Débat d'entre-deux-tours : Comment Anne-Claire Coudray a été sacrifiée

Partager l'article
Vous lisez:
Débat d'entre-deux-tours : Comment Anne-Claire Coudray a été sacrifiée
Anne-Claire Coudray
Anne-Claire Coudray © Julien Cauvin-TF1
La présentatrice du 20 Heures a été récusée par le FN pour l'animation du débat du mercredi 3 mai.

Une femme, mais pas n'importe laquelle. La semaine en cours est marquée par le pataquès autour du casting d'animateurs choisi pour mener le très attendu débat d'entre-deux-tours entre Emmanuel Macron et Marine Le Pen. Prévu le mercredi 3 mai prochain, ce dernier devait initialement être animé par le duo Gilles Bouleau-David Pujadas. Annoncé dans les grilles de programmes dès le 10 avril dernier, ce duo n'avait à l'époque provoqué aucune réaction particulière. Mais lors d'une réunion mardi au siège du CSA, superviseur de la soirée, cette double présence masculine a brusquement posé problème.

À lire aussi
Rokhaya Diallo dénonce la "chronique mensongère" du "pathétique Patrick Cohen" dans "C à vous"
TV
Rokhaya Diallo dénonce la "chronique mensongère" du "pathétique Patrick Cohen"...
Julien Cazarre et Sébastien Thoen parodient "L'heure des pros" de Pascal Praud
TV
Julien Cazarre et Sébastien Thoen parodient "L'heure des pros" de Pascal Praud
Audiences : Laurence Boccolini leader devant "Mask Singer" en forte baisse, "N'oubliez pas les paroles" très haut
TV
Audiences : Laurence Boccolini leader devant "Mask Singer" en forte baisse,...

"C'est hors de question ! Tout mais pas elle !"

A l'occasion de cette rencontre, l'équipe d'Emmanuel Macron et les représentants du CSA ont ainsi souligné la nécessité d'avoir une animation paritaire du débat. Embarrassées, les chaînes ont alors tenté de trouver une solution de rechange. Catherine Nayl, directrice de l'information de TF1, a fini par sortir de son chapeau le nom d'Anne-Claire Coudray. La présentatrice du 20 Heures week-end de la Une apparaissait comme la remplaçante naturelle de Gilles Bouleau avec qui elle a animé toutes les soirées politiques de la campagne. C'était sans compter sur l'opposition immédiate de Florian Philippot, représentant avec David Rachline les intérêts de Marine Le Pen lors de cette réunion. "C'est hors de question ! Tout mais pas elle !", a ainsi tonné le vice-président du FN. Comme de nombreux journalistes et médias, Anne-Claire Coudray est en effet accusée par le Front national de rouler pour Emmanuel Macron.

"Ils n'ont absolument pas discuté. C'était assez surprenant"

Si la récusation d'Anne-Claire Coudray peut surprendre, la réaction ou plutôt l'absence de réaction de TF1 et du CSA ne manque pas non plus d'interroger. En effet, ni la chaîne ni le régulateur, pourtant chargé par la loi de 1986 de garantir "l'indépendance de l'information", n'ont visiblement cru bon de tenir tête aux représentants du FN. "Ils n'ont absolument pas discuté. C'était surprenant", témoigne d'ailleurs un participant à la réunion. Ce silence assourdissant apparaît d'autant plus discutable qu'on imagine mal Marine Le Pen refuser de participer à un débat crucial pour elle, au seul motif qu'une de ses incarnations lui déplairait.

Contacté par puremedias.com, TF1 n'a pas souhaité faire de commentaire sur une réunion couverte par un accord de confidentialité. Egalement jointe, Sylvie Pierre-Brossolette, membre du CSA en charge du pluralisme, explique que la désignation des journalistes n'est pas du ressort du régulateur de l'audiovisuel. "Nous sommes médiateurs, facilitateurs et bons offices dans cette histoire. Nous ne sommes pas décisionnaires", explique cette ancienne journaliste ayant assisté à la réunion de mardi. "Notre seul souci était de poser la question de la parité, ce que nous avons fait", ajoute-elle lorsqu'on l'interroge sur le silence du CSA suite au véto de Florian Philippot. "Après, on ne peut pas se substituer aux acteurs. Ce n'est pas notre travail de désigner les journalistes qui vont animer ce débat. C'est une affaire privée entre les chaînes et les équipes des candidats".

"Il y a eu un désaccord"

Contactée, la direction de campagne de Marine Le Pen n'a pour sa part pas souhaité évoquer les propos échangés lors de cette réunion. "Il y a eu un désaccord. Une nouvelle proposition a été faite sur laquelle nous nous sommes mis d'accord", a-t-elle simplement indiqué. Mardi, chaînes et équipes des candidats ont donc quitté la réunion sans avoir décidé du ticket qui allait animer le débat.

Se sont alors engagées d'intenses tractations entre des chaînes qui cherchaient à avoir un parallélisme parfait dans les profils sélectionnés. Exit donc des duos hybrides comme Gilles Bouleau/Léa Salamé par exemple. A également été abandonnée l'hypothèse d'un duo Audrey Crespo-Mara/Julian Bugier, la première étant jugée comme ne bénéficiant pas encore de la même identification que le deuxième. TF1 et France 2 ont finalement validé hier en fin de matinée la constitution d'un tandem inédit formé par les chefs de service politique des deux chaînes : Christophe Jakubyszyn et Nathalie Saint-Cricq. Le plus petit dénominateur commun...

Anne-Claire Coudray
Anne-Claire Coudray
Clash Collard/Cohn-Bendit sur TF1 : Anne-Claire Coudray qualifie la séquence de "naufrage de la politique"
Mort de Claude Sempère : Anne-Claire Coudray rend un hommage ému à son confrère de France 2
"La télé de... Anne-Claire Coudray" : "L'émission que je regardais petite ? 'Téléchat' !"
Anne-Claire Coudray revient sur le tacle par erreur de Paul Pogba
Voir toute l'actualité sur Anne-Claire Coudray
Autour de Anne-Claire Coudray
Sur le même thème
l'info en continu
Mort de Diego Maradona : Le chroniqueur Nabil Djellit en larmes dans "L'Equipe d'Estelle"
TV
Mort de Diego Maradona : Le chroniqueur Nabil Djellit en larmes dans "L'Equipe...
"Plus belle la vie" : Les héros de France 3 reviennent en prime time le 15 décembre
Programme TV
"Plus belle la vie" : Les héros de France 3 reviennent en prime time le 15 décembre
Diego Maradona est mort
Sport
Diego Maradona est mort
"Vous devriez vendre des encyclopédies" : Roselyne Bachelot agacée par une question insistante de Guillaume Durand
Radio
"Vous devriez vendre des encyclopédies" : Roselyne Bachelot agacée par une...
"On a le droit à la brutalité" : Eric Zemmour justifie sur CNews la violente évacuation des migrants de République
TV
"On a le droit à la brutalité" : Eric Zemmour justifie sur CNews la violente...
"Rétroscopie" : Hélène Mannarino voyage en 2050 avec Jean-Paul Rouve le 16 décembre sur TMC
Programme TV
"Rétroscopie" : Hélène Mannarino voyage en 2050 avec Jean-Paul Rouve le 16...
Vidéos Puremedias