Europe 1 : Bertrand Chameroy défend en direct la station face à l'arrivée de Vincent Bolloré

Partager l'article
Vous lisez:
Europe 1 : Bertrand Chameroy défend en direct la station face à l'arrivée de Vincent Bolloré
Bertrand Chameroy défend Europe 1 © Europe 1
Le chroniqueur a filé la métaphore pour évoquer le climat ambiant.

Instant solennel sur Europe 1. Ce matin, dans le cadre de sa chronique quotidienne "L'atout Cham'", Bertrand Chameroy s'est fait plus grave qu'à l'accoutumée. En évoquant le destin des boîtes de nuit, censées pouvoir rouvrir leurs portes le mois prochain, le jeune trentenaire a choisi de filer la métaphore pour évoquer, sans nommer directement la station, le sort d'Europe 1, sur laquelle l'ombre du premier actionnaire du groupe Lagardère, Vincent Bolloré, plane de plus en plus.

À lire aussi
Droits TV : Le groupe L'Equipe diffusera plus de 1.000 matchs européens jusqu'en 2026
TV
Droits TV : Le groupe L'Equipe diffusera plus de 1.000 matchs européens jusqu'en...
Michel Drucker annonce le transfert de "Vivement dimanche" de France 2 à France 3
TV
Michel Drucker annonce le transfert de "Vivement dimanche" de France 2 à France 3
Vincent Shogun ("Les ch'tis") s'effondre en larmes sur NRJ 12
TV
Vincent Shogun ("Les ch'tis") s'effondre en larmes sur NRJ 12
"Appel à témoins" : Julien Courbet annonce l'arrêt de son émission sur M6 (MAJ)
TV
"Appel à témoins" : Julien Courbet annonce l'arrêt de son émission sur M6 (MAJ)

Une intervention qui avait lieu quelques heures après la révélation par puremedias.com de la mise à pied d'un journaliste par la direction et après la publication dans "Le Monde" d'une tribune de la société des rédacteurs et de l'intersyndicale de la station appelant à la défense de la pluralité d'expression.

"On a tous des souvenirs de discothèque"

"Ca commence à ressembler au début d'une hypothétique sortie de crise pour les professionnels de la nuit. Ca fait beaucoup d'incertitudes, mais c'est tout de même chouette. On a tous des souvenirs de discothèque", a débuté ce matin Bertrand Chameroy. Mais le rire de Matthieu Belliard et des personnes présentes en studio a soudain laissé place à un climat plus grave lorsque le chroniqueur a voulu évoquer "l'histoire d'une boîte, ses habitués, son histoire".

Une façon déguisée et astucieuse d'évoquer Europe 1. "Cette boîte a connu ses hauts et ses bas mais qu'importe le contexte, ceux qui se trouvent sur le dancefloor se sont toujours donné à fond. (...) Puis un jour, ils ont appris que cette boîte allait peut-être changer. Et le changement, ça fait peur, surtout dans un lieu comme celui-ci, mythique, avec ses valeurs, son esprit. Et si rien n'était plus comme avant ?", s'est interrogé Bertrand Chameroy.

"Mais le DJ a passé des morceaux rassurants. 'Non, ne vous inquiétez pas, ce sera pareil. Alors, ils ont continué à danser avec le même entrain, la même envie. Et les semaines passant, le doute a grandi. La carte des cocktails a commencé à changer. Ils semblaient plus amer. La playlist aussi commençait à évoluer. Ca commençait à ressembler à ce qui était arrivé dans la boîte d'en face", a poursuivi le matinalier, en évoquant en filigrane la reprise en main de feu iTélé - aujourd'hui CNews - par Vincent Bolloré.

"Ils ont découvert qu'on pouvait avoir la gueule de bois sans même avoir picolé"

Et de poursuivre en faisant allusion à ceux qui luttent contre les changements en cours au sein d'Europe 1, à l'image d'une Pascale Clark récemment poussée vers la sortie : "Et puis un soir, ils ont découvert que la guest list comportait de nouveaux noms et que ceux qui chantaient trop fort sur la piste se sont fait sortir par le vigile. La soirée a pris une étrange tournure. Ils ont découvert qu'on pouvait avoir la gueule de bois sans même avoir picolé. Et ceux qui sont encore sur la piste demandent un autre morceau et ils montent le son", a ajouté Bertrand Chameroy. Avant de conclure : "Les boîtes de nuit vont bientôt rouvrir, et ça c'est chouette". puremedias.com vous propose de revoir cette séquence.

Bertrand Chameroy
Bertrand Chameroy
"C à vous" : Bertrand Chameroy se paye Emmanuel Macron et sa photo chemise ouverte
"Non, c'est moi qui ai la plus grosse" : Bertrand Chameroy se moque des bandes-annonces des soirées électorales
"C à vous" : Bertrand Chameroy fait pleurer de rire Anne-Elisabeth Lemoine après un pépin technique
"Si faute il y a, c'est la mienne" : Bertrand Chameroy s'explique sur sa chronique contestée dans "C à vous"
Voir toute l'actualité sur Bertrand Chameroy
Autour de Bertrand Chameroy
l'info en continu
Blocage de sites porno : L'Arcom commet une erreur de procédure, le dossier repoussé d'un mois minimum
Internet
Blocage de sites porno : L'Arcom commet une erreur de procédure, le dossier...
"Visual Suspect" : Arthur adapte un jeu de James Corden dès le vendredi 17 juin sur TF1
Programme TV
"Visual Suspect" : Arthur adapte un jeu de James Corden dès le vendredi 17 juin...
"L'arche de Noé de l'intelligence" : Alex Vizorek dézingue "Touche pas à mon poste"
Radio
"L'arche de Noé de l'intelligence" : Alex Vizorek dézingue "Touche pas à mon...
Droits TV : Le groupe L'Equipe diffusera plus de 1.000 matchs européens jusqu'en 2026
TV
Droits TV : Le groupe L'Equipe diffusera plus de 1.000 matchs européens jusqu'en...
M6 renonce à ses téléfilms de l'après-midi dès le lundi 13 juin
Programme TV
M6 renonce à ses téléfilms de l'après-midi dès le lundi 13 juin
Michel Drucker annonce le transfert de "Vivement dimanche" de France 2 à France 3
TV
Michel Drucker annonce le transfert de "Vivement dimanche" de France 2 à France 3