Elle s'estime trompée par une bande-annonce et porte plainte !

Partager l'article
Vous lisez:
Elle s'estime trompée par une bande-annonce et porte plainte !
Ryan Gosling dans "Drive"
Ryan Gosling dans "Drive" © Le Pacte
Une Américaine qui pensait que "Drive" allait ressembler aux films de la franchise "Fast & Furious" poursuit le distributeur du film !

Ca ne pouvait arriver qu'aux Etats-Unis... Alors que les critiques ont adoré "Drive", le film d'action porté par Ryan Gosling, une femme du Michigan a été tellement déçue qu'elle a décidé de porter plainte ! Sarah Deming, c'est son nom, a en effet décidé de poursuivre le studio FilmDistrict ! Selon elle, le distributeur aurait "assuré la promotion du film "Drive" de manière similaire à "Fast and Furious" ainsi qu'à des films et séries du même genre".

À lire aussi
"Je suis une célébrité, sortez-moi de là" : Les 11 célébrités du jeu de TF1
TV
"Je suis une célébrité, sortez-moi de là" : Les 11 célébrités du jeu de TF1
Après "The Office", Netflix perd les droits d'une série mythique
SVOD
Après "The Office", Netflix perd les droits d'une série mythique
Audiences : Carton pour "Le Roi Lion" leader devant "Camping Paradis", Arte puissante avec "Coup de foudre"
Audiences
Audiences : Carton pour "Le Roi Lion" leader devant "Camping Paradis", Arte...

Réalisé par Nicolas Winding Refn, "Drive" est porté par Ryan Gosling qui y joue un cascadeur spécialisé dans les cascades en voiture et qui passe ses nuits à jouer le chauffeur pour des gangsters qui ont besoin de s'enfuir rapidement après avoir commis leurs méfaits. Et si le film inclut plusieurs scènes d'action en voiture, il s'intéresse surtout à la relation du chauffeur avec le personnage campé par Carey Mulligan et montre plusieurs scènes violentes dans sa quête pour la protéger.

""Drive" n'avait que très peu de similarités avec un film de poursuite ou de course (...) incluant très peu de conduite", poursuit la plainte, qui affirme par ailleurs que le film "contenait des scènes de racisme gratuit, diffamatoire et déshumanisant à l'encontre des juifs, et faisait la promotion de la violence à l'encontre des membres de la foi juive".

Sarah Deming réclame que sa place de cinéma soit remboursée et que ce type de "bandes-annonces trompeuses" soit interdit à l'avenir. Elle souhaite aussi faire de son procès un recours collectif - une "class action" - afin que d'autres spectateurs puissent participer à la procédure et profiter d'un éventuel accord à l'amiable.

commentaires
comments powered by Disqus
Sur le même thème
l'info en continu
"Titans" : Le tournage interrompu après le décès d'un technicien lors d'une cascade
Séries
"Titans" : Le tournage interrompu après le décès d'un technicien lors d'une...
Droits de Roland-Garros : Après son appel d'offres, la Fédération estime les propositions insuffisantes
Sport
Droits de Roland-Garros : Après son appel d'offres, la Fédération estime les...
"Clem" : Une saison 10 pour la série familiale de TF1
Séries
"Clem" : Une saison 10 pour la série familiale de TF1
Sénégal/Algérie : TMC diffusera la finale de la Coupe d'Afrique des nations ce soir
Sport
Sénégal/Algérie : TMC diffusera la finale de la Coupe d'Afrique des nations ce...
"Un jour, un générique" : "Y'a que la vérité qui compte"
TV
"Un jour, un générique" : "Y'a que la vérité qui compte"
"Mieux vaut tard que jamais" : Castaldi, Laffont, Lavil et Drevet partent en road trip pour France 3 dès ce soir
Programme TV
"Mieux vaut tard que jamais" : Castaldi, Laffont, Lavil et Drevet partent en road...
Vidéos Puremedias