Facebook dévisse en bourse après la publication de résultats jugés décevants

Partager l'article
Vous lisez:
Facebook dévisse en bourse après la publication de résultats jugés décevants
Mark Zuckerberg, le patron de Facebook
Mark Zuckerberg, le patron de Facebook © Abaca
Le titre du réseau social a plongé de 24% après la clôture à Wall Street hier.

Séance boursière douloureuse hier pour Facebook. Comme le rapporte l'AFP, le titre de la firme créée par Mark Zuckerberg a dévissé de 24%, mercredi 25 juillet, après la clôture à Wall Street. Un effondrement qui a fait fondre la valorisation boursière du groupe d'environ 150 milliards de dollars (128 milliards d'euros) en moins de deux heures. Dans le même temps, la fortune potentielle de son fondateur, actionnaire de référence, a été ramenée à moins de 70 milliards, contre 86,5 milliards à la clôture de la séance d'hier.

À lire aussi
Audiences : "Koh-Lanta" leader s'effondre en passant le jeudi, échec pour "Michael Jackson : Leaving Neverland"
Audiences
Audiences : "Koh-Lanta" leader s'effondre en passant le jeudi, échec pour "Michael...
Facebook tente de faire taire "Quotidien" en intervenant auprès de la direction de TF1 (en vain)
TV
Facebook tente de faire taire "Quotidien" en intervenant auprès de la direction de...
Elisabeth Quin dénonce le rôle "incroyablement pervers" de BFMTV dans le traitement des Gilets jaunes
TV
Elisabeth Quin dénonce le rôle "incroyablement pervers" de BFMTV dans le...

En cause, des résultats pour le deuxième trimestre 2018 jugés décevants par les marchés. Ces derniers pourraient pourtant faire pâlir d'envie bon nombre de société cotées. Malgré la multiplication des scandales sur le respect de la vie privée ces derniers mois, notamment autour de Cambridge Analytica, Facebook affiche ainsi une croissance de son chiffre d'affaires de 42% entre avril et juin par rapport à l'année dernière, à 13,2 milliards de dollars. Le bénéfice net, lui, a grimpé à 5,1 milliards (+31%). Au 30 juin, le célèbre réseau social revendiquait 2,23 milliards d'utilisateurs mensuels actifs et 1,47 milliard d'utilisateurs quotidiens actifs.

Pas suffisant pour les marchés qui tablaient sur un chiffre d'affaires de 13,36 milliards de dollar, 2,25 milliards d'utilisateurs mensuels actifs et 1,49 milliard d'utilisateurs quotidiens actifs. Le bénéfice net lui, affiche un niveau supérieur aux attentes, ce qui n'a pas empêché les marchés de sanctionner durement la firme pour la décélération de la croissance des autres indicateurs.

Les dépenses de sécurité rognent la rentabilité

Commentant ces résultats, Mark Zuckerberg a expliqué que le nombre d'utilisateurs avait pâti notamment de la mise en oeuvre du règlement général de protection des données entré en vigueur en mai dans l'Union européenne (UE), qui renforce les droits des usagers. Le fondateur de Facebook a par ailleurs annoncé que la rentabilité du groupe allait souffrir à terme des dépenses engagées pour mieux contrôler ce qui circule sur le réseau social. "Nous investissons tellement dans nos systèmes de sécurité que cela va commencer à avoir un effet sur notre rentabilité, nous commençons à le voir ce trimestre", a prévenu Mark Zuckerberg.

Facebook
Facebook
Facebook bloque plusieurs pages de Russia Today
Elections européennes : Facebook ouvre une "war room" pour lutter contre les infox
Mark Zuckerberg veut fusionner les messageries d'Instagram, WhatsApp et Facebook
Facebook : Les plus de 65 ans partagent sept fois plus de fake news que les jeunes
Voir toute l'actualité sur Facebook
commentaires
Veuillez désactiver votre bloqueur de pub (Adblock) pour ce site afin d'afficher l'intégralité des commentaires et en publier.
tikeum75

Effectivement, sans rancune :)



avatar

non, jamais vu une boite se faire sanctionner de 25% en bourse apres avoir annoncé +42% chiffre affaire et +31% benefice net, apres moi que facebook s'ecroule me ferait plutot tres plaisir, et puis ca rassurera les adeptes de la theorie du complot non? ;) sans rancune



tikeum75

Comme pour le reste des capitalisations boursières depuis une trentaine d’annees.



avatar

suis d'accord sur la finalité:), apres pour le reste objectivement cette sanction de la bourse n'a aucun sens



tikeum75

Un peu normal et on lui souhaite de s'effondrer totalement.



tikeum75

Après Facebook, Twitter chute de plus de 20 % à Wall Street. Suite à la publication de ses résultats, le titre perd 20,5 % à la clôture de la bourse de New York, dans un mouvement similaire au réseau social Facebook, jeudi.



avatar

+42 chiffre affaire et +31% benefice net et le marché est decu et donc fait chuter le cours de bourse de 25%, ce monde est fou!!!



Backpacker

C'est quand même dommage qu'aucune startup européenne n'ait réussi à concurrencer les GAFAM. Pourquoi est-ce que les cerveaux en IT doivent tous réussir dans la Silicon Valley et nulle part en Europe?



Backpacker

Mais quelle saloperie ce Face de Bouc. Quand je pense que ce site a systématiquement favorisé les "thèses" les plus dégueulasses de l'extrême-droite et a gonflé les manifestations de groupuscules nationalistes. Puisse-t-il perdre encore de sa fortune et de sa puissance.



Parole.r

Elle va Très Très vite remonter.



Furious Angel

C’est le problème dès qu’un média généraliste parle de tech... Effets sensationnalistes et dramaturgie extreme, pour masquer une méconnaissance du sujet



tikeum75

en 2 heures... Voyons voir si cela va se répéter...



Prof2tout

128 milliard .. bof , une broutille quoi ...



wilko

Tant mieux vu comment Facebook censure !
Twitter censure aussi !

Apparemment il y a aussi les produits Google qui censure aussi !



tikeum75

128 milliards d'euros perdus en 2heures, quelle jouissance de lire que cela, si Facebook pouvait disparaître de la surface de la planète, quel bienfait cela serait ! Ainsi que tous les autres GAFAM !



Gozer [The Gozerian]

ceci dit, comme l'action est juste énorme, la moindre chute, c'est une valorisation en milliard qui diminue, c'est juste ça l'effet "sensation" le reste.... on s'en ballec



rhumanau

Ce qu'on ne dit pas c'est qu'après cette chute, l'action vaut encore 174$ là où il était tombé sous les 150$ il y a 3 mois avant de remonter jusqu'à 218$, niveau jamais atteint, d'où il vient de se corriger.

tout ça pour dire que cette chute ne veut rien dire, sauf pour une presse qui rêverait de voir les GAFAM perdre de leur influence.



comments powered by Disqus
Sur le même thème
l'info en continu
"Patrick Melrose" : La mini-série avec Benedict Cumberbatch débarque ce soir sur Canal+
Programme TV
"Patrick Melrose" : La mini-série avec Benedict Cumberbatch débarque ce soir sur...
Molières 2019 : Alex Vizorek succède à Zabou Breitman à la présentation
TV
Molières 2019 : Alex Vizorek succède à Zabou Breitman à la présentation
"L'Auberge espagnole" : Cédric Kaplisch prépare une série dérivée de son film pour Amazon Prime
Séries
"L'Auberge espagnole" : Cédric Kaplisch prépare une série dérivée de son film pour...
L'Egypte appelle au boycott de la BBC après un article sur des opposants au président Al-Sissi
International
L'Egypte appelle au boycott de la BBC après un article sur des opposants au...
Audiences : L'Equipe en très grande forme grâce au biathlon
Audiences
Audiences : L'Equipe en très grande forme grâce au biathlon
Box-office US : Démarrage tonitruant pour "Us" qui détrône "Captain Marvel"
Box-office
Box-office US : Démarrage tonitruant pour "Us" qui détrône "Captain Marvel"
Vidéos Puremedias