Le dernier exorcisme : Pas de quoi se sentir possédé

Partager l'article
Vous lisez:
Le dernier exorcisme : Pas de quoi se sentir possédé
Suivant de façon très classique les clichés des films du genre, "Le Dernier Exorcisme" ne fait pas peur mais présente un portrait intéressant de l’Amérique profonde et bigote.

Dans la lignée des suites de L'Exorciste de Friedkin, ce nouveau film se veut réaliste mais peine à créer un véritable sentiment d’impact, car l’invasion de l’hypothèse du surnaturel ne cause que peu d’émotions. Au contraire de Paranormal Activity et REC, on n’a même pas le plaisir, une fois passée la première demi-heure, de pouvoir s’interroger sur cette possibilité.

Tension et crédibilité à leur plus bas niveau



Alors que reste-t-il ? Un film fourre-tout dans lequel on s’est déchargé de tous les clichés du genre sur une narration très classique. Le protagoniste principal est dépeint d’entrée de jeu comme un personnage malhonnête qui ne pense qu’à gagner de l’argent et se moquer de la crédulité des gens simples, dès le moment où il reçoit leurs lettres manuscrites. Aucune nuance dans ces portraits exagérés, même si l’on doit admettre que les acteurs, des presque parfaits inconnus, s’en sont bien tiré.

Pourtant, Le Dernier Exorcisme devient intéressant à titre d’étude sociologique sur les croyances aveugles de l’Amérique rurale bigote. On se surprend, comme dans J'irai dormir à Hollywood, à pouvoir analyser la nature humaine et les relations des êtres entre eux, plus que celles des êtres humains avec le diable. Quand un père se retrouve seul avec ses deux enfants après la mort de son épouse, il est perdu et la Bible semble être son seul point d’ancrage. S’il n’y a pas de surnaturel, c’est une belle tragédie humaine quand la jeune fille parle de sa mère avec les larmes aux yeux.

Une parodie grotesque et vaguement offensante



Les chemins de la narration s’avèrent quand même très décevants quand cette histoire est ramenée à des problèmes terre-à-terre : elle est enceinte, de qui ?, etc. Des moments de possession démoniaque font superficiellement penser au poignant L'Exorcisme d'Emily Rose, mais en sont plutôt une parodie grotesque et vaguement offensante.

Cette petite histoire de guérisseur raté qui se moque des gens avec ses caméras et ses bruits pré-enregistrés est quand même menée tambour battant, et il n’y a aucun risque de s’y ennuyer une seconde. Le gros nanar lourd a été évité de justesse par un brin de psychologie. Mais Le Dernier Exorcisme reste à la possession démoniaque ce que Le Bal des Vampires était au phénomène du vampirisme, une gigantesque farce, la qualité et l’humour en moins.

L'exorciste
L'exorciste
Bande-annonce : "Le dernier exorcisme", par le producteur de "Hostel"
l'info en continu
Chris Pratt, Channing Tatum, Liam Neeson... : Quelles nouveautés sur Amazon Prime Video en juillet 2022 ?
SVOD
Chris Pratt, Channing Tatum, Liam Neeson... : Quelles nouveautés sur Amazon Prime...
Programmes de rentrée : La chaîne M6 mise sur la continuité... et quelques nouveautés
Programme TV
Programmes de rentrée : La chaîne M6 mise sur la continuité... et quelques...
"Stranger Things", "Better Call Saul", "Resident Evil"... : Quelles sorties sur Netflix en juillet 2022 ?
SVOD
"Stranger Things", "Better Call Saul", "Resident Evil"... : Quelles sorties sur...
Dana Hastier quitte Radio France
Radio
Dana Hastier quitte Radio France
"Drag Race France" : France 2 diffusera finalement l'émission chaque samedi soir
TV
"Drag Race France" : France 2 diffusera finalement l'émission chaque samedi soir
M6 : Eric Antoine et Elodie Gossuin à l'animation du "Plus grand karaoké de France" ce soir
Programme TV
M6 : Eric Antoine et Elodie Gossuin à l'animation du "Plus grand karaoké de...