Emmanuel Macron : "Il n'est pas question de réduire la liberté de la presse"

Partager l'article
Vous lisez:
Emmanuel Macron : "Il n'est pas question de réduire la liberté de la presse"
Par Julien Bellver Rédacteur en chef

Co-rédacteur en chef de puremedias.com, Julien Bellver est diplômé de l'Institut Pratique de Journalisme (IPJ). Passionné par les nouvelles technologies et les médias, il a collaboré à plusieurs émissions...

Emmanuel Macron réagit à la tribune des journalistes publiée dans "Le Monde".
Emmanuel Macron réagit à la tribune des journalistes publiée dans "Le Monde". © Abaca
Sur Twitter, Emmanuel Macron répond à l'inquiétude des journalistes sur l'un des amendements de la loi Macron.
En trois tweets, Emmanuel Macron répond à la grogne des journalistes à propos d'un amendement de sa loi actuellement débattue à l'Assemblée. Sur le réseau social, le ministre de l'Economie assure que l'amendement sur "le secret des affaires" vise "uniquement à protéger nos entreprises de l'espionnage économique". "Il n'est pas question de réduire en quoi que ce soit la liberté de la presse", assure-t-il. Il affirme que "toutes les garanties" sur ce point seront apportées au moment de la discussion de ce texte. Ce matin sur RTL, Michel Sapin avait affirmé de son côté que l'amendement serait "modifié".

Tribune dans "Le Monde"

Dans Le Monde cet après-midi, une tribune signée de plusieurs journalistes, médias et agence de presse réclamait le retrait de cet amendement. Créant un nouveau "secret des affaires" pour les entreprises, il prévoit de punir quiconque révèle sans autorisation toute information sensible. Peine encourue : 3 ans d'emprisonnement et 375.000 euros d'amende. Cette peine peut être portée à 7 ans de prison et 750.000 euros d'amende si les informations divulguées portent atteinte aux "intérêts stratégiques" de l'entreprise.

"Sous couvert de lutte contre l'espionnage industriel, le législateur instaure comme nouvelle arme de dissuasion massive contre le journalisme un 'secret des affaires' dont la définition autorise ni plus ni moins une censure inédite en France, dénoncent les signataires. Notre métier consistant à révéler des informations d'intérêt public, il sera désormais impossible de vous informer sur des pans entiers de la vie économique, sociale et politique du pays". Les journalistes dénoncent un texte "préparé sans la moindre concertation" qui "laisse la libre interprétation aux seules entreprises de ce qui relèverait désormais du secret des affaires".

> Lire la tribune publiée dans "Le Monde"

A lire également sur puremedias.com

> Loi Macron : La disposition sur le "secret des affaires" devrait être supprimée

l'info en continu
"Tropiques Criminels" : France 2 annonce la date de lancement de la 5e saison de la série avec Sonia Rolland et Béatrice de La Boulaye
TV
"Tropiques Criminels" : France 2 annonce la date de lancement de la 5e saison de...
"Cette remise de médaille est nulle et non avenue" : Gilles Verdez étrille la Légion d'honneur décernée à Thierry Ardisson
TV
"Cette remise de médaille est nulle et non avenue" : Gilles Verdez étrille la...
"Mariés au premier regard : La vie d'après" : M6 lance la nouvelle saison de son format dérivé de l'émission sur 6Play
TV
"Mariés au premier regard : La vie d'après" : M6 lance la nouvelle saison de son...
"Vous n'avez pas le droit de vous en prendre à mes enfants" : un candidat de "Koh-Lanta" dénonce (encore) la haine sur les réseaux sociaux
TV
"Vous n'avez pas le droit de vous en prendre à mes enfants" : un candidat de...
JO de Paris 2024 : Nikos Aliagas va animer la cérémonie d'allumage de la flamme olympique... en Grèce
TV
JO de Paris 2024 : Nikos Aliagas va animer la cérémonie d'allumage de la flamme...
"Ils ont essayé de me tuer !" : Christophe Beaugrand dévoile les coulisses de la bande-annonce de "Secret Story"
TV
"Ils ont essayé de me tuer !" : Christophe Beaugrand dévoile les coulisses de la...