Elisabeth Quin dénonce le rôle "incroyablement pervers" de BFMTV dans le traitement des Gilets jaunes

Partager l'article
Vous lisez:
Elisabeth Quin dénonce le rôle "incroyablement pervers" de BFMTV dans le traitement des Gilets jaunes
Elisabeht Quin
Elisabeht Quin © Pierre-Emmnauel Rastoin
La présentatrice de "28 Minutes" était l'invitée ce mercredi du "Buzz TV" de "TV Mag".

Elle analyse la couverture médiatique du mouvement des Gilets jaunes. Ce mercredi, Elisabeth Quin était l'invitée du "Buzz TV" du site de "TV Mag". Au cours de cette émission, la présentatrice a été interrogée sur les différences de traitement concernant le mouvement des Gilets jaunes entre son émission "28 Minutes" sur Arte et la chaîne d'information en continu BFMTV.

À lire aussi
"The Voice" : The Vivi viré par la production après la révélation de ses tweets racistes et homophobes
TV
"The Voice" : The Vivi viré par la production après la révélation de ses tweets...
"13 Heures" de TF1 : "Le canard enchaîné" révèle la raison de "l'énorme problème technique"
TV
"13 Heures" de TF1 : "Le canard enchaîné" révèle la raison de "l'énorme problème...
"Ce monsieur est fou !" : Un garagiste poursuit en direct un envoyé spécial de Julien Courbet sur M6
TV
"Ce monsieur est fou !" : Un garagiste poursuit en direct un envoyé spécial de...

"Un système très pervers"

Pour la journaliste, il y a deux mondes entre sa chaîne et celle du groupe Altice. "BFMTV est un robinet d'images. On pourrait gloser pendant des heures sur le rôle de BFMTV, notamment dans la crise des Gilets jaunes. La chaîne prétend apporter une analyse et en même temps est un acteur qui a besoin des Gilets jaunes pour renforcer son audience", a-t-elle débuté, avant de lâcher : "BFMTV est dans une espèce de rôle incroyablement pervers par rapport à ça. Ce n'est pas du tout notre métier (à '28 Minutes', ndlr). On n'est pas un robinet d'images. On est une émission de débat."

Elisabeth Quin a ainsi pointé du doigt "l'espèce de surenchère folle d'images" sur BFMTV qui "alimente l'hystérisation" autour de la crise des Gilets jaunes. "Il y a eu quelque chose d'assez univoque dans le traitement, au niveau du fond", a ajouté la présentatrice d'Arte, estimant qu'il y a "un système très pervers" où "BFMTV a besoin des Gilets jaunes autant qu'ils ont besoin de BFMTV". Elle a conclu : "BFMTV est devenu un acteur de ce mouvement. C'est trop facile de dire : 'Nous nous contentons d'observer'. Ils sont acteurs pour des raisons économiques."

Sur le même thème
l'info en continu
Tous les programmes de la télé du 20 au 26 mars 2021
Programme TV
Tous les programmes de la télé du 20 au 26 mars 2021
Assa Traoré condamnée pour atteinte à la présomption d'innocence de gendarmes après des messages Facebook
Justice
Assa Traoré condamnée pour atteinte à la présomption d'innocence de gendarmes...
"Un homme d'honneur" : Kad Merad et Gérard Depardieu dans un duel tendu dès le 22 mars sur TF1
Programme TV
"Un homme d'honneur" : Kad Merad et Gérard Depardieu dans un duel tendu dès le 22...
6 nations : France/Ecosse sera finalement diffusé vendredi 26 mars en prime time sur France 2
Programme TV
6 nations : France/Ecosse sera finalement diffusé vendredi 26 mars en prime time...
Condamné pour corruption, Nicolas Sarkozy sera l'invité du "20 Heures" de TF1 mercredi
Programme TV
Condamné pour corruption, Nicolas Sarkozy sera l'invité du "20 Heures" de TF1...
Jean-Pierre Pernaut prend la défense de PPDA : "J'ai été très choqué de ce qui est sorti dans la presse"
TV
Jean-Pierre Pernaut prend la défense de PPDA : "J'ai été très choqué de ce qui est...
Vidéos Puremedias