avait pas défendu "en assemblée". "C'était un peu déprimant", a confié Claude Perdriel.

"Un par un, je les aimais, mais en collectif, je ne les aimais plus. Mais eux non plus ne s'entendaient pas avec moi", a-t-il poursuivi. Avant d'ajouter : "Si tout d'un coup, on ne peut plus les emmener, en se sentant, non seulement plus soutenu, encouragé mais aussi en ayant l'impression qu'ils ne sont pas heureux de partir à la bataille avec vous... Eh bien, la bataille ça ne vaut plus la peine, on ne peut plus la mener."

"L'Obs a abandonné l'idée d'être leader d'opinion"

Enfin, Claude Perdriel a donné son oeil d'observateur sur la crise de "la presse écrite" qui "l'attriste", même s'il a relevé "de très bons journaux" comme "Le Point", "Les Echos", "Le Figaro", "Le Monde" et les journaux de province. N'ayant pas cité "L'Obs", l'homme de 90 ans a soufflé que "le journal a abandonné l'idée d'être leader d'opinion qui est plus entertainement que de l'information, de la politique et d'informations étrangères." puremedias.com vous propose de revoir l'interview de ce matin à l'antenne de France Inter.

Claude Perdriel
Claude Perdriel
Claude Perdriel renfloue Challenges, mais sans Renault
Claude Perdriel : Pour diriger l'Obs, "il faut quelqu'un de jeune ou une femme !"
Claude Perdriel (Nouvel Observateur) : "Niel, Pigasse et Bergé ont les mêmes idées politiques que les miennes"
Voir toute l'actualité sur Claude Perdriel
Sur le même thème
l'info en continu
COVID-19 : Nicolas Bedos assume son "texte excessif" appelant à résister aux mesures sanitaires
TV
COVID-19 : Nicolas Bedos assume son "texte excessif" appelant à résister aux...
"Les aventuriers" : Quand le fort Boyard faisait son apparition à l'écran... au cinéma (et en ruines !)
TV
"Les aventuriers" : Quand le fort Boyard faisait son apparition à l'écran... au...
Deuxième vague : Les analyses contradictoires du "rassuriste" professeur Toussaint dans les médias
TV
Deuxième vague : Les analyses contradictoires du "rassuriste" professeur Toussaint...
Après sa lourde opération, Michel Drucker absent au moins jusqu'au début 2021
TV
Après sa lourde opération, Michel Drucker absent au moins jusqu'au début 2021
Audiences access 20h : Lapix et Moulins au plus haut, "Scènes de ménages" passe la barre des 5 millions
Audiences
Audiences access 20h : Lapix et Moulins au plus haut, "Scènes de ménages" passe la...
Audiences access 19h : Nagui leader, "DNA" au plus bas, record pour Etchebest, Barthès de retour en forme
Audiences
Audiences access 19h : Nagui leader, "DNA" au plus bas, record pour Etchebest,...
Vidéos Puremedias