Départ de Xavier Gorce du "Monde" : François Morel défend le dessinateur sur France Inter

Partager l'article
Vous lisez:
Départ de Xavier Gorce du "Monde" : François Morel défend le dessinateur sur France Inter
François Morel sur France Inter ce matin © Dailymotion
L'humoriste a pris pour cible ce matin le quotidien sur France Inter, suite au départ de son dessinateur.

François Morel vise "Le Monde". Dans sa traditionnelle chronique du vendredi matin sur France Inter, l'artiste a décidé aujourd'hui de revenir sur le départ de Xavier Gorce du quotidien après la publication mardi d'un dessin ayant fait l'objet de critiques sur les réseaux sociaux. Suite à celles-ci, "Le Monde" a décidé de désavouer publiquement son illustrateur, estimant que la publication de ce dessin constituait une "erreur" du fait de ses "termes déplacés vis-à-vis des victimes (d'inceste) et des personnes transgenres".

À lire aussi
"Vous êtes un voyou !" : Jean-Michel Aulas s'écharpe avec Daniel Riolo sur RMC
Radio
"Vous êtes un voyou !" : Jean-Michel Aulas s'écharpe avec Daniel Riolo sur RMC
Philippe Caverivière se moque des audiences de RTL : "On est premiers derrière France Inter !"
Radio
Philippe Caverivière se moque des audiences de RTL : "On est premiers derrière...
"Bonjour Marine Le Pen" : puremedias dans les coulisses des "Matins présidentiels" de franceinfo:
Radio
"Bonjour Marine Le Pen" : puremedias dans les coulisses des "Matins présidentiels"...
Bruno Guillon : "Vouloir parler comme un jeune, c'est ridicule"
Radio
Bruno Guillon : "Vouloir parler comme un jeune, c'est ridicule"

"Le Monde" avait dans la foulée présenté ses excuses aux lecteurs qui avaient pu être "choqués", réaffirmant son "engagement pour une meilleure prise en compte, par la société et par la justice, des actes d'inceste, ainsi qu'en faveur d'une stricte égalité du traitement entre toutes les personnes". Le lendemain, Xavier Gorce avait annoncé sur Twitter sa "décision personnelle, unilatérale et définitive (...) de cesser de travailler pour 'Le Monde'", estimant que la "liberté ne se négocie pas".

"Quand l'humour pointe son nez, on a vite fait d'être mal compris"

"Il y a deux choses qui plaisent dans la vie : c'est l'humour et la nuance", a entamé ce matin François Morel. "Quand j'écris ces petites rédactions du vendredi matin j'essaie quand même de les convier tous les deux mais ce n'est pas simple. Quand l'humour pointe son nez, on a vite fait d'être mal compris, mal interprété, de provoquer chez certains un malaise, des colères, des larmes. Quand la nuance s'installe, on a vite fait d'être chiant", a-t-il expliqué. Et d'ajouter : "Quand j'écris ces petites rédactions du vendredi matin, personne de la rédaction du 7-9 ne les relit. Sauf Juliette Hackius, la muse, l'égérie, la reine du 7/9 parce que j'aime bien avoir un avis, parce que je l'aime bien, parce que j'aime bien son avis. Mais personne d'autre. C'est vous dire la confiance et la responsabilité".

Alors qu'il avait déjà publié un tweet "Je suis Xavier" mercredi, François Morel a ensuite livré plus directement son avis sur l'affaire Xavier Gorce au micro d'Inter. "Quand on travaille dans un journal, on a un rédacteur en chef qui, avant de publier, valide l'article, le dessin, ou refuse de le publier. Ce n'est pas de la censure. Ça s'appelle une ligne éditoriale", a-t-il rappelé. Avant d'asséner : "Que 'Le Monde' s'excuse publiquement d'un dessin de Xavier Gorce sans même contacter le dessinateur me paraît indéfendable. Que le dessin de Xavier Gorce ne soit pas son meilleur, c'est possible. Que Xavier Gorce n'ait pas réussi à joindre la nuance à un dessin d'humour ne fait sûrement pas de lui un abjecte défenseur de la pédophilie, méprisant les victimes, comme on peut le lire sur les réseaux sociaux par la cohorte des vengeurs masqués, des justiciers sans foi ni loi, bavant de haine". Et de conclure : "J'ai laissé toute la place ce matin à la nuance. L'humour n'est pas loin. Il vous embrasse".

"Les dessins que nous publions n'ont pas pour but de choquer nos lecteurs"

Après une mise au point parue dans "Le Monde", Jérôme Fenoglio, le directeur du journal, a accordé une interview au quotidien suisse "Le Temps" pour défendre sa décision. Il a ainsi rappelé que les dessins publiés dans 'Le Monde n'avaient "pas pour but de choquer (ses) lecteurs". "La publication du dessin en question, portant sur la notion d'inceste était pour le moins incompréhensible et malencontreuse", a estimé Jérôme Fenoglio, précisant avoir appelé Xavier Gorce avant de la publication du message d'excuses du "Monde". "Ce dessin aurait dû faire l'objet d'une discussion avec son auteur, avant publication, comme c'est l'usage avec les autres dessinateurs. Cela n'a pas été le cas. C'est notre responsabilité éditoriale. D'où nos excuses...", a conclu le directeur du quotidien.

De son côté, Plantu, qui vient d'annoncer son départ en retraite après 49 ans de collaboration avec "Le Monde", a apporté un soutien "inconditionnel" à Xavier Gorce. "Maintenant, il va falloir s'excuser de ce qui dérange", a-t-il déploré.

François Morel
François Morel
Affaire Matzneff : François Morel prend la défense de Bernard Pivot et "Apostrophes"
Attentats : François Morel appelle à "ne renoncer à rien"
François Morel rend un hommage ébouriffant à Fabrice Luchini
Voir toute l'actualité sur François Morel
l'info en continu
"La Casa de Papel" : Netflix annonce un spin-off sur le personnage de Berlin
Séries
"La Casa de Papel" : Netflix annonce un spin-off sur le personnage de Berlin
"Koh-Lanta : La grande aventure" : Le jeu de TF1 fête ses 20 ans le mardi 21 décembre sur TF1
Programme TV
"Koh-Lanta : La grande aventure" : Le jeu de TF1 fête ses 20 ans le mardi 21...
Audiences : Record historique pour "Ca peut vous arriver" avec Julien Courbet sur M6
Audiences
Audiences : Record historique pour "Ca peut vous arriver" avec Julien Courbet sur M6
"Et puis bien profond" : La réponse cinglante de Yann Barthès au clip de campagne d'Éric Zemmour
Politique
"Et puis bien profond" : La réponse cinglante de Yann Barthès au clip de campagne...
Audiences : Quel score pour la panthéonisation de Joséphine Baker ? (MAJ)
Audiences
Audiences : Quel score pour la panthéonisation de Joséphine Baker ? (MAJ)
Eric Zemmour traite Gilles Bouleau de "procureur", TF1 lui répond
TV
Eric Zemmour traite Gilles Bouleau de "procureur", TF1 lui répond