Exil fiscal : Arthur s'installe en Belgique

Partager l'article
Vous lisez:
Exil fiscal : Arthur s'installe en Belgique
Arthur est-il résident fiscal belge ?
Arthur est-il résident fiscal belge ? © TF1
C'est officiel, Arthur est désormais résident fiscal en Belgique. L'animateur et producteur français rejoint de nombreux français qui s'y sont exilés pour raisons fiscales.

Voilà qui risque de relancer le débat sur l'exil fiscal. Après Johnny Hallyday et Gérard Depardieu, Arthur ajoute son nom à la liste des personnalités qui préfèrent quitter la France pour des raisons financières. L'animateur et producteur français est en effet désormais résident fiscal en Belgique et plus précisément à Uccle, au sud de Bruxelles. C'est BFM Business qui l'annonce ce matin sur son site internet.

À lire aussi
Le chauffeur d'Alain Weill licencié pour faute grave... après son passage dans "C à vous"
TV
Le chauffeur d'Alain Weill licencié pour faute grave... après son passage dans "C...
Pascal Praud : "France Inter, c'est de la propagande !"
TV
Pascal Praud : "France Inter, c'est de la propagande !"
COVID-19 : Une comédienne de "Plus belle la vie" remplacée de manière temporaire sur France 3
Exclusivité
COVID-19 : Une comédienne de "Plus belle la vie" remplacée de manière temporaire...

La chaîne d'information économique a en effet découvert qu'Arthur avait déclaré une nouvelle adresse auprès des autorités luxembourgeoises, où il a délocalisé l'an dernier sa société Arthur World Participation Group. En lieu et place de son adresse parisienne sur les documents officiels liés à sa société, on retrouve désormais son adresse en Belgique, à Uccle. Et, selon un avocat interrogé par BFM Business, cette adresse est forcément l'adresse principale du dirigeant de l'entreprise et correspond donc à sa résidence fiscale.

"Il y a des gens qui ont moins le sens civique que d'autres"

"Le statut de holding luxembourgeoise recèle assez d'avantages pour que le jeu d'écriture entre Paris et Luxembourg soit un grand classique de la gestion d'entreprises, et (Arthur) ne peut l'ignorer", indiquait l'an dernier Mediapart pour expliquer la décision d'Arthur de délocaliser sa société. Mais, quand l'information avait été révélée, l'animateur avait démenti tout exil fiscal personnel par la voie de son attachée de presse. "Arthur vit en France et paye ses impôts en France", avait-elle assuré.

A l'époque, Aurélie Filippetti avait déjà fait part de sa désapprobation face à la délocalisation du Arthur World Participation Group. La ministre de la Culture avait tenu des propos assez durs à l'encontre de l'animateur et producteur. "On constate simplement qu'il y a des gens qui ont moins le sens civique que d'autres", avait ainsi lâché Aurélie Filippetti en direct. "J'ai lu ses déclarations où il explique que ce n'est pas pour des raisons fiscales, alors il faudra qu'il explique pourquoi, parce que je connais bien le Luxembourg, et ce n'est sans doute pas pour le climat qu'il y va. On est en période de crise, il y a des efforts à faire pendant 2 ans. Tout le monde doit se serrer les coudes", avait-elle ajouté.

Une fortune estimée à 200 millions

Quinze mois plus tard, la donne a changé. Arthur est désormais résident fiscal belge. Un choix qui s'explique, comme le notent nos confrères de BFM Business, par l'absence d'impôts sur la fortune de l'autre côté de la frontière, ni sur les plus-values de titres. Même s'il existe bien un impôt sur le revenu, Arthur n'a plus à s'acquitter d'un quelconque impôt sur les 200 millions d'euros qui constitueraient sa fortune, selon le magazine Challenges. Un montant qui le plaçait l'an dernier en 229ème place du classement des Français les plus riches.

Contactée par puremedias.com, la porte-parole d'Arthur n'était pas disponible ce matin pour répondre à nos questions.

Sur le même thème
l'info en continu
"La Flamme" : Une saison 2 pour la série de Jonathan Cohen sur Canal+
Séries
"La Flamme" : Une saison 2 pour la série de Jonathan Cohen sur Canal+
COVID-19 : Nicolas Bedos assume son "texte excessif" appelant à résister aux mesures sanitaires
TV
COVID-19 : Nicolas Bedos assume son "texte excessif" appelant à résister aux...
"Les aventuriers" : Quand le fort Boyard faisait son apparition à l'écran... au cinéma (et en ruines !)
TV
"Les aventuriers" : Quand le fort Boyard faisait son apparition à l'écran... au...
Deuxième vague : Les analyses contradictoires du "rassuriste" professeur Toussaint dans les médias
TV
Deuxième vague : Les analyses contradictoires du "rassuriste" professeur Toussaint...
Après sa lourde opération, Michel Drucker absent au moins jusqu'au début 2021
TV
Après sa lourde opération, Michel Drucker absent au moins jusqu'au début 2021
Audiences access 20h : Lapix et Moulins au plus haut, "Scènes de ménages" passe la barre des 5 millions
Audiences
Audiences access 20h : Lapix et Moulins au plus haut, "Scènes de ménages" passe la...
Vidéos Puremedias