Denis et Julie, gagnants de "Pékin Express" : "Nous avons eu très peur de passer encore une fois à côté"

Partager l'article
Vous lisez:
Denis et Julie, gagnants de "Pékin Express" : "Nous avons eu très peur de passer encore une fois à côté"
Julie et Denis, gagnants de "Pékin Express : Retour sur la route mythique", en interview sur puremedias.com
Julie et Denis, gagnants de "Pékin Express : Retour sur la route mythique", en interview sur puremedias.com © Patrick Robert/M6
Les amoureux corses ont remporté la saison anniversaire de "Pékin Express".

Ils tiennent leur revanche ! Ce soir, à l'issue de la finale de "Pékin Express : Retour sur la route mythique", Julie et Denis ont triomphé face à Aurélie et Pauline, 7 ans après leur première participation - Denis étant revenu un an plus tard avec Jean-Dominique, un ami d'enfance. Les amoureux corses ont remporté le gain maximum, à savoir 100.000 euros. puremedias.com s'est entretenu avec eux.

À lire aussi
Arrêt d'"On n'est pas couché" : Catherine Barma envisage de poursuivre Laurent Ruquier en justice
TV
Arrêt d'"On n'est pas couché" : Catherine Barma envisage de poursuivre Laurent...
Thomas Hugues fait ses adieux à RTL : "On peut remercier les patrons qui nous virent"
Radio
Thomas Hugues fait ses adieux à RTL : "On peut remercier les patrons qui nous...
"Le Retour du grand blond" : Les films prévus sur France 3 l'après-midi cette semaine
Cinéma
"Le Retour du grand blond" : Les films prévus sur France 3 l'après-midi cette...

Propos recueillis par Kevin Boucher.

puremedias.com : Cette victoire sept ans après votre première participation, c'est une revanche pour vous ?
Julie : Nous étions venus pour ça. Contrat rempli ! Comme tout le monde, nous voulions aller au bout. Nous sommes super heureux, c'est la meilleure des configurations. Nous ne sommes pas venus pour rien ! (Rires)
Denis : Nous ne sommes pas partis pour rien surtout ! Cette année, nous avions pas mal de contraintes personnelles puisque notre fille avait 5 mois quand nous sommes partis, donc c'était une décision vraiment lourde de sens à prendre. De plus, nous sommes entrepreneurs, avec des employés, et partir en pleine saison, en Corse, c'est un peu abandonner le navire en pleine tempête ! Heureusement, nous avons de la famille et des amis qui ont pu nous soutenir pour pouvoir nous laisser tenter notre chance et essayer enfin de gagner "Pékin Express". Et ils ne l'ont pas fait pour rien... ce qu'ils ont découvert ce soir. Personne n'était au courant, ni nos parents, ni nos amis proches. C'était un combat de tous les jours de leur cacher la vérité.

Ils ont dit
"Même si les années sont passées, nous n'avons pas oublié la première défaite..."
Julie

Julie, lors de l'arrivée de cette finale, on vous entend dire que Pauline et Aurélie sont arrivées...
Julie : Je l'ai vécu, je connais cette sensation d'arriver deuxième et de voir le flambeau allumé. (Rires) Mais c'est vrai que j'ai eu très peur de passer encore une fois à côté. Nous étions pris d'une angoisse folle, moi plus encore. Nous sommes stressés, nous nous disons que cela va être compliqué si on perd une nouvelle fois. Même si les années sont passées, nous n'avons pas oublié la première défaite...

Lors de la finale, vous remportez l'intégralité de la cagnotte de Pauline et Aurélie dès le premier sprint. Cela vous a rassuré ou au contraire vous a mis une pression supplémentaire ?
Denis : Un peu des deux, en fait. Nous sommes assez superstitieux avec Julie. Dans l'émission, nous avons traversé des situations incroyables mais je me sers de ça comme d'un levier puisque je me dis que si nous arrivons à traverser tout cela, à nous en sortir voire à gagner tout au long de l'aventure, si nous avons un petit coup de pouce en finale - parce que "Pékin Express" c'est de la force et du mental mais aussi de la chance -, nous allons être remontés à bloc ! Et c'est un peu ce qui nous arrive dès le départ. Nous sommes très concentrés, très motivés, nous avons face à nous des adversaires redoutables. Et il y a 7 ans, nous étions focalisés sur la force physique, nous avions des oeillères, nous foncions comme des machines... Là, avec l'expérience et l'âge, nous restons des compétiteurs conquérants mais avec un peu de recul pour garder un peu la tête froide. Mais tout gagner au premier sprint nous a surpris et a reboosté complètement le capital confiance... ce qui a pu assommer un peu les filles.

Ils ont dit
"Avant le confinement, nous avions prévu d'exporter notre concept de restaurant"
Julie

Qu'allez-vous faire des 100.000 euros gagnés ?
Julie : Il y a deux versions : une pré-confinement et une post-confinement ! (Rires) Avant le confinement, nous avions prévu d'exporter notre concept de restaurant. Là, la situation est particulière. Notre restaurant est fermé depuis le 14 mars, avec des employés au chômage comme tout le monde. Donc nous nous disons que nous allons peut-être le garder comme coussin de sécurité.
Denis : Nous avons cette chance d'avoir ce petit coussin. Nous allons le garder pour l'avenir. En Corse, cela va impacter la saison. Et cette crise va avoir des impacts indirects qui vont perdurer et vont être compliqués pour les entrepreneurs en Corse.

Revenons à l'été dernier : quand M6 vous contacte pour cette saison spéciale, vous dites oui immédiatement ?
Denis : Quand ils m'ont appelé, d'abord moi puis Julie, j'étais tellement excité à cette annonce de retour avec d'anciens candidats, j'ai appelé Julie, qui était dans le même état ! Mais de suite, le poids de nos responsabilités nous est retombé un peu dessus... La production a été très souple avec nous donc ils nous ont laissé un temps de réflexion. Mais moi, il était hors de question que je loupe cette saison ! Hors de question ! Nous la voulions cette revanche ! Nous avons la chance que notre famille et nos amis aient pu nous aider pour notre fille et pour le restaurant. Et je suis très content et très fier du résultat car ils vont découvrir qu'ils ne l'ont pas fait pour rien.

Ils ont dit
"Le montage n'amplifie pas nos coups de sang... au contraire !"
Julie

Les épisodes ont été rythmés par vos coups de sang à l'un et à l'autre. Vous êtes réellement comme cela ou le montage amplifie les choses ?
Julie : Ah non non ! Le montage n'amplifie rien du tout ! Au contraire ! (Rires) Franchement, nous nous reconnaissons vraiment bien. Denis et moi fonctionnons comme cela, et c'est très particulier. Nous sommes associés en affaires donc nous sommes ensemble 24 heures sur 24. Nous avons tous deux des caractères assez forts, nous montons vite dans les tours. Nous sommes habitués à ces coups de sang qui rythment notre quotidien et qui nous font finalement sortir de la monotonie. (Rires) Et nous recevons pas mal de messages de gens qui nous disent que cela leur fait du bien, que nous n'avons pas de filtres... Nous ne contrôlons pas, nous ne nous tempérons pas. Cela sort comme cela doit sortir !

Et avec les autres candidats, qui avaient également de forts tempéraments, les choses se sont bien passées ?
Denis : Très bien, oui ! Après, "Pékin Express", c'est comme dans la vie : il y a des gens avec qui nous nous entendons mieux que d'autres. Mais il n'y a aucun candidat ou binôme avec qui il s'est passé quoi que ce soit... Après, peut-être que nous aussi nous renvoyons une image un peu forte. Aujourd'hui, nous sommes très proches des frères bûcherons, de Pauline et Aurélie et de Fabrice et Ingrid, qui sont les binômes avec qui nous avons eu le plus de temps de se découvrir.
Julie : Après, Denis et moi avons de forts tempéraments et nous nous engueulons, mais nous sommes des gens très sympas ! Avec les autres gens, nous sommes calmes et sympas ! (Rires)

Ils ont dit
"L'interruption du tournage nous arrangeait bien !"
Denis

Le tournage a été interrompu pendant un mois en raison de problèmes d'autorisation d'entrée en Mongolie. Comment avez-vous vécu cette coupure ?
Denis : Honnêtement, cela nous arrangeait bien ! Même si la production n'a évidemment pas fait cela pour nous. Mais cela nous arrangeait bien de pouvoir rentrer en Corse pour garder un oeil sur notre entreprise en pleine saison et retrouver notre fille. C'était top pour nous. Après, il est vrai que cela vous fait un peu sortir de la compétition et nous avions un peu peur du redémarrage pour la deuxième phase, de savoir si nous allions avoir la même motivation. Mais vu que le début de la saison a été un peu compliqué, nous nous sommes dit que nous ne risquions rien, que nous commencions une nouvelle aventure et que les pays à traverser aller plus nous sourire.

Seriez-vous prêts à participer à une nouvelle saison de "Pékin Express" ?
Denis : Nous repartons demain !
Julie : Il faut mettre en place une saison avec tous les gagnants maintenant !
Denis : J'ai eu la chance de le faire 3 fois et Julie 2 fois. Nous sommes privilégiés, nous avons beaucoup de chance. Nous recevons beaucoup de messages de téléspectateurs déjà nostalgiques de la saison ! Après, je sais aussi que "Pékin Express", c'est de la découverte et que la production aura besoin de sang neuf. Mais s'ils ont besoin d'un nouvel animateur, je viens, il n'y a pas de problème ! Même si Stéphane remplit ça à merveille, "Top Chef" lui prend beaucoup de temps... (Rires) Mais en tout cas, participer à nouveau à "Pékin Express" d'une manière ou d'une autre, ce serait énorme, génial et nous dirions oui de suite.

Pour finir, revenons sur l'incident du poteau, dans lequel vous vous êtes cognée Julie au premier épisode, entraînée par Denis...
Denis : Julie, c'est ton moment de gloire ! Heureusement que nous avons gagné "Pékin Express" parce que sinon, tu serais resté dans l'histoire comme le front le plus célèbre de France ! (Rires)
Julie : Malgré moi ! C'était douloureux mais la colère a largement pris le dessus sur la douleur. J'étais tellement énervée que la douleur, ce n'était rien. J'ai eu un petit oeuf mais je m'en suis bien sortie, entre le bandeau doublé pour ne rien voir et le coup, je m'en suis bien tirée. Déjà qu'il m'a énervée tout le long de cette épreuve... Etant des as de la communication dans le calme et la patience, les épreuves les yeux bandés ne sont pas des épreuves pour nous. (Rires) Après coup, nous en avons ri. Mais entre le tournage et la diffusion, Denis m'assurait que je lui avais lâché la main, ce à quoi j'ai fini par croire. Sauf qu'en voyant les images, on voit bien qu'il me tient la main ! (Rires)

Pékin Express
Pékin Express
"Pékin Express" : M6 rediffuse d'anciennes saisons sur 6play
"Ferme ta gueule !" : Julie et Denis s'écharpent dans "Pékin Express"
Pas de "Pékin Express" cet été sur M6
Voir toute l'actualité sur Pékin Express
Autour de Pékin Express
l'info en continu
"J'ai été complètement débile" : Carla Bruni-Sarkozy regrette son trait d'humour sur le coronavirus
Radio
"J'ai été complètement débile" : Carla Bruni-Sarkozy regrette son trait d'humour...
"Disparu à jamais" : Finnegan Oldfield et Nicolas Duvauchelle dans la future mini-série de Harlan Coben pour Netflix
Séries
"Disparu à jamais" : Finnegan Oldfield et Nicolas Duvauchelle dans la future...
France Télévisions : Les prétendants à la présidence du groupe
TV
France Télévisions : Les prétendants à la présidence du groupe
Une invitée interrompue par un cambriolage en plein direct sur Sud Radio
Radio
Une invitée interrompue par un cambriolage en plein direct sur Sud Radio
Karine Le Marchand va animer "La France a un incroyable talent" sur M6
TV
Karine Le Marchand va animer "La France a un incroyable talent" sur M6
Sidonie Bonnec, Eglantine Eméyé et Willy Rovelli rejoignent France Bleu
Radio
Sidonie Bonnec, Eglantine Eméyé et Willy Rovelli rejoignent France Bleu
Vidéos Puremedias