Arthur délocalise sa holding au Luxembourg

Partager l'article
Vous lisez:
Arthur délocalise sa holding au Luxembourg
Arthur a délocalisé sa principale société au Luxembourg.
Arthur a délocalisé sa principale société au Luxembourg. © DR
Selon le site Mediapart, Arthur a délocalisé sa société au Luxembourg.

Après les acteurs, les animateurs de télévision ? Selon Mediapart, Arthur aurait transféré au Luxembourg sa société, Arthur World Participation Group (AWPG), dotée d'un capital de 52 millions d'euros. "Lors d'une assemblée générale extraordinaire le 28 décembre 2012, Arthur, de son vrai nom Jacques Essebag, a transféré le siège social de la société dont il détient la quasi-totalité (son frère est actionnaire ultra-minoritaire), du VIIIe arrondissement de Paris vers le Grand-Duché", note notre confrère.

À lire aussi
Pascal Praud : "France Inter, c'est de la propagande !"
TV
Pascal Praud : "France Inter, c'est de la propagande !"
COVID-19 : Une comédienne de "Plus belle la vie" remplacée de manière temporaire sur France 3
Exclusivité
COVID-19 : Une comédienne de "Plus belle la vie" remplacée de manière temporaire...
"Bourdin Direct" : Perquisitionné, un invité se décommande à la dernière minute
TV
"Bourdin Direct" : Perquisitionné, un invité se décommande à la dernière minute

La société jusqu'alors domiciliée en France a été fermée, une nouvelle structure portant le même nom ouverte au Luxembourg. Pourquoi un tel déménagement ? Dans le pays, l'impôt sur les sociétés est légèrement inférieur (29% contre 33,3%). Mais sur des sommes importantes, cela peut vite représenter plusieurs dizaines de milliers d'euros par an. S'agit-il pour autant d'un "exil fiscal" ? "Non", répond son attaché de presse interrogée par Mediapart qui assure qu'Arthur "vit en France et paye ses impôts en France". Jacques Essebag est par ailleurs à la tête de plusieurs sociétés, en Suisse et aux Etats-Unis fait savoir son entourage.

Mediapart précise néanmoins que "le statut de holding luxembourgeoise recèle assez d'avantages pour que le jeu d'écriture entre Paris et Luxembourg soit un grand classique de la gestion d'entreprises, et (Arthur) ne peut l'ignorer." Les actionnaires pourront par exemple profiter d'exonérations sur les dividendes perçus, ainsi que sur les plus-values de cessions de filiales ou de titres de participation. En bref, Arthur continue certes à payer ses impôts en France. Mais sa société, qui lui verse une partie de sa rémunération, les payera désormais de l'autre côté de la frontière avec quelques avantages fiscaux à la clé.

Sur le même thème
l'info en continu
"Manifest" : La série phénomène de TF1 revient pour une saison 2 le 10 novembre
Programme TV
"Manifest" : La série phénomène de TF1 revient pour une saison 2 le 10 novembre
Thierry Ardisson (P3) : "Vincent Bolloré a abîmé la marque Canal+"
Thierry Ardisson (P3) : "Vincent Bolloré a abîmé la marque Canal+"
"Boyard Land" : Le spin-off de "Fort Boyard" revient le 7 novembre sur France 2
Programme TV
"Boyard Land" : Le spin-off de "Fort Boyard" revient le 7 novembre sur France 2
"Stars à nu" : Découvrez les 13 personnalités de la saison 2 sur TF1
TV
"Stars à nu" : Découvrez les 13 personnalités de la saison 2 sur TF1
Thierry Ardisson (P2) : "La pub m'a appris le travail bien fait et m'a donné le goût de la forme"
Interview
Thierry Ardisson (P2) : "La pub m'a appris le travail bien fait et m'a donné le...
Le chauffeur d'Alain Weill licencié pour faute grave... après son passage dans "C à vous"
TV
Le chauffeur d'Alain Weill licencié pour faute grave... après son passage dans "C...
Vidéos Puremedias