Daniel Cohn-Bendit évincé de la première du "Grand Journal" sur ordre de Manuel Valls ?

Partager l'article
Vous lisez:
Daniel Cohn-Bendit évincé de la première du "Grand Journal" sur ordre de Manuel Valls ?
Selon Daniel Cohn-Bendit, Manuel Valls a exigé d'être le seul politique présent hier sur le plateau du "Grand Journal de Canal+" © DR, Europe 1
Dans son éditorial politique d'aujourd'hui sur Europe 1, Daniel Cohn-Bendit a révélé qu'il était invité de la première du "Grand Journal de Canal+" hier mais que Manuel Valls avait exigé son éviction.

A peine arrivé, déjà offensif. Daniel Cohn-Bendit s'est livré à une révélation étonnante ce matin sur Europe 1 lors de son deuxième billet politique consacré à Manuel Valls. Il a entamé son intervention en révélant qu'il devait, hier, être présent sur le plateau du "Grand Journal" pour la première de l'émission.

À lire aussi
RMC : Chloé Cambreling fait ses adieux, Jean-Jacques Bourdin lui rend un vibrant hommage
Radio
RMC : Chloé Cambreling fait ses adieux, Jean-Jacques Bourdin lui rend un vibrant...
"La chanson challenge" : Quand Zazie reprend... "Basique" d'Orelsan !
TV
"La chanson challenge" : Quand Zazie reprend... "Basique" d'Orelsan !
Les JT de France 2 dotés d'un nouvel habillage dès ce lundi
TV
Les JT de France 2 dotés d'un nouvel habillage dès ce lundi

Mais il en aurait été finalement écarté sur exigence du ministre de l'Intérieur, Manuel Valls, unique invité de la première partie du "Grand Journal" version Antoine de Caunes. "Ecoutez, mon histoire commence par une anedocte qui n'est pas très importante, a débuté le député européen. J'étais invité sur le plateau du Grand Journal hier, et puis le pré.., le ministre de l'Intérieur a dit qu'il voulait être seul sur le plateau. Donc exit ma pomme et il n'y avait que Manuel Valls hier sur le plateau. Ce n'est pas très important et ça peut être drôle" a-t-il conclu. Mais le producteur éditorial de l'émission dément cette version des faits. "Daniel Cohn-Bendit n'a jamais été envisagé sur le plateau de Manuel Valls, qui n'a pas exigé d'être seul, c'était notre choix. Sa venue était une option parmi tant d'autres pour cette première", explique Fabrice Pierrot à puremedias.com.

"Virus de la présidentielle"

Cependant, le nouvel éditorialiste politique d'Europe 1 y voit quand même un signe visible du "virus de la présidentielle" qui pervertirait, selon lui, trop d'hommes et de femmes politiques en France. Un virus dont serait particulièrement atteint l'actuel ministre de l'Intérieur qui, "entouré de ses communicants, (...) est en train de se façonner une image de présidentiable". Et le député européen de moquer la changement de comportement de Manuel Valls depuis son entrée au gouvernement. "Ce qui est intéressant, c'est qu'il est au-dessus du lot maintenant. Jeune et mordant, il aimait discuter publiquement avec tout le monde. Important et conquérant, au sommet des sondages, sa fonction n'est plus que le carburant de son ambition" a lâché Daniel Cohn-Bendit.

commentaires
comments powered by Disqus
Sur le même thème
l'info en continu
"Pékin Express" : Lydia se retrouve le pantalon déchiré après avoir été attaquée par une vachette
TV
"Pékin Express" : Lydia se retrouve le pantalon déchiré après avoir été attaquée...
Découvrez le nouvel habillage de BFMTV
TV
Découvrez le nouvel habillage de BFMTV
Nouveaux visages, nouvelles tranches : franceinfo remanie sa grille avant sa quatrième rentrée
TV
Nouveaux visages, nouvelles tranches : franceinfo remanie sa grille avant sa...
CNews : Sonia Mabrouk le midi, Thomas Hugues récupère les soirées
TV
CNews : Sonia Mabrouk le midi, Thomas Hugues récupère les soirées
Francis Letellier fait ses adieux au "Soir 3" de France 3
TV
Francis Letellier fait ses adieux au "Soir 3" de France 3
Europe 1 : Emotion pour la dernière "Libre antenne" de Sabrina Philippe (MAJ)
Radio
Europe 1 : Emotion pour la dernière "Libre antenne" de Sabrina Philippe (MAJ)
Vidéos Puremedias