A ne pas rater : "La loi", avec Emmanuelle Devos dans le rôle de Simone Veil

Partager l'article
Vous lisez:
A ne pas rater : "La loi", avec Emmanuelle Devos dans le rôle de Simone Veil
Mercredi, dans le téléfilm "La loi", Emmanuelle Devos incarnera Simone Veil à l'occasion du quarantième anniversaire de la loi légalisant l'IVG.

Le 29 novembre 1974, l'Assemblée nationale adoptait le texte légalisant l'IVG. Quarante ans plus tard, France 2 rend hommage à celle qui a porté la loi sur l'Interruption Volontaire de Grossesse, Simone Veil. Après "Un jour, un destin" de Laurent Delahousse, un téléfilm de Christian Faure lui est consacré ce mercredi soir sur France 2, avec dans le rôle principal Emmanuelle Devos.

À lire aussi
Affaire Griveaux : "Mediapart" s'explique sur la publication d'un billet relayant les vidéos à caractère sexuel
Presse
Affaire Griveaux : "Mediapart" s'explique sur la publication d'un billet relayant...
Après la publication de vidéos à caractère sexuel, B. Griveaux dénonce "des attaques ignobles"
Politique
Après la publication de vidéos à caractère sexuel, B. Griveaux dénonce "des...
Affaire Griveaux : L'étrange fou rire de Laurence Sailliet sur CNews
TV
Affaire Griveaux : L'étrange fou rire de Laurence Sailliet sur CNews

Lorànt Deutsch (son directeur de cabinet), Flore Bonaventura ou encore Laure Killing complètent le casting de ce téléfilm qui n'est pas un biopic sur Simone Veil. "La loi" se concentre sur l'histoire des trois jours de débat et d'intenses luttes politiques avant le vote de la loi. En tailleur Chanel et chignon vissé sur la tête, Emmanuelle Devos est troublante de ressemblance avec Simone Veil.

On retrouve dans "La loi" toutes les personnalités de l'époque : Jacques Chirac, Charles Pasqua et bien sûr Valéry Giscard d'Estaing. Mais aussi Françoise Giroud, secrétaire d'Etat chargée de la condition féminine, qui veut faire de cette loi un symbole féministe. Alors que Simone Veil l'a toujours placé sur le terrain de la santé publique pour obtenir les votes de sa majorité. puremedias.com vous propose de voir un extrait du discours historique de Simone Veil à l'Assemblé Nationale, interprété par Emmanuelle Devos.

Emmanuelle Devos
Emmanuelle Devos
Autour de Emmanuelle Devos
  • Vincent Lacoste
commentaires
Veuillez désactiver votre bloqueur de pub (Adblock) pour ce site afin d'afficher l'intégralité des commentaires et en publier.
Phib

C'est certain, mais ça risque toujours de foirer si la majorité du parlement n'est pas du même bord que le Président... Une chambre élue démocratiquement qui élit ou nomme son chef (premier ministre ou quoi que ce soit), éviterait des problèmes et resterait, en toute logique, du bord que le peuple a souhaité. C'est comme ça qu'ils font en Angleterre : le chef du parti fait campagne, il dit votez Tory ou votez Labour, les gens votent pour leur représentant local, et le party majoritaire place tout naturellement le chef du parti à la place de PM...



Drsavane

On est que très légèrement dessous, il est de l'ordre de 2.10 et on est à 2.01.



l-oeil-de-moscou2

"mais je pense sincèrement que 2 personnes en haut de la pyramide, c'est source d'emmerdes."

C'est marrant, mais j'ai dit la même chose sur ce forum il y a peu :) Effectivement, il y a un homme de trop entre le Président de la République et le Premier ministre. En ce qui me concerne, je pense que le Président pourrait parfaitement occuper sa fonction classique et celle du Premier ministre. On y gagnerait en lisibilité et en efficacité. Je suis aussi d'accord sur la suppression du Sénat, chambre qui ne sert pas à grand-chose si ce n'est à retarder l'action de l'Assemblée Nationale et par la même le calendrier des réformes. Sans parler de son coût. En revanche, je reste convaincu que l'élection du Président de la République ne peut qu'être le choix du peuple et de personne d'autre. Je suis un fervent défenseur de la démocratie directe.
Tu vois, mine de rien, on n'est pas tant en désaccord que ça...



Phib

Ah c'est sûr, ça dénote, et pourtant le système de l'élection d'un président au SU avec un premier ministre découlant de l'élection des députés à l'assemblée nationale est une aberration. La preuve, les deux cas de longue cohabitation que nous avons vécues sous la 5ème république, où le fameux président-élu-au-suffrage-universel est réduit à un rôle d'inauguration de chrysanthèmes. En fin de compte, celui qui a réellement le pouvoir, c'est le PM.
Il faut donc s'inspirer des régimes parlementaires proches de nous, (comme le Royaume Uni, mais sans le royaume), où le peuple vote UNE fois, pour une représentation à l'assemblée nationale, qui pourrait pour l'occaze devenir (au moins en partie) proportionnelle. Puis les membres du parlement élisent leur premier ministre, qui devient réellement chef de l'état. C'est un point de départ, évidemment, faut creuser, mais je pense sincèrement que 2 personnes en haut de la pyramide, c'est source d'emmerdes.
Ah et puis on peut supprimer le Sénat aussi...



l-oeil-de-moscou2

"Pas d'accord du tout, l'élection du président au SU est totalement dépassée"

Dépassée l'élection du Président au suffrage universel direct ? C'est bien la première fois que j'entends ça.
Tu proposes quoi alors ?



Phib

Pas d'accord du tout, l'élection du président au SU est totalement dépassée. Même le pouvoir à deux têtes et la représentation bilatérale sont des concepts qui allaient très bien à la personnalité, la popularité et l'exercice du pouvoir de De Gaule, mais qui sont totalement dépassés. De Gaule a été un grand président, certainement moderne en 58, mais qui n'est plus du tout au gout du jour en 2014.



Jacques Michel

Je regarderai et j'enregistrerai et conserverai probablement aussi. Ayant vu la bande-annonce, la ressemblance d'Emmanuelle Devos avec Simone Veil est frappante.



pupuce

J'ai eu la chance de l'avoir déjà visionné et je peux vous dire qu'il ne faut pas rater çà ou sinon l'enregistrer. Tout y est : l'ambiance, les impression, les tensions, jusqu'au tailleur bleu presque identique à celui que portait Simone Veil le jour de sa déclaration sans parler de la prestation magnifique, absolument parfaite et troublante d'Emmanuelle Devos. A NE PAS MANQUER.



phoenyx

Superbe ! Fêtons la date anniversaire de la libération de la femme et de la modernisation de la société française !

Non, je déconne.



jean-le-bon2

Moi non plus



jean-le-bon2

Et Pompidou ?



treza

Avec Laetitia CASTA on aurait économisé le maquillage....



bigtv

Je ne suis pas fan ..............



zap-man

Giscard président !
Giscard président !



norbertgabriel

C'est pas faux... c'était avant 1960... Je lui crédite aussi volontiers André Malraux, qui a "inventé" le ministère de la Culture.. En revanche, pour la fin de la guerre d'Algérie et ce qui s'est passé en 1962, c'est moins glorieux (pas la fin, mais la façon, dont ont été traités les pieds noirs... et les harkis..)



l-oeil-de-moscou2

C'est pourtant à De Gaulle que l'on doit l'élection du Président de la république au suffrage universel direct et la scolarité obligatoire jusqu'à 16 ans, des mesures on ne peut plus modernes.

"c'est pas de Gaulle qui aurait soutenu Simone Veil, ou fait passer la majorité à 18 ans.."
Je ne pense pas qu'il aurait été contre la majorité à 18 ans s'il avait été Président en 1974. En revanche, il n'aurait probablement pas soutenu Simone Veil, c'est certain.



norbertgabriel

c'est pas de Gaulle qui aurait soutenu Simone Veil, ou fait passer la majorité à 18 ans.. Et moderne ne me semble pas le terme le plus adapté. Ça n'enlève rien à sa grandeur... (avant 1960)



ohnit

Mais dans ton message, tu ne dis rien sur le renouvellement des générations ! C'est beaucoup plus problématique dans des pays comme l'Allemagne mais en France, ça va !



l-oeil-de-moscou2

C'est bien, tu as édité ton message. En attendant, ce que j'ai dit sur le renouvellement des générations est toujours valable.



l-oeil-de-moscou2

Le taux de fécondité français est pourtant en-dessous du seuil de renouvellement des générations.



ohnit

Parler de dénatalité alors que la France est le 2ème pays dans l'Union Européenne à faire le plus d'enfants en 2012 avec 810 000 naissance selon l'insee ! Définition de la dénatalité : Il y a dénatalité lorsque le taux de natalité est trop bas de sorte que la population vieillit et ne se renouvelle pas. Et enfin pour te rassurer, la pyramide des âges de la France au 1er janvier 2014 montre qu'il y a un maintient de la natalité à niveau constant depuis 40 ans et la fin du baby-boom !



dark-vador

J'attends de voir cela avec impatience car c'est l'une des meilleures actrices de sa génération et une de mes actrices préférées avec ma Huppert adorée !



l-oeil-de-moscou2

Et le général De Gaulle, tu en fais quoi ?



l-oeil-de-moscou2

J'espère que ce téléfilm ne se contentera pas de servir la soupe à la loi Veil sans tenir compte de ses conséquences les moins reluisantes sur la société française, notamment la dénatalité - 217.000 avortements ont été pratiqués en 2013, soit une hausse de près de 5% par rapport à 2012.



mafoi1

Pas mal du tout. En plus, avec un bon maquillage, la ressemblance devrait être excellente. La forme du visage est déjà la même.



comments powered by Disqus
Sur le même thème
l'info en continu
"Parents mode d'emploi" non reconduit sur France 3
TV
"Parents mode d'emploi" non reconduit sur France 3
"Surprise sur prise !" de retour sur France 2
TV
"Surprise sur prise !" de retour sur France 2
"On n'est pas couché": la dernière saison ?
TV
"On n'est pas couché": la dernière saison ?
Le casting de "Friends" réuni pour un épisode évènement
TV
Le casting de "Friends" réuni pour un épisode évènement
Audiences samedi: le rugby profite au JT de France 2, record historique pour "20h30 le samedi"
TV
Audiences samedi: le rugby profite au JT de France 2, record historique pour...
Audiences: "The Voice" leader devant France 3, retour en hausse pour "Le grand show de l'humour"
TV
Audiences: "The Voice" leader devant France 3, retour en hausse pour "Le grand...
Vidéos Puremedias