Facebook : L'Union européenne inflige une amende de 390 millions d'euros au géant américain

Partager l'article
Vous lisez:
Facebook : L'Union européenne inflige une amende de 390 millions d'euros au géant américain
Par Tom Kerkour Journaliste
Ayant grandi à l'heure où YouTube empiète sur le petit écran, Tom Kerkour savoure autant un épisode de "Cauchemar en cuisine" que du Joueur du Grenier. Captivé par le bouleversement des médias à l'ère digitale/numérique, il intègre la rédaction de Puremédias en décembre 2022.
Laurent Solly, vice-président de "Meta", invité de "Good Morning Business" sur BFM Business © Abaca
Le groupe Meta (Facebook) a écopé le 4 janvier de deux lourdes amendes pour violation du règlement européen sur les données personnelles (RGPD).

Pour Meta, la maison-mère de Facebook et Instagram, les choses vont de mal en pis. Le groupe est déjà lourdement grippé par la crise qui frappe toutes les entreprises du numérique. L'Union européenne vient de lui porter un nouveau coup. L'autorité irlandaise de protection des données personnelles a infligé à Facebook deux amendes salées, pour un montant total de 390 millions d'euros.

À lire aussi
"L'heure n'est plus à la neutralité" : Plus de 200 streamers appellent à voter contre l'extrême droite et pour le Nouveau Front populaire aux législatives
Internet
"L'heure n'est plus à la neutralité" : Plus de 200 streamers appellent à voter...
"Il s'agit d'une affaire concernant un homonyme" : France Télévisions soutient le journaliste Julien Pain, "faussement accusé de violences" sur les réseaux sociaux
Internet
"Il s'agit d'une affaire concernant un homonyme" : France Télévisions soutient le...
"Choquée" et "en colère" : Scarlett Johansson accuse Open AI d'avoir copié sa voix pour ChatGPT, la société dément mais suspend son utilisation
Internet
"Choquée" et "en colère" : Scarlett Johansson accuse Open AI d'avoir copié sa voix...
"Ce compte n'y connaît rien" : Manuel Alduy, directeur du cinéma à France Télévisions, s'attaque au compte Destination Ciné sur X
Internet
"Ce compte n'y connaît rien" : Manuel Alduy, directeur du cinéma à France...

La Commission irlandaise qui agit au nom de l'UE a précisé dans un communiqué que les réseaux sociaux ont enfreint le RGPD, le règlement européen de protection des données personnelles. Précisément, Meta a violé "ses obligations en matière de transparence" et se fondait sur une base juridique erronée "pour son traitement des données à caractère personnel à des fins de publicité" ciblée.

A LIRE AUSSI : "Meta (ex-Facebook) menace d'interdire les contenus d'actualité"

Si la somme demandée est conséquente, le groupe de Marc Zuckerberg a échappé à bien mieux, mais aussi à bien pire. La Cnil irlandaise avait initialement suggéré une amende de 26 à 36 millions d'euros. Une première estimation vivement critiquée, notamment par le régulateur français. Au maximum, Facebook s'exposait tout de même à 2 milliards d'euros d'amende pour la violation du RGPD, soit 4% du chiffre d'affaires mondial du groupe.

Une troisième plainte

La sanction européenne s'est basée sur trois plaintes de l'association de défense de la vie privée Noyb. Elle avait accusé Meta de ne pas permettre aux utilisateurs de refuser la publicité ciblée grâce à un raccourci légal. Leur troisième plainte, celle concernant WhatsApp, sera traitée la semaine prochaine. En marge de la première condamnation, l'association s'est félicitée. Elle estime que la décision forcera Meta à mettre en place une option de "consentement oui/non". Les utilisateurs pourraient choisir de refuser la publicité ciblée.

De son côté, Meta se dit "déçu" par cette décision et a annoncé faire appel de la décision, de son fond et des amendes. L'entreprise n'aboutit pas à la même conclusion que Noyb en ce qui concerne la fin de la publicité ciblée et se veut rassurante. "Ces décisions n'empêchent pas la publicité ciblée ou personnalisée" et "les annonceurs peuvent continuer à utiliser nos plateformes pour atteindre des clients potentiels, développer leur activité et créer de nouveaux marchés", précise un communiqué consulté par l'AFP. La bataille juridique se poursuit.

Facebook
Facebook
Meta, maison mère de Facebook, veut créer un concurrent à Twitter
Après Twitter, Facebook et Instagram vont bientôt proposer un abonnement payant
Meta (ex-Facebook) menace d'interdire les contenus d'actualité
Voir toute l'actualité sur Facebook
l'info en continu
"Canal+ n'a jamais voulu discuter" des droits de la Ligue 1 : Au pied du mur, Vincent Labrune appelle Maxime Saada et Vincent Bolloré à "renouer le dialogue" avec la LFP
Plateforme
"Canal+ n'a jamais voulu discuter" des droits de la Ligue 1 : Au pied du mur,...
"'C ce soir' en campagne contre le Rassemblement national" : Sur CNews, Pascal Praud prend pour cible l'émission de Karim Rissouli sur France 5
TV
"'C ce soir' en campagne contre le Rassemblement national" : Sur CNews, Pascal...
Netflix : Cette comédie romantique culte à voir une fois dans sa vie va (très) bientôt quitter la plateforme
TV
Netflix : Cette comédie romantique culte à voir une fois dans sa vie va (très)...
"L'heure n'est plus à la neutralité" : Plus de 200 streamers appellent à voter contre l'extrême droite et pour le Nouveau Front populaire aux législatives
Internet
"L'heure n'est plus à la neutralité" : Plus de 200 streamers appellent à voter...
La comédienne Anouk Aimée ("Un homme et une femme") est morte à l'âge de 92 ans
Personnalités
La comédienne Anouk Aimée ("Un homme et une femme") est morte à l'âge de 92 ans
"Vous allez m'obliger à sortir de ma réserve" : Un journaliste de France 3 recadre fermement un candidat RN sur la privatisation de l'audiovisuel public
Politique
"Vous allez m'obliger à sortir de ma réserve" : Un journaliste de France 3 recadre...