David Pujadas : "Marine Le Pen doit être traitée comme tous les autres invités"

Partager l'article
Vous lisez:
David Pujadas : "Marine Le Pen doit être traitée comme tous les autres invités"
Julien Knaub / FTV
Julien Knaub / FTV © David Pujadas.
Pour la première de "Des paroles et des actes" ce soir France 2, David Pujadas reçoit Marine Le Pen. A quelques heures du direct, il détaille sur puremedias.com le conducteur de ce nouveau format politique du service public.

Exit A vous de juger, place à Des paroles et des actes, nouvelle émission politique et événementielle du service public. Pour la première ce soir France 2, David Pujadas reçoit Marine Le Pen, présidente du Front National. Une invitée pas tout à fait comme les autres qui sera confrontée à plusieurs journalistes et à Cécile Duflot d'Europe Ecologie. Laurent Joffrin du Nouvel Observateur et Caroline Fourest, auteure d'une récente biographie sur la candidate viendront conclure l'émission.

puremedias.com : Comptez-vous révolutionner le genre de l'émission politique à la télévision ?
David Pujadas : Révolutionner, comme vous y allez ! Je compte surtout faire une bonne émission rythmée. Qui change un peu sur le ton, le rythme et sur le fond. J'espère poser la marque, c'est sûr.

Sur le ton et la forme justement, qu'allez-vous apporter de neuf ?
Tout est dans le titre, c'est une promesse : des paroles et des actes ! Comme disait Dalida, les Paroles, paroles, les gens s'en lassent. L'idée c'est de rapporter le plus possible les paroles aux faits, aux réalités et aux actes. A tout moment, il doit y avoir cette gymnastique dans l'émission. On devra aussi rythmer l'émission, on choisit certains sujets de manière très précise sans forcément tout traiter. L'émission sera découpée en quatre séquences, chacune avec un angle bien précis et un interlocuteur particulier. Que ce soit sur l'image et les mots de Marine Le Pen, que ce soit sur un élément fort de son programme, que ce soit la partie purement politique avec ses stratégies et ses alliances ou le duel avec l'adversaire politique. L'autre originalité, c'est qu'il y a un droit de suite. En conclusion de l'émission, deux personnalités, qui ont tout regardé en coulisses, reviendront sur ce qu'elles ont pu entendre.

Les politiques seront-ils enfin mis face à leurs contradictions ?
Oui, complètement, c'est l'un des buts de l'émission : je ne dis pas bleu aujourd'hui alors que j'ai dit rouge hier ou alors j'explique pourquoi j'ai changé.

Première invitée, Marine Le Pen, pourquoi elle ?
C'est une émission qui est dans la perspective de 2012. Donc elle cible principalement des candidats à la présidentielle, et il n'y en a pas beaucoup de déclarés aujourd'hui. Par ailleurs, que ça nous plaise ou non, la percée du FN et de Marine Le Pen, c'est le fait politique majeur de ces premiers mois de 2011.

"Le FN, avec toute son histoire - parfois sulfureuse, n'est pas tout à fait un parti comme les autres"

À lire aussi
Karim Nedjari (RMC) : "Tous les clignotants sont au vert pour notre grille de midi à minuit"
Interview
Karim Nedjari (RMC) : "Tous les clignotants sont au vert pour notre grille de midi...
Pierre Croce : "Je n'imaginais pas du tout faire cette carrière de youtubeur"
Interview
Pierre Croce : "Je n'imaginais pas du tout faire cette carrière de youtubeur"
Thomas Dubois (Amazon Prime Video) : "Nous produirons une douzaine de créations en 2022"
Interview
Thomas Dubois (Amazon Prime Video) : "Nous produirons une douzaine de créations en...
Elisabeth Moreno (P3) : "Miss France creuse des stéréotypes de genre qui n'ont plus lieu d'être aujourd'hui"
Interview
Elisabeth Moreno (P3) : "Miss France creuse des stéréotypes de genre qui n'ont...



Est-elle une invitée comme les autres ?
Nous journalistes devons la traiter au maximum comme n'importe quel invité. Et c'est évident que le Front National, avec toute son histoire - parfois sulfureuse, n'est pas tout à fait un parti comme les autres. C'est l'enjeu de l'émision : est-ce qu'il est en train de le devenir ou c'est du ripolinage ?

On se prépare différemment pour interroger Marine Le Pen quand on est journaliste ?
Je me prépare tous les soirs pour le journal de 20 heures, avec les nombreuses interviews. Donc je suis un peu affûté, quand même. Et ce soir, je ne vais pas être seul, il y aura une équipe, quatre intervenants directs, trois journalistes, deux examinateurs. On a travaillé tout ça ensemble. La lecture aussi m'aide beaucoup, il y a eu trois livres ces derniers temps sur Marine Le Pen, donc de quoi être très documenté.

Est-elle particulièrement redoutable dans ce genre d'exercice ?
Oui, elle l'est. C'est une bonne oratrice, elle est travailleuse, elle a rodé bon nombre d'arguments et de contre-arguments. En ce sens, c'est quelqu'un qui a l'habitude de faire face à l'adversité donc préparée à ce genre de joutes, prête pour faire face à des questions un peu incisives.

"Si on fait 2-3 millions de téléspectateurs, on est déjà dans le cahier des charges"



C'est un match, il doit y avoir un gagnant à la fin de l'émission ?
C'est compliqué, le gagnant doit être le téléspectateur. J'ai horreur de dire aux gens ce qu'ils doivent penser ou voter. Je veux juste que le téléspectateur apprenne des choses et puisse se faire une idée plus précise sur l'invité et éventuellement sur ses zones d'ombre.

Ce genre d'émission doit rassembler combien de téléspetateurs, au minimum ?
On n'y a pas vraiment pensé. Personne ne nous en parle, sincèrement. On ne peut pas faire 500..000 téléspectateurs, c'est sûr ! Si on fait 2-3 millions, on est déjà dans le cahier des charges.

Vous "risquez" de faire plus avec Marine Le Pen...
Vous savez, c'est l'été, les téléspectateurs se comportent différemment. Et Marine Le Pen plafonne un peu dans les sondages, on lui en parlera d'ailleurs. Elle n'a plus tout à fait la même dynamique, il y a peut-être un phénomène de banalisation.

Pour le prochain invité, vous rêveriez de qui ?
C'est difficile de le savoir maintenant même si nous devons être réactifs à l'actualité. On sera en pleine primaire socialiste... Donc ça tournera forcément autour du PS.

A vous de juger
A vous de juger
"Des paroles et des actes", nouvelle émission politique de France 2
Programme TV : politique, séries et comédie
France 2 : Arlette Chabot fait ses adieux
Voir toute l'actualité sur A vous de juger
l'info en continu
"Prodiges" : Faustine Bollaert aux commandes de la saison 8 dès le jeudi 23 décembre sur France 2
Programme TV
"Prodiges" : Faustine Bollaert aux commandes de la saison 8 dès le jeudi 23...
"La Casa de Papel" : Netflix annonce un spin-off sur le personnage de Berlin
Séries
"La Casa de Papel" : Netflix annonce un spin-off sur le personnage de Berlin
"Koh-Lanta : La grande aventure" : Le jeu de TF1 fête ses 20 ans le mardi 21 décembre sur TF1
Programme TV
"Koh-Lanta : La grande aventure" : Le jeu de TF1 fête ses 20 ans le mardi 21...
Audiences : Record historique pour "Ca peut vous arriver" avec Julien Courbet sur M6
Audiences
Audiences : Record historique pour "Ca peut vous arriver" avec Julien Courbet sur M6
"Et puis bien profond" : La réponse cinglante de Yann Barthès au clip de campagne d'Éric Zemmour
Politique
"Et puis bien profond" : La réponse cinglante de Yann Barthès au clip de campagne...
Audiences : Quel score pour la panthéonisation de Joséphine Baker ? (MAJ)
Audiences
Audiences : Quel score pour la panthéonisation de Joséphine Baker ? (MAJ)