Elisabeth Quin dénonce le rôle "incroyablement pervers" de BFMTV dans le traitement des Gilets jaunes

Partager l'article
Vous lisez:
Elisabeth Quin dénonce le rôle "incroyablement pervers" de BFMTV dans le traitement des Gilets jaunes
Elisabeht Quin
Elisabeht Quin © Pierre-Emmnauel Rastoin
La présentatrice de "28 Minutes" était l'invitée ce mercredi du "Buzz TV" de "TV Mag".

Elle analyse la couverture médiatique du mouvement des Gilets jaunes. Ce mercredi, Elisabeth Quin était l'invitée du "Buzz TV" du site de "TV Mag". Au cours de cette émission, la présentatrice a été interrogée sur les différences de traitement concernant le mouvement des Gilets jaunes entre son émission "28 Minutes" sur Arte et la chaîne d'information en continu BFMTV.

À lire aussi
Jack Lang sur le rapprochement entre CNews et Europe 1 : "La concentration est un danger pour la liberté"
TV
Jack Lang sur le rapprochement entre CNews et Europe 1 : "La concentration est un...
CNews : Pascal Praud règle ses comptes avec Sonia Devillers
TV
CNews : Pascal Praud règle ses comptes avec Sonia Devillers
"Elle me ressemble, mais c'est pas moi !" : Quand "C à vous" confond Karin Viard avec une autre comédienne
TV
"Elle me ressemble, mais c'est pas moi !" : Quand "C à vous" confond Karin Viard...
Laurent Delahousse recadre ses invités, Nicolas Canteloup se moque d'Eric Zemmour : La veille Pure Médias
TV
Laurent Delahousse recadre ses invités, Nicolas Canteloup se moque d'Eric Zemmour...

"Un système très pervers"

Pour la journaliste, il y a deux mondes entre sa chaîne et celle du groupe Altice. "BFMTV est un robinet d'images. On pourrait gloser pendant des heures sur le rôle de BFMTV, notamment dans la crise des Gilets jaunes. La chaîne prétend apporter une analyse et en même temps est un acteur qui a besoin des Gilets jaunes pour renforcer son audience", a-t-elle débuté, avant de lâcher : "BFMTV est dans une espèce de rôle incroyablement pervers par rapport à ça. Ce n'est pas du tout notre métier (à '28 Minutes', ndlr). On n'est pas un robinet d'images. On est une émission de débat."

Elisabeth Quin a ainsi pointé du doigt "l'espèce de surenchère folle d'images" sur BFMTV qui "alimente l'hystérisation" autour de la crise des Gilets jaunes. "Il y a eu quelque chose d'assez univoque dans le traitement, au niveau du fond", a ajouté la présentatrice d'Arte, estimant qu'il y a "un système très pervers" où "BFMTV a besoin des Gilets jaunes autant qu'ils ont besoin de BFMTV". Elle a conclu : "BFMTV est devenu un acteur de ce mouvement. C'est trop facile de dire : 'Nous nous contentons d'observer'. Ils sont acteurs pour des raisons économiques."

Elisabeth Quin
Elisabeth Quin
La décennie médias vue par... Elisabeth Quin
L'année médias 2018 vue par... Elisabeth Quin
Grève à la SNCF : Elisabeth Quin absente de "28 minutes" après avoir raté son train
Voir toute l'actualité sur Elisabeth Quin
l'info en continu
Europe 1 : Fin de la grève, un "rassemblement public" envisagé
Radio
Europe 1 : Fin de la grève, un "rassemblement public" envisagé
"Kaamelott" : Première bande-annonce pour le film d'Alexandre Astier
Presse
"Kaamelott" : Première bande-annonce pour le film d'Alexandre Astier
Titre polémique sur Europe 1 et CNews : "Libération" justifie son choix éditorial
Presse
Titre polémique sur Europe 1 et CNews : "Libération" justifie son choix éditorial
Jack Lang sur le rapprochement entre CNews et Europe 1 : "La concentration est un danger pour la liberté"
TV
Jack Lang sur le rapprochement entre CNews et Europe 1 : "La concentration est un...
Jérôme Fenoglio réélu directeur du "Monde"
Presse
Jérôme Fenoglio réélu directeur du "Monde"
"Most Wanted Criminals" : Julian McMahon à la tête de la nouvelle série américaine de TF1 le mercredi 14 juillet
Programme TV
"Most Wanted Criminals" : Julian McMahon à la tête de la nouvelle série américaine...