Droits de la Ligue 1 : Qui sont les gagnants et les perdants de l'appel d'offres de la Ligue de football ?

Partager l'article
Vous lisez:
Droits de la Ligue 1 : Qui sont les gagnants et les perdants de l'appel d'offres de la Ligue de football ?
Quels sont les gagnants et les perdants de l'appel d'offres de la Ligue ?
Quels sont les gagnants et les perdants de l'appel d'offres de la Ligue ? © Abaca
Hier, la Ligue de football professionnel a attribué les droits de la Ligue 1 pour la période 2020-2024.

Renverser la table. Voilà ce qu'est parvenue à faire hier la Ligue de football professionnel (LFP) en attribuant les droits TV de la Ligue 1 pour la période 2020-2024. A cette occasion, puremedias.com se penche sur les gagnants et les perdants de cette opération qui ne devrait pas manquer de bouleverser le paysage audiovisuel français.

À lire aussi
Diffusion Coupe du monde féminine 2019 : Le calendrier des retransmissions chaîne par chaîne
Sport
Diffusion Coupe du monde féminine 2019 : Le calendrier des retransmissions chaîne...
"Je suis une célébrité, sortez-moi de là" : Les 11 célébrités du jeu de TF1
TV
"Je suis une célébrité, sortez-moi de là" : Les 11 célébrités du jeu de TF1
Après "The Office", Netflix perd les droits d'une série mythique
SVOD
Après "The Office", Netflix perd les droits d'une série mythique

Les gagnants

La Ligue et les clubs français
A tout seigneur, tout honneur. Le résultat de l'appel d'offres d'hier est avant tout une victoire... pour la Ligue de football professionnel. Visant un prix proche du milliard d'euros par an, la LFP est parvenue à dépasser largement son objectif avec une enveloppe globale de 1,153 milliard d'euros. Le prix annuel bondit ainsi de près de 60% par rapport au tarif actuel, fixé à 726,5 millions d'euros. Ce trésor de guerre sera redistribué pendant quatre ans aux clubs de la Ligue 1, eux aussi grands gagnants de l'opération.

MédiaPro
Si on ignore pour l'instant la somme payée par l'opérateur espagnol, et donc la soutenabilité de son investissement, force est de constater que l'agence espagnole fait une entrée fracassante sur le marché français. En raflant les deux premiers lots, les plus prestigieux, ainsi que le lot n°4, MédiaPro s'impose comme le nouvel acteur incontournable du paysage audiovisuel français. Reste maintenant à savoir si le groupe espagnol a l'intention de revendre une partie des droits de la Ligue 1 à d'autres diffuseurs, comme l'a permis pour la première fois la Ligue lors de cet appel d'offres. Annoncé par la Ligue, le souhait de MédiaPro de lancer une chaîne dédiée à la Ligue 1 en France laisse en tout cas penser que cette décision, si elle était prise, ne serait que partielle.

beIN Sports
Le groupe qatari sauve les meubles en conservant un pied dans la Ligue 1. Actuellement co-diffuseur du championnat avec Canal+, beIN conserve deux matchs par journée, dont un en prime time, le samedi. Plus qualitative, son offre sera cependant moins étoffée que les sept matchs par journée que le groupe diffuse actuellement. Ce résultat renforce ainsi les interrogations sur l'avenir de beIN Sports en France. Privées de la Ligue des champions à partir de septembre prochain et de la majeure partie des matchs de Ligue 1 à partir de 2020, les chaînes qataries auront sans doute du mal à trouver un équilibre économique qu'elles n'ont jusque-là jamais atteint...

Les perdants

Canal+
Le grand perdant de la journée est indéniablement Canal+. Partenaire du championnat français depuis 1984, la chaîne cryptée repart les mains vides de l'appel d'offres lancé par la LFP. A moins qu'elle ne parvienne à racheter des droits aux autres diffuseurs comme elle annonce en avoir l'intention, Canal+ ne devrait donc pas retransmettre un seul match de Ligue 1 pendant quatre ans à partir de 2020. Il s'agissait pourtant de son produit d'appel historique pour recruter des abonnés... La filiale du groupe Vivendi est ainsi à un tournant de son histoire et ne pourra sans doute pas faire l'économie d'une révolution de son modèle pour espérer survivre. "Perdre des droits est surmontable, mettre en danger l'entreprise en les surpayant, non", prévenait Maxime Saada, le président du directoire du groupe Canal+ il y a quelques jours. Ce dernier prédisait qu'en cas de perte de la Ligue 1, son entreprise aurait deux ans et demi pour se transformer en HBO, la chaîne américaine à péage concentrée uniquement sur le cinéma et les séries. Le défi s'annonce de taille.

SFR
Moins atteint que Canal+, le groupe dirigé par Alain Weill a cependant brillé par son absence hier. Après avoir acquis à prix d'or la Premier League et la Ligue des champions, SFR a préféré cette fois passer son tour, faute de moyens suffisants. Le dévissage en bourse à l'automne dernier d'Altice, sa maison mère, tout comme les interrogations autour de la viabilité économique de sa stratégie de convergence, ont sans doute pesé dans cette décision. La question est maintenant de savoir si les seuls droits de la Ligue des champions, de la Ligue Europa et du championnat anglais suffiront à porter ses chaînes sportives.

Le fan de foot ?
Qu'il devrait être coûteux pour l'amateur de ballon rond de voir l'ensemble des matchs joués par les clubs du championnat de France à partir de 2020 ! Pour suivre intégralement la Ligue 1, le téléspectateur devra ainsi s'abonner à la chaîne que compte lancer MédiaPro en France, mais aussi à beIN Sports. En cas de revente partielle des droits à une autre chaîne payante, il lui faudra alors prendre un troisième abonnement. Vu les montants faramineux mis désormais sur la table par les opérateurs, le téléspectateur peut légitimement craindre une forte inflation des prix d'abonnements aux retransmissions de ses matchs de foot. Au risque de le détourner de son sport préféré ?

commentaires
Veuillez désactiver votre bloqueur de pub (Adblock) pour ce site afin d'afficher l'intégralité des commentaires et en publier.
Laliberté

Bah oui justement ! SFR ils ont fait un coup de maitre donc ils ont rien perdu au contraire !



Jacques Michel

Albert Ferrasse, ancien président de la FFR, (le rugby pro, il n'était pas pour), a dit un jour : "Par leurs excès, les sports professionnels vont finir par se casser la figure, tous, sans exception, y compris le football". On y est........



Ripp

Oui, c'est ce qu'il vont essayer de faire mais quel prix vont-ils demander ? Pour chaque lot, ils vont demander une somme au moins égale à celle qu'ils ont engrangée, et comme Canal n'a pas voulu payer autant, je doute qu'ils payent plus dans deux ans. La rétrocession des droits c'est bien, mais il faudra trouver des acquéreurs à ce niveau de prix et c'est là que le bât blesse à mon avis.



lalo-19

Je me disais que beIN avait elle aussi perdu gros mais finalement pas tant que ça.
Dans l'appel d'offres proposé, tout le monde se disait qu'il était vital pour Canal+ de garder le lot 1 mais celui-ci dès 2020 ne sera composé que de 10 matchs de choix 1 (pour faire simple PSG/OM, OM/PSG, OM/OL, OL/OM, PSG/OL, OL/PSG, OL/ASSE, ASSE/OL, PSG/ASM, ASM/PSG ou un truc comme ça) et de 28 matchs de choix 3 seulement ! C'est à dire que la grande affiche du dimanche soir est largement entamée sur la période 2020-2024.
En revanche, beIN qui a pris le lot 3 se retrouve avec 28 matchs de choix 1 donc ils montent un peu en gamme finalement même s'ils perdent du volume puisque aujourd'hui, ils n'ont quasiment que des choix 4 à 10 avec les 3 meilleures affiches sur Canal+.

Sinon, je ne dirais pas que SFR est un perdant. Ils n'avaient aucun droit jusqu'à présent sur la L1. Ils en auraient eu c'aurait été très bon pour eux, ils n'en ont pas eu, tant pis, ça ne change rien.



greints

Les lots non atribués, surtout les 3 dernieres journées en multiplex, la ligue voudrait les fourgués a une chaine en clair( TF1,M6,D8, etc)



greints

Pas sur que le match du dimanche soir soit a vendre par Mediapro par contre le multiplex du dimanche apres midi ?, si Mediapro veut le diffuser ce n'est pas 1 chaine qu'il lui faut mais 4, pas sur que ce soit tenable comme investissement.



greints

MDR ,SFR qui donne plus d'1 milliard pour la ligue des champion, dans combien d'années ils vendent.



Furious Angel

Apparemment avec RMC Sport ça devrait changer.

De toute façon ils n'entreront pas dans leurs frais, et ça ne marche pas pour attirer des abonnés à SFR (d'où le changement de nom en RMC Sport). Pour limiter les pertes ils ont intérêt à être dispo partout.



arnaud392

L'année prochaine ça ne sera plus SFR mais RMC sport, avec l'envie profonde d''être diffusée par les autres FAI.



LeMoi

Je sais qu'effectivement pour l'instant c'est comme ça, mais est-ce que c'est définitif ou bien ils peuvent trouver un accord de diffusion chez les autres FAI, comme OCS qui est diffusé chez SFR ?



Furious Angel

SFR Sport ne veut pas être distribué ailleurs que sur SFR pour les offres télé, sinon ils sont en over the top, sur smartphones, web et télé connectés (avec Chromecast, Apple TV et tout le tralala).



RomainL

Crois-tu vraiment qu'il va se mettre tout le monde du cinéma à dos?



LeMoi

Effectivement ça reste un pack, tu payes une promo mais tu payes quand même Canal +/Sport, Eurosport, et BeIn. Par contre pas de pack avec SFR Sport pour l'instant ?



Box office story

Sauf que PSG va sans doute devoir laisser partir plusieurs joueurs pour être dans les clous du Fair Play financier. Rabiot, Di Maria devraient partir- au moins.



A French

Assez sceptique quant à mettre Beinsports parmi les gagnants.. SFR sera toujours plus gagnant qu'eux en 2020 sans avoir la L1.



RomainL

Le gros point noir c'est le cinéma qui va gueuler !
Rien que pour ça, l'État va devoir y mettre son grain de sel.... (À juste titre)



Nekida

une coquille vide mais pleine de canaux TV a revendre, ainsi que des studios, du matériel, des marques, des droit d'auteurs, de diffuseurs etc etc .... A la découpe ça fait un joli pactole



RomainL

Je sais pas pourquoi, mais je doute vraiment que cet acteur sera opérationnel pour 2020.
Les droits de la ligue1 ça va devenir un feuilleton avec des rebondissements à chaque épisodes !



RomainL

As tu idée du montant des dividendes versé aux actionnaires depuis 2015?
Ça lui donne suffisamment de cash pour continuer ce petit jeu sans se mettre en péril !



RomainL

C'est bien pour cela que j'indique que rien n'est encore figé pour les droits de la ligue1 pour 2020!
En attendant, monsieur accentue son emprise!
(C'est sa stratégie, il a toujours agis ainsi pour toutes ses acquisitions)



RomainL

Vincent va donc continuer à acheter des titres à un bon prix afin d'obtenir plus de part du groupe... Il fait ça depuis 2015 !



Furious Angel

Si, à ce jour il y a un abonnement, s'abonner à Canal (dans le sens CanalSat, pas la chaîne Canal +), avec une option sport. C'est une vraie offre à part entière, qui comprend aussi Eurosport, AB Moteurs etc. Ca reste plusieurs chaînes, certes...



RomainL

Sans pour autant remettre en cause votre analyse, je pense qu'il est encore trop tôt pour tirer quelconque bilan.
Quelques éléments qui nuance celui-ci.
Le revers de médiapro en Italie démontre bien le manque de cash-flows de cet investisseur.
Le CSA va t'il autoriser la création d'une nouvelle chaîne ?
Canal + financeur du cinéma français perdrait 60% de ses abonnés. De fait, celui-ci n'est pourrait plus assurer son rôle de grand argentier et déstabiliserait tout un secteur.
Pour conclure, les positions de chaque acteur auront changé d'ici 2020!



Ripp

MediaPro va lancer une chaîne avec, à priori, un seul contenu : la Ligue 1. Quel sera le prix de l'abonnement ? Parce qu'à 10 € par mois, il en faudra des millions d'abonnés pour rentabiliser. Et si ça coute plus cher, ça risque de coincer et de freiner les abonnements. A mon avis, tout le monde est perdant dans ce deal (hormis la Ligue de Football, pour le moment...). Comment MediaPro va faire pour s'en sortir financièrement ? Déjà, en ce moment, Canal paie 500 M€ et BeinSport 200 M€ et aucun des deux ne va bien financièrement. Dans 5 ans, cette bulle va exploser et à ce moment là, il n'y aura plus personne pour financer le football, car les Canal, Bein et SFR seront en miettes. Déjà en Angleterre, les droits sont jugés trop importants par les diffuseurs et on s'oriente vers une baisse.



colosse

Je ne pense pas. Les transferts internationaux sont déjà biaisés depuis l'arrivée du qatar, des emirats, le renflouement fictif des grands clubs espagnols ou l'augmentation des droits tv anglais. La seule chose sur laquelle ça peut influencer, c'est éventuellement les transferts d'un joueur entre deux clubs français



comments powered by Disqus
l'info en continu
"The King's Man : Première Mission" : L'alléchante bande-annonce du prequel de la saga d'espionnage
Bandes-annonces
"The King's Man : Première Mission" : L'alléchante bande-annonce du prequel de la...
Robert Pires et Mickaël Landreau rejoignent Canal+, "King of ze day" remplace "J+1"
TV
Robert Pires et Mickaël Landreau rejoignent Canal+, "King of ze day" remplace "J+1"
Elizabeth Martichoux quitte RTL pour LCI
TV
Elizabeth Martichoux quitte RTL pour LCI
"La Garçonne" : Laura Smet et Grégory Fitoussi dans la future mini-série de France 2
Séries
"La Garçonne" : Laura Smet et Grégory Fitoussi dans la future mini-série de France...
"Un jour, un générique" : "Malcolm"
TV
"Un jour, un générique" : "Malcolm"
Biopic sur NTM : On sait qui joueront Kool Shen et JoeyStarr
Cinéma
Biopic sur NTM : On sait qui joueront Kool Shen et JoeyStarr
Vidéos Puremedias