David Hallyday ("Rising Star") : "Ca me plaît grave que le jury soit minoritaire"

Partager l'article
Vous lisez:
David Hallyday ("Rising Star") : "Ca me plaît grave que le jury soit minoritaire"
David Hallyday est en interview sur puremedias.com
David Hallyday est en interview sur puremedias.com © M6
Juré de "Rising Star", David Hallyday a répondu aux questions de puremedias.com sur l'émission mais également sur son retour, qui coïncide avec le lancement du programme.

Plus que quelques heures avant le lancement de "Rising Star". Ce soir, à 20h50, M6 diffusera le premier numéro de son nouveau télé-crochet événement, présenté par Guillaume Pley et Faustine Bollaert et qui mise tout sur l'interactivité. Si les téléspectateurs seront majoritairement responsables de l'avenir des chanteurs, quatre experts musicaux représenteront chacun 7% des 70% nécessaires pour lever le mur. puremedias.com a rencontré David Hallyday, qui prendra place dès ce soir aux côtés de Cathy Guetta, Cali et Morgan Serrano.

À lire aussi
"C à vous" : Roselyne Bachelot démonte les contradictions de l'urgentiste médiatique Christophe Prudhomme
TV
"C à vous" : Roselyne Bachelot démonte les contradictions de l'urgentiste...
"Ils enterrent des pokemons" : Dérapage sur BFMTV lors de l'hommage en Chine aux victimes du coronavirus (màj)
TV
"Ils enterrent des pokemons" : Dérapage sur BFMTV lors de l'hommage en Chine aux...
Se croyant hors antenne, Sophie Coste enguirlande son fils en direct sur Chérie FM
Radio
Se croyant hors antenne, Sophie Coste enguirlande son fils en direct sur Chérie FM

Propos recueillis par Kevin Boucher.

puremedias.com : Pourquoi avez-vous accepté d'être "expert musical" de "Rising Star" ?
David Hallyday : Pour plusieurs raisons. On vit dans le monde du numérique. C'est assez novateur comme concept. J'ai trouvé ça assez fun de le faire comme ça. Et aussi parce que le pouvoir est vraiment au public. Ca exprime une certaine réalité de la vie. C'est le public qui a raison, qui a la démarche d'aller écouter du son, d'acheter un album ou une place de concert. Et enfin, une certaine ouverture du format. C'est ouvert aux groupes, aux compositions originales et il y a un vrai suivi derrière. Je suis assez difficile parce que je n'aime pas trop le fait qu'on prenne les gens et qu'une fois le rideau fermé, on ne s'en occupe plus. Derrière, j'ai demandé à ce qu'ils se positionnent par rapport à moi sur la démarche artistique, une fois que tout est fini. Quand j'ai vu ce qu'ils allaient faire du gagnant, ça a largement contribué à ma décision de dire oui. Ca reste un show télé mais avec une démarche artistique derrière.

"Ca me plaît grave que le jury soit minoritaire"

Et le fait que le jury ne représente qu'une petite partie des votes, c'est ce qui vous a aussi motivé ?
Ca, ça me plaît grave. Il n'y a pas que ça mais ça me plaît beaucoup parce que, personnellement, dans la vie privée, j'ai la chance de pouvoir choisir avec qui je travaille et développer un artiste sur des mois, des années. Sur un programme comme ça, on n'a pas le temps de le faire. Je n'ai pas la voix de Dieu, moi. De décider si toi tu vas avoir du succès, si toi tu vas avoir du succès ou non... Je n'avais pas envie d'avoir ce rôle-là.

On vous avait proposé d'autres télé-crochets où le jury sélectionne seul les candidats ?
Certains. Mais ce n'est pas pour ça que j'ai forcément dit non. Il y a plusieurs raisons. D'abord, je n'étais pas en France à cette époque-là et, deuxièmement, je pense que j'étais trop impliqué personnellement à faire d'autres choses et je n'étais pas prêt à me représenter comme ça, à assumer ce rôle-là.

"On ne peut pas m'enlever tout ce que j'ai fait"

Lors de l'annonce par M6, le jury de "Rising Star" a été critiqué, certains le trouvant ringard et illégitime.
Ce n'est pas un petit peu le sport national en France ? (Rires) Je n'ai pas la prétention d'être énorme comme artiste mais on ne peut pas m'enlever non plus tout ce que j'ai fait. A partir du moment où tu as fait des choses avec des artistes dans ta carrière... Cali, c'est un performeur exceptionnel, c'est un très bel artiste. Maintenant, moi, je ne rentre pas dans ce débat. On est avec des artistes qui ont fait des choses, c'est indéniable. Mais il y a des critiques sur tout, c'est un métier de critiques. Moi, ça ne me touche vraiment pas.

Vous vous connaissiez avec les autres jurés ?
Je connaissais Cathy. J'ai eu une vie nocturne avant donc on s'est rencontrés à ce moment-là. Cali, je ne le connaissais qu'à travers les clips, certaines émissions et certains concerts. C'est quelqu'un d'explosif, j'aime bien ce mec-là. De l'avoir rencontré et de maintenant cohabiter avec lui, c'est quelqu'un d'humainement exceptionnel que j'aime beaucoup, très sensible, très humain. Cathy, elle est formidable, elle a quand même largement contribué à la carrière de David Guetta. Elle connaît le métier et a un très bon sens de l'analyse artistique. C'est quelqu'un de très profond aussi. On connaît très mal Cathy Guetta. Et puis Morgan, c'est quelqu'un de très fort aussi, plus corporate, vraiment dans le monde de la musique. C'est lui qui fait un peu la pluie et le beau temps sur le réseau NRJ. On est des personnalités très différentes avec des parcours très différents.

"Que mon retour coïncide avec 'Rising Star', tant mieux"

"Rising Star" arrive sur M6 au moment où vous revenez sur le devant de la scène avec votre groupe, Mission Control, dont le single s'intitule... "The Rising" ! C'est une coïncidence ou "Rising Star" est un vrai élément de promo ?
(Il hésite.) A votre avis ?

Un peu des deux. Vous n'êtes pas le premier à le faire.
Oui... Et vous trouvez que c'est mal ?

Pas forcément. Il faut savoir en profiter raisonnablement.
Je suis d'accord avec vous. Il faut en profiter et tant mieux. Maintenant, "The Rising" existait bien avant "Rising Star". Et aussi bizarre que cela puisse paraître, c'est une totale coïncidence avec ce qui se passe. On a eu une date de sortie il y a huit mois. Et si ça coïncide avec les dates de "Rising Star", tant mieux, je suis super content. J'espère que ça va nous apporter des trucs. Et on va dire que ça tombe bien. (Sourire)

Les performances de "Rising Star" à l'étranger sont mitigées. Vous n'avez pas peur que ce soit un échec ?
Non parce que, théoriquement, tout ce qu'on entreprend peut être un échec. C'est la vie, c'est comme ça. Alors, à ce moment-là, ou on se dit qu'on ne fait rien et là, on est sûrs qu'on a aucun échec, ou on essaye des trucs. Mais je pense que ça va être énorme, que ça va être un très très bon programme.

Sur le même thème
l'info en continu
Audiences : France 3 leader en rediffusion, "Pékin Express" au plus haut depuis 2012, carton pour "The Mandalorian"
Audiences
Audiences : France 3 leader en rediffusion, "Pékin Express" au plus haut depuis...
Denis et Julie, gagnants de "Pékin Express" : "Nous avons eu très peur de passer encore une fois à côté"
TV
Denis et Julie, gagnants de "Pékin Express" : "Nous avons eu très peur de passer...
"Nos terres inconnues" : Raphaël de Casabianca emmène Nicole Ferroni ce soir sur France 2
Programme TV
"Nos terres inconnues" : Raphaël de Casabianca emmène Nicole Ferroni ce soir sur...
Cinémas fermés : "Forte" avec Melha Bedia et Valérie Lemercier sortira sur Amazon Prime Video le 15 avril
Cinéma
Cinémas fermés : "Forte" avec Melha Bedia et Valérie Lemercier sortira sur Amazon...
Coronavirus : Le tournage de la série "All Rise" reprend pour un épisode spécial pandémie
Séries
Coronavirus : Le tournage de la série "All Rise" reprend pour un épisode spécial...
"Le bureau des légendes" : "Le Figaro" au coeur de l'intrigue de la saison 5
Séries
"Le bureau des légendes" : "Le Figaro" au coeur de l'intrigue de la saison 5
Vidéos Puremedias