Echec de la fusion TF1-M6 : Quels dommages collatéraux pour France Télévisions et Altice ?

Partager l'article
Vous lisez:
Echec de la fusion TF1-M6 : Quels dommages collatéraux pour France Télévisions et Altice ?
Par Christophe Gazzano Journaliste
D’un naturel curieux et passionné de télé, Christophe Gazzano a toujours nourri le désir de devenir journaliste. Après ses études et une dizaine d’années passées dans la presse régionale, ce natif de Salon-de-Provence est “monté à la capitale” pour intégrer Pure Médias en 2017.
Philippe Bailly (NPA Conseil) sur les prétendants au rachat de M6 © Abaca
Si France Télévisions espérait pouvoir se retirer de la plateforme Salto à cette occasion ; le groupe Altice lui, ambitionnait de mettre la main sur deux nouvelles chaînes de la TNT.

L'abandon du projet de fusion entre TF1 et M6, officialisé vendredi dernier au soir, n'est pas qu'une mauvaise nouvelle pour les deux principaux groupes privés français. Car cette opération d'envergure, destinée à rivaliser avec de meilleures armes financières face aux plateformes internationales, était aussi attendue de pied ferme et défendue par deux groupes concurrents, l'un public, l'autre privé. "Si TF1 et M6 pensent devoir fusionner pour rester en bonne santé, c'est important qu'ils le fassent", avait ainsi déclaré en janvier dernier Delphine Ernotte Cunci, la patronne de France Télévisions, devant la commission d'enquête sénatoriale dédiée à la concentration des médias en France.

À lire aussi
Nicolas de Tavernost quitte M6 après 37 ans à la direction de la chaîne
Business
Nicolas de Tavernost quitte M6 après 37 ans à la direction de la chaîne
Rodolphe Belmer et Ara Aprikian affirment avoir quitté Canal+ à cause de l'interventionnisme de Vincent Bolloré sur les "contenus"
Business
Rodolphe Belmer et Ara Aprikian affirment avoir quitté Canal+ à cause de...
DC Company, propriétaire du site "Le Gorafi", rachète le média en ligne "Konbini"
Business
DC Company, propriétaire du site "Le Gorafi", rachète le média en ligne "Konbini"
Emmanuel Kessler quitte (déjà) ses fonctions à la direction du pôle économique de Prisma Media ("Capital", "Management")
Business
Emmanuel Kessler quitte (déjà) ses fonctions à la direction du pôle économique de...

France Télévisions attendra avant de toucher ses 45 millions d'euros

Deux mois plus tard, dans un communiqué co-signé par France Télévisions, M6 et TF1, les deux groupes privés avaient constaté la volonté du service public de "céder sa participation dans Salto (...) détenu à parts égales par France Télévisions, TF1 et M6". La "valeur définitive" des 33,33% de participation de France Télé était même estimée à 45 millions d'euros. Une fois séparés du groupe public au 1er janvier 2023, TF1 et M6 avaient pour ambition de "développer un projet de streaming" aux contours encore flous.

La fusion ayant été annulée, France Télévisions devra renoncer à ses 45 millions d'euros et restera donc un acteur de Salto. C'est ce que Delphine Ernotte Cunci avait confié à quelques journalistes à l'issue de la conférence de presse de rentrée de France Télévisions en juillet dernier en évoquant ce scénario. Le service public continuera à développer son offre numérique sur la plateforme france.tv. Et rien ne l'empêchera de réitérer sa volonté de se retirer de Salto en cas de rachat effectif du groupe M6 par un autre acteur du marché. Mais le timing pour la vente de M6 est serré : le renouvellement de sa fréquence doit intervenir au printemps 2023 et il lui sera ensuite impossible d'être vendue pendant une période de cinq ans.

Altice voit s'éloigner TFX et 6ter... pour le moment

Du côté du groupe Altice, dont le vaisseau amiral sur la TNT est la chaîne info BFMTV, l'Arcom (Autorité de régulation de la communication audiovisuelle et numérique) avait donné son feu vert au mois de juillet au rachat des chaînes TFX (canal 11) et 6ter (canal 22) par le groupe dirigé par Arthur Dreyfuss. "Demain, le canal 11, repris par Altice Média, sera le meilleur numéro du groupe. ll sera une vitrine vers l'univers RMC-BFM", s'était enthousiasmé le grand patron lors d'une audition à l'Arcom.

A LIRE AUSSI : Echec de la fusion TF1-M6 : Qui pour reprendre le groupe de Nicolas de Tavernost ?

Ce rachat n'est désormais plus d'actualité. A moins que le groupe Altice ne revienne dans la partie... en se positionnant de nouveau pour le rachat du groupe M6. Une hypothèse sérieuse selon le président-fondateur de NPA Conseil, Philippe Bailly, qui a souligné ce matin sur BFM Business la bonne connaissance de ce dossier acquise par Altice à l'occasion de ses récentes auditions devant l'Arcom et l'Autorité de la concurrence. Mais d'autres repreneurs sont eux aussi sur les rangs.

l'info en continu
Amazon Prime Video : À partir du 9 avril, il faudra payer plus cher pour échapper à la publicité
Plateforme
Amazon Prime Video : À partir du 9 avril, il faudra payer plus cher pour échapper...
Audiences : Quel score pour l'arrivée de "Camille & images" et Camille Combal le mardi sur TF1 ?
Audiences
Audiences : Quel score pour l'arrivée de "Camille & images" et Camille Combal le...
Audience Netflix : En 4 jours, cette série trépidante signe l'un des meilleurs démarrages de l'histoire de la plateforme en cumulant 153 millions d'heures vues
Séries
Audience Netflix : En 4 jours, cette série trépidante signe l'un des meilleurs...
"Nous nous sommes trompés" : Après les accusations de Judith Godrèche et le tacle de Nora Hamzawi, la sortie de "CE2", le film de Jacques Doillon, reportée
Cinéma
"Nous nous sommes trompés" : Après les accusations de Judith Godrèche et le tacle...
Déprogrammation : W9 bouscule sa grille ce mercredi pour diffuser Espagne-France, la finale de la Ligue des Nations féminine 2024
TV
Déprogrammation : W9 bouscule sa grille ce mercredi pour diffuser Espagne-France,...
Bernard Arnault ("Le Parisien", "Les Échos"), entre en "négociations exclusives" avec Lagardère pour racheter "Paris Match"
Presse
Bernard Arnault ("Le Parisien", "Les Échos"), entre en "négociations exclusives"...