Emmanuelle Seigner ("Insoupçonnable") : "Ce qui m'intéressait, c'est que ce ne soit pas le vieux TF1"

Partager l'article
Vous lisez:
Emmanuelle Seigner ("Insoupçonnable") : "Ce qui m'intéressait, c'est que ce ne soit pas le vieux TF1"
"Insoupçonnable" © TF1
puremedias.com a rencontré la comédienne principale de la nouvelle série de TF1.

Emmanuelle Seigner dans la peau d'une criminologue. Ce soir, TF1 lance la diffusion d'"Insoupçonnable", son adaptation de la série britannique "The Fall". Aux côtés de Melvil Poupaud, dans la peau du tueur en série Paul Brodsky, Emmanuelle Seigner incarne Chloé Fisher, une criminologue parisienne appelée à Lyon pour enquêter sur la série de crimes commis par le psychologue. puremedias.com a rencontré la comédienne pour évoquer avec elle ce rôle ainsi que l'explosion des séries.

À lire aussi
Arrêt d'"On n'est pas couché" : Catherine Barma envisage de poursuivre Laurent Ruquier en justice
TV
Arrêt d'"On n'est pas couché" : Catherine Barma envisage de poursuivre Laurent...
Thomas Hugues fait ses adieux à RTL : "On peut remercier les patrons qui nous virent"
Radio
Thomas Hugues fait ses adieux à RTL : "On peut remercier les patrons qui nous...
"Le Retour du grand blond" : Les films prévus sur France 3 l'après-midi cette semaine
Cinéma
"Le Retour du grand blond" : Les films prévus sur France 3 l'après-midi cette...

Propos recueillis par Kevin Boucher.

puremedias.com : Vous jouez Chloé Fisher, une criminologue parisienne envoyée à Lyon pour enquêter sur la série de meurtre commise par Paul Brodsky (Melvil Poupaud). Chloé a un côté très froid, presque glacial, dans les premiers épisodes. Cela n'a pas été difficile pour vous ?
Emmanuelle Seigner : Non parce que c'est un personnage qui cache beaucoup. Au début, sur les trois à quatre premiers épisodes, nous ne savons pas trop où elle va et, petit à petit, la glace va se briser et nous allons comprendre pourquoi elle est ainsi. C'est tout l'intérêt du personnage.

Le changement de caractère de votre personnage a été simple à jouer ?
Beaucoup de choses ont joué. Nous avons tourné pendant un an. Nous avons eu des metteurs en scène différents. Et quand je suis arrivé sur les quatre premiers épisodes, je sortais d'un tournage qui avait pris trois semaines de retard donc j'étais rincée. Je n'ai eu que 48 heures avant "Insoupçonnable" ! J'étais tellement lessivée que, quelque part, ce n'était pas mal. C'est cela qui m'a aussi aidée à prendre de la distance. Et quand j'ai commencé à me détendre et à me laisser aller, cela allait avec mon personnage. Donc tant mieux !

Ils ont dit
"J'aurais adoré jouer plus avec Melvil"
Emmanuelle Seigner

Avez-vous vu "The Fall" ?
Oui parce qu'on m'a proposé un film avec Jamie Dornan il y a trois ans. J'ai donc voulu regarder pour voir comment il était... et j'ai adoré, j'ai vu toute la série ! Mais dans "Insoupçonnable", si l'ADN de la série reste le même, nous sommes très différents puisque nous sommes plus grand public et moins anglais.

N'aviez-vous pas peur d'être imprégnée de la série originale ?
Non parce que c'est vraiment une adaptation. L'histoire est la même certes, mais vu que cela se passe à Lyon et non plus à Belfast, c'est complètement différent. Et le personnage de Chloé Fisher est plus rentre-dedans. Gillian Anderson jouait un personnage plus iconique, plus mystérieux et avec encore plus de distance.

Certaines scènes sont très semblables à la série originale. Cela ne vous a pas gênée ?
Non, pas du tout. C'est comme lorsque vous faites une reprise d'une chanson. L'idée est de ne pas faire la même chose. Je trouve que c'est justement excitant.

Vous ne partagez que très peu de scènes avec Melvil Poupaud...
C'est vrai. Mais en même temps, nous sommes toujours montés en parallèle dans la série.

N'y a-t-il pas eu une certaine frustration ?
Si si, tout à fait. J'aurais adoré jouer plus avec Melvil puisque j'adore cet acteur et je le trouve fantastique. Mais c'est bien car lorsqu'elles arrivent, les scènes sont fortes, elles sont belles.

Ils ont dit
"J'adorerais faire une suite"
Emmanuelle Seigner

Parmi vos partenaires de jeu, il y a un acteur que l'on n'attendait pas forcément : La Fouine !
Au début j'étais un peu étonnée. Mais dès que je l'ai rencontré, j'ai découvert quelqu'un d'archi-sympathique et intelligent. J'ai adoré passer du temps avec lui. Il est vraiment chouette et super dans ce rôle. C'était vraiment cool.

"Insoupçonnable" compile les saisons 1 et 2 de "The Fall". Une saison 3 existe. Vous êtes prête à la porter à l'écran en France ?
S'ils souhaitent, j'adorerais le faire. J'ai adoré jouer ce personnage et dans cette série. Mais je ne crois pas qu'ils en aient l'intention pour le moment. Ils estiment que la saison 3 est beaucoup moins bien. Ils préfèrent ainsi rester sur ces dix épisodes. Après, ils peuvent toujours adapter et changer les choses. Mais moi, j'adore être Chloé Fisher. Commandant Chloé Fisher ! (Rires)

C'est la première fois que l'on vous voit dans un rôle à la télévision...
On m'a proposé plein de choses mais j'attendais la bonne série, le bon rôle et la bonne chaîne. Je trouve que c'est intéressant d'aller sur une chaîne grand public comme TF1 puisque le monde change et TF1 change aussi. Les chaînes soi-disant branchées, plus personne ne les regarde ! (Rires) "Insoupçonnable" est une série transgressive et je félicite TF1 de l'avoir portée. C'est vraiment intéressant de leur part.

Vous n'avez pas eu peur que le sujet soit aseptisé et moins sombre avec une diffusion sur TF1 ?
Non parce que j'avais lu l'adaptation et leur désir était de garder l'ADN de la série. La série est ce qu'elle est. Et s'ils se sont tournés vers Melvil et moi, c'est qu'ils ont envie de changement aussi. Sinon, ils auraient pris les gens qu'ils ont l'habitude de prendre.

Ils ont dit
"Avant, les acteurs qui faisaient de la télévision étaient ceux qui étaient au bout du rouleau et n'avaient plus de travail"
Emmanuelle Seigner

"Insoupçonnable" marque votre première incursion à la télévision. Faites-vous partie de ceux qui estiment qu'il n'y a plus de barrière entre le cinéma et la télévision ?
Ca change. Avant, les acteurs qui faisaient de la télévision étaient ceux qui étaient au bout du rouleau, n'avaient plus de travail et devaient aller à la télé ! (Rires) Aujourd'hui, ce n'est plus du tout pareil - et ce n'est pas mon cas. Les Américains ont commencé - ils sont toujours en avance sur nous. Et les acteurs de cinéma, même en France, vont de plus en plus à la télévision, alors qu'ils ont du travail au cinéma.

Le format de 10x52 minutes a changé votre méthode de travail ?
Ah oui, c'est beaucoup plus dur ! Nous faisons dix séquences par jour. Nous sommes dans une machine à laver quand même. C'est moins relax qu'au cinéma ! (Rires) Mais c'est intéressant parce que nous avons plus de temps pour développer le personnage et nous commençons à le maîtriser. Autant c'était très dur, surtout au début, mais j'ai adoré le faire. Et je me suis dit qu'au cinéma, c'était vraiment des vacances ! (Rires)

Vous êtes cliente de séries ?
J'adore les séries. Pas trop les séries françaises, plutôt les séries anglo-saxonnes. J'adore "The Crown", "Sex & the City", "Desperate Housewives", "Breaking Bad", "Gossip Girl"... Il y a de super séries maintenant. En France, ils sont un peu à la traîne mais ça commence. "Baron Noir" était très bien, "Le Bureau des Légendes" aussi. Ca commence mais nous sommes toujours un peu plus long. (Rires)

Avant vous, TF1 avait déjà fait appel à un grand nom du cinéma avec Carole Bouquet dans "La Mante". Vous l'avez vue ?
Oui mais franchement, ce n'était pas trop mon truc...

Ils ont dit
"'Insoupçonnable' marque un vrai changement"
Emmanuelle Seigner

Vous aviez déjà dit que vous ne parliez pas de cinéma avec votre soeur Mathilde Seigner. Vous ne lui avez pas du tout parlé d'"Insoupçonnable", étant donné qu'elle a fait "Sam" sur TF1 ?
Cela n'a absolument rien à voir. "Sam", c'était dans une période où TF1 était encore dans son truc habituel. "Insoupçonnable" est vraiment un changement pour moi. Et c'est ce qui m'intéressait chez TF1, que ce ne soit pas le vieux TF1. Ca, je ne l'aurais pas fait.

Vous n'auriez pas été "Julie Lescaut".
Pas du tout ! Ce n'est pas du tout mon genre ! (Rires)

Ressentez-vous une certaine pression vis-à-vis de l'audience ?
Bien sûr.

Melvil nous disait justement que lui n'en avait aucune !
Parce que lui est très, très chic ! Moi, je le suis beaucoup moins. (Rires) Nous avons envie que ça marche, ce serait hypocrite de dire le contraire.

Vous nous disiez que le tournage avait été difficile. Êtes-vous prête à vous remettre dans le bain pour une autre série ?
Oui. Mais là je ferais attention de ne rien avoir avant ! (Rires) Cette fois, je sais que c'est dur. Et de toute façon, cela dépendrait de la série et des comédiens. Je ne veux pas faire une série pour en faire une. Mais il ne faut pas se mentir : les gens vont regarder de plus en plus de séries avec le temps, avec le rythme qu'ils le souhaitent grâce à Netflix et autres, et aller au cinéma sera comme aller à une exposition... Et le mode de la série est intéressant puisque l'on peut développer plus de personnages. Mais il faut que ce soit bien écrit. Et nous, nous avions une série qui était extrêmement bien écrite et qui a été extrêmement bien adaptée par Virginie Brac.

Emmanuelle Seigner
Emmanuelle Seigner
"Insoupçonnable" : TF1 lance son remake français de "The Fall" le 13 septembre
"D'après une histoire vraie" : Bande-annonce du thriller avec Emmanuelle Seigner et Eva Green
Emmanuelle Seigner et Melvil Poupaud héros du remake de "The Fall" de TF1
Voir toute l'actualité sur Emmanuelle Seigner
Autour de Emmanuelle Seigner
  • Léa Seydoux
  • Asia Argento
  • Laetitia Casta
  • Marina Hands
  • Valéry Zeitoun
Sur le même thème
l'info en continu
"La course des champions" : Le jeu événement de France 2 déstocké le 30 juillet
TV
"La course des champions" : Le jeu événement de France 2 déstocké le 30 juillet
Nommé ministre de la Justice, Eric Dupond-Moretti va-t-il pouvoir faire sa chronique sur Europe 1 ?
Radio
Nommé ministre de la Justice, Eric Dupond-Moretti va-t-il pouvoir faire sa...
Sophie Davant sur l'éviction de Pierre-Jean Chalençon d'"Affaire conclue" : "Il a trop parlé sur les réseaux sociaux"
Radio
Sophie Davant sur l'éviction de Pierre-Jean Chalençon d'"Affaire conclue" : "Il a...
Après Dieudonné, Youtube supprime les chaînes d'Alain Soral
Internet
Après Dieudonné, Youtube supprime les chaînes d'Alain Soral
Mort d'Ennio Morricone : France 3 bouleverse sa programmation
Cinéma
Mort d'Ennio Morricone : France 3 bouleverse sa programmation
"Tous en cuisine", Julien Courbet, "Lego Masters"... : M6 dévoile sa rentrée
TV
"Tous en cuisine", Julien Courbet, "Lego Masters"... : M6 dévoile sa rentrée
Vidéos Puremedias