Disney+ débarque aujourd'hui en France

Partager l'article
Vous lisez:
Disney+ débarque aujourd'hui en France
Disney+
Disney+ © Abaca
Après des semaines d'attente et un report de 15 jours, les fans français de la marque aux grandes oreilles peuvent enfin découvrir sa plateforme de SVOD.

Cette fois, ça y est ! Plus de quatre mois après son lancement aux Etats-Unis et après un report de de quinze jours à la demande du gouvernement français, Disney+ est enfin disponible en France depuis aujourd'hui minuit. La très attendue plateforme SVOD de la marque aux grandes oreilles est accessible directement via une application dédiée avec une formule mensuelle à 6,99 euros, et une autre, annuelle, à 69,99 euros. Les nouveaux clients du service bénéficieront par ailleurs de 7 jours d'essai gratuit.

À lire aussi
"Week-end Family" : Disney+ s'offre Eric Judor pour sa prochaine série familiale
SVOD
"Week-end Family" : Disney+ s'offre Eric Judor pour sa prochaine série familiale
"LOL : Qui rit, sort !" : Philippe Lacheau enferme une bande d'humoristes sur Amazon Prime Video dès aujourd'hui
SVOD
"LOL : Qui rit, sort !" : Philippe Lacheau enferme une bande d'humoristes sur...
"Spider-Man", "Jumanji" : Après Netflix, les films de Sony seront disponibles sur Disney+ aux Etats-Unis
SVOD
"Spider-Man", "Jumanji" : Après Netflix, les films de Sony seront disponibles sur...
Netflix : Moins d'abonnés que prévu au premier trimestre mais un bénéfice qui bondit
SVOD
Netflix : Moins d'abonnés que prévu au premier trimestre mais un bénéfice qui...

Disney+ est aussi disponible via Canal+, distributeur exclusif de la plateforme en France. La filiale de Vivendi a ainsi annoncé la création de 5 packs incluant Disney+, à commencer par une édition limitée qui proposera Canal+ et Disney+ pour 19,90 euros par mois, en contrepartie d'un engagement de deux ans. "Pour la vaste majorité de nos abonnés (ceux avec pack notamment, ndlr), Disney+ sera inclus dans leur abonnement sans surcoût pour les remercier de leur fidélité", a précisé hier Maxime Saada, président du directoire de Canal+, sur Europe 1.

Un vaste catalogue

Outre son prix très attractif car inférieur à celui du leader du marché, Netflix, Disney+ pourra surtout compter sur un catalogue à faire pâlir d'envie ses concurrents. En plus des créations originales comme les séries "The Mandalorian" ou "High School Musical", une liste de 1.000 contenus incluant séries, téléfilms, films d'animation, documentaires et films sortis ces 80 dernières années est annoncée au menu.

Les abonnés au service pourront ainsi redécouvrir les grands classiques de Disney comme "Aladdin", "Bambi" ou "Blanche-Neige et les sept nains" ou le catalogue Pixar, de "Là-Haut" au "Monde de Nemo" en passant par les trois premiers "Toy Story" et "Wall-E". L'univers Marvel ne sera pas en reste, avec notamment les deux premiers "Avengers", mais aussi les films produits par Fox, que Disney a récemment racheté, comme "Les 4 Fantastiques", ainsi que tous les "X-Men" jusqu'à "Apocalypse".

Disney+ permettra également à ses abonnés d'enchaîner l'intégralité des films de la saga "Star Wars" jusqu'au septième volet, ainsi que les séries dérivées comme "Lego Star Wars", "Star Wars Rebels" et "Star Wars : The Clone Wars". Enfin, de nombreux films co-produits par des filiales de Disney ou Fox complètent ce tableau, comme les classiques "Sister Act", "Madame Doubtfire", les films de la saga d'animation "L'Age de glace", "Docteur Dolittle" ou encore "Avatar".

Bousculer le marché français de la SVOD

Objectif affiché de Disney : bousculer un marché français de la SVOD où Netflix s'est taillé la part du lion depuis son arrivée dans l'Hexagone en 2012. La firme de Los Gatos affichait ainsi en janvier 2020 pas moins de 6,7 millions d'abonnés en France.

Pour ce faire, Disney+ espère sans doute connaître un lancement aussi réussi qu'aux Etats-Unis où le service revendiquait près de 30 millions d'abonnés après seulement trois mois d'existence, contre 60 millions pour Netflix. Au total, Disney+ espère attirer entre 60 et 90 millions d'abonnés à travers le monde d'ici 2024 et prévoit de dépenser un milliard de dollars la première année en production, puis de monter à 2,5 milliards annuels d'ici à 2024.

l'info en continu
"France Football" change de périodicité à partir d'aujourd'hui
Presse
"France Football" change de périodicité à partir d'aujourd'hui
Diffusion Euro : Le calendrier des retransmissions chaîne par chaîne
TV
Diffusion Euro : Le calendrier des retransmissions chaîne par chaîne
Maxime Saada dézingue Stéphane Guy, record historique de vente dans "Affaire conclue" : La veille Pure Médias
TV
Maxime Saada dézingue Stéphane Guy, record historique de vente dans "Affaire...
"La meilleure nouvelle de la soirée !" : Les cris de joie des commentateurs à l'annonce de la dérogation du couvre-feu
TV
"La meilleure nouvelle de la soirée !" : Les cris de joie des commentateurs à...
"Dirty John" : TF1 déprogramme sa série américaine
TV
"Dirty John" : TF1 déprogramme sa série américaine
Audiences Youtube : Qui de Michou, Joyca, Squeezie ou Inoxtag arrive en tête ?
Audiences
Audiences Youtube : Qui de Michou, Joyca, Squeezie ou Inoxtag arrive en tête ?