Débat à 5 de TF1 pour la présidentielle : Le CSA répond "oui mais..."

Partager l'article
Vous lisez:
Débat à 5 de TF1 pour la présidentielle : Le CSA répond "oui mais..."
Nicolas Dupont-Aignan
Nicolas Dupont-Aignan © Abaca
Le CSA a répondu hier au courrier de protestation de Nicolas Dupont-Aignan envoyé après l'annonce de TF1 d'organiser un débat avec seulement les cinq favoris à la présidentielle.

Le Conseil supérieur de l'audiovisuel répond à Nicolas Dupont-Aignan. Après avoir appris que TF1 allait organiser, le 20 mars prochain, un débat de premier tour avec uniquement les cinq favoris de l'élection présidentielle, le candidat de "Debout la France" avait dénoncé un "viol de la démocratie". Après avoir appelé au "boycott de TF1" le 21 février, le parlementaire avait estimé trois jours plus tard sur franceinfo que TF1 "ne respect(ait) pas la loi sur l'équité". Nicolas Dupont-Aignan avait dans la foulée annoncé l'envoi d'un courrier de protestation au CSA.

À lire aussi
Michel Cymès réclame le retour de son émission "Ça ne sortira pas d'ici" sur France 2
TV
Michel Cymès réclame le retour de son émission "Ça ne sortira pas d'ici" sur...
Tirage au sort et poules : "The Voice All-stars" inaugure des règle inédites pour sa demi-finale samedi
TV
Tirage au sort et poules : "The Voice All-stars" inaugure des règle inédites pour...
"Le meilleur pâtissier" : Une candidate jette son gâteau à la poubelle, Cyril Lignac et Mercotte consternés
TV
"Le meilleur pâtissier" : Une candidate jette son gâteau à la poubelle, Cyril...
Nagui sur "The Artist" : "Ce serait formidable et cohérent d'avoir une saison 2"
TV
Nagui sur "The Artist" : "Ce serait formidable et cohérent d'avoir une saison 2"

"Responsabilité éditoriale" mais...

Ce dernier lui a finalement répondu hier. Dans une lettre publiée sur Twitter, le régulateur de l'audiovisuel explique au député de l'Essonne que le "choix d'une chaîne d'organiser un débat n'associant qu'une partie des candidats (...) relève de sa responsabilité éditoriale". Autrement dit, TF1 est libre de n'y convier qu'une partie des prétendants à la magistrature suprême.

Le CSA précise cependant qu'"'il incombe à la chaîne de veiller à ce que ce choix n'entraîne pas une rupture du principe d'équité de traitement entre l'ensemble des candidats". L'institution présidée par Olivier Schrameck estime ainsi que la date retenue par TF1 pour ce débat peut rendre cette obligation d'équité "particulièrement difficile à respecter".

Le 20 mars coïncide en effet avec un moment charnière en matière de temps de parole. C'est en effet lors de cette semaine du 20 mars que le Conseil constitutionnel a prévu de publier la liste définitive des candidats à la présidentielle, "sans doute" le mardi 21 mars selon les Sages de la rue Montpensier. Or, la publication de cette liste actera la fin immédiate de la période dite d'équité et l'entrée dans la période dite "d'équité renforcée", plus contraignantes pour les chaînes en matière de programmation*.

Les Sages de l'audiovisuel invitent ainsi les dirigeants de TF1 à s'interroger sur "l'opportunité de modifier la date du débat" afin d'éviter cette semaine de bascule. Ils demandent par ailleurs à la Une de lui transmettre les compensations d'antenne précises qu'elle a prévues pour les candidats ne participant pas au débat du 20 mars.

Des passages compensatoires dans le 20 Heures de TF1

De son côté, TF1 compte maintenir son rendez-vous du 20. Lors de la présentation à la presse de son dispositif pour la présidentielle lundi, Catherine Nayl, la patronne de l'info du groupe TF1, a annoncé que sa chaîne respecterait scrupuleusement le principes de l'équité de traitement des candidats. "Tous les autres candidats auront la parole dans nos 20 Heures avant le 20 mars", a-t-elle ainsi assuré, précisant qu'ils interviendraient dans un module spécifique de 10 minutes.

Ces garanties suffiront-elles à calmer la grogne des "petits candidats" ? Le 23 février dernier, le président de "Debout la France" avait en tout cas indiqué que si le CSA ne rappelait pas TF1 à l'ordre, "(il) attaquera(it) en référé judiciaire" la chaîne. Cette affaire n'est donc peut-être pas totalement terminée.

* La période d'égalité commencera, elle, le 10 avril, jour de début de la campagne officielle pour la présidentielle 2017.

Conseil supérieur de l'audiovisuel
Conseil supérieur de l'audiovisuel
"Unplanned" : C8 mise en garde par le CSA après la diffusion en prime time du film anti-IVG
Le gouvernement permet au CSA de bloquer les sites pornos ne vérifiant pas l'âge de leurs utilisateurs
"Epuration ethnique" dans "certains quartiers" : Le CSA saisi après les propos du LR Gilles Platret sur CNews
Le CSA met en garde CNews contre "l'absence de diversité des points de vue exprimés" chez Pascal Praud
Voir toute l'actualité sur Conseil supérieur de l'audiovisuel
Autour de Conseil supérieur de l'audiovisuel
  • France 3
  • France Télévisions
  • C8
  • CNews
  • Arte
  • NRJ 12
  • France 5
  • TMC
  • TFX
  • France 4
  • Aurélie Filippetti
  • Christine Kelly
  • Françoise Laborde
  • CStar
  • Médiamétrie
l'info en continu
Football : Les commentaires des stations locales de France Bleu disponibles sur le site de "L'Equipe"
Internet
Football : Les commentaires des stations locales de France Bleu disponibles sur le...
Michel Cymès réclame le retour de son émission "Ça ne sortira pas d'ici" sur France 2
TV
Michel Cymès réclame le retour de son émission "Ça ne sortira pas d'ici" sur...
Audiences : Record historique pour Pascal Praud et Jean-Marc Morandini sur CNews
Audiences
Audiences : Record historique pour Pascal Praud et Jean-Marc Morandini sur CNews
Tirage au sort et poules : "The Voice All-stars" inaugure des règle inédites pour sa demi-finale samedi
TV
Tirage au sort et poules : "The Voice All-stars" inaugure des règle inédites pour...
"Le meilleur pâtissier" : Une candidate jette son gâteau à la poubelle, Cyril Lignac et Mercotte consternés
TV
"Le meilleur pâtissier" : Une candidate jette son gâteau à la poubelle, Cyril...
Elisabeth Badinter : "'Le Monde' a de toute évidence adopté l'idéologie 'woke' et intersectionnelle"
Presse
Elisabeth Badinter : "'Le Monde' a de toute évidence adopté l'idéologie 'woke' et...