Meta (ex-Facebook) menace d'interdire les contenus d'actualité

Partager l'article
Vous lisez:
Meta (ex-Facebook) menace d'interdire les contenus d'actualité
Par Tom Kerkour Journaliste
Ayant grandi à l'heure où YouTube empiète sur le petit écran, Tom Kerkour savoure autant un épisode de "Cauchemar en cuisine" que du Joueur du Grenier. Captivé par le bouleversement des médias à l'ère digitale/numérique, il intègre la rédaction de Puremédias en décembre 2022.
Laurent Solly, vice-président de "Meta", invité de "Good Morning Business" sur BFM Business © Abaca
Le géant du net s'oppose à un projet de loi américain donnant davantage de pouvoir de négociation aux éditeurs de presse.

Aux Etats-Unis, Meta montre les crocs. Le groupe détenant les réseaux sociaux Facebook et Instagram a agité lundi 5 décembre une nouvelle menace : l'interdiction des contenus d'actualité. Le mastodonte se sent menacé par un projet de loi discuté par le Congrès américain. Le "Journalism Competition and Preservation Act" permettrait aux médias de faire une entorse aux règlements sur les pratiques anticoncurrentielles.

À lire aussi
Nicolas de Tavernost quitte M6 après 37 ans à la direction de la chaîne
Business
Nicolas de Tavernost quitte M6 après 37 ans à la direction de la chaîne
Rodolphe Belmer et Ara Aprikian affirment avoir quitté Canal+ à cause de l'interventionnisme de Vincent Bolloré sur les "contenus"
Business
Rodolphe Belmer et Ara Aprikian affirment avoir quitté Canal+ à cause de...
DC Company, propriétaire du site "Le Gorafi", rachète le média en ligne "Konbini"
Business
DC Company, propriétaire du site "Le Gorafi", rachète le média en ligne "Konbini"
Emmanuel Kessler quitte (déjà) ses fonctions à la direction du pôle économique de Prisma Media ("Capital", "Management")
Business
Emmanuel Kessler quitte (déjà) ses fonctions à la direction du pôle économique de...

Les éditeurs seraient autorisés à s'allier pour négocier contre Meta et Google afin d'obtenir une meilleure part des revenus publicitaires. Une loi qui fait office de mesure de soutiens pour une presse américaine - surtout locale - laissée exsangue par la crise sanitaire et la récente fonte du marché publicitaire.

Le porte-parole de Meta, Andy Stone, a rapidement clarifié la position du groupe dans un communiqué. La société annonce qu'elle pourrait supprimer les informations si la loi était adoptée "plutôt que de se soumettre à des négociations mandatées par le gouvernement qui négligent injustement toute valeur que nous fournissons aux organes de presse en augmentant le trafic et les abonnements". Il rappelle que les médias publient de leur propre chef certains contenus, et à ce titre, ne devraient pas demander de rémunération.

Les Etats-Unis ne sont pas les premiers à plancher sur une législation de ce type. En Europe et plus particulièrement en France, la directive sur les droits voisins permet déjà aux éditeurs de presse de négocier avec les entreprises du web afin d'obtenir une rémunération. Dans l'Hexagone, Facebook a signé avec la presse d'information en octobre 2021.

A LIRE AUSSI : Le droit voisin pour la presse adopté en France

Si en France les discussions se sont déroulées sans que Facebook ne brandisse de menace de cette nature, ce n'a pas toujours été le cas ailleurs. L'accroc le plus emblématique est celui de l'Australie. Pendant quelques jours au début de l'année 2022, les utilisateurs australiens ne pouvaient plus partager de contenus provenant de sites d'actualité. Une dispute réglée en une semaine après une clarification du texte de loi adopté. Contrairement à ce que craignait Meta, il ne les contraignait pas à payer, mais bien à négocier avec les sites.

Plus récemment, Facebook a entamé un bras de fer avec la presse belge. Plutôt qu'une interdiction pure des contenus d'actualité, la visibilité de ceux-ci était drastiquement réduite : plus d'image, lien moins visible, etc. Globalement, Meta cherche à réduire au maximum ses dépenses dans le secteur des médias pour réorienter ces fonds vers son projet de Métavers.

Facebook
Facebook
Meta, maison mère de Facebook, veut créer un concurrent à Twitter
Après Twitter, Facebook et Instagram vont bientôt proposer un abonnement payant
Facebook : L'Union européenne inflige une amende de 390 millions d'euros au géant américain
Voir toute l'actualité sur Facebook
l'info en continu
"Nous avons caché une GoPro" : Comment la production de "Koh-Lanta" 2024 a filmé Ricky récupérer un collier d'immunité en pleine épreuve sans se faire remarquer
TV
"Nous avons caché une GoPro" : Comment la production de "Koh-Lanta" 2024 a filmé...
"Je suis extrêmement vexée" : L'aventurière de "Koh-Lanta" 2024 éliminée lors de l'épreuve de confort éliminatoire fond en larmes
TV
"Je suis extrêmement vexée" : L'aventurière de "Koh-Lanta" 2024 éliminée lors de...
Pas vu à la télé dans "Koh-Lanta" : La zone de recherche des colliers d'immunité est "délimitée par des cordes"
TV
Pas vu à la télé dans "Koh-Lanta" : La zone de recherche des colliers d'immunité...
"Camille & images" : Pourquoi TF1 bascule l'émission de Camille Combal le mardi soir à partir de ce soir
TV
"Camille & images" : Pourquoi TF1 bascule l'émission de Camille Combal le mardi...
"Ça fait partie du jeu" : Hugo Clément réagit aux audiences catastrophiques de "Nos grandes décisions", sa nouvelle émission sur France 2
TV
"Ça fait partie du jeu" : Hugo Clément réagit aux audiences catastrophiques de...
"Top Chef" 2024 : Découvrez les visages des 16 candidats de la saison 15 de l'émission culinaire de M6
TV
"Top Chef" 2024 : Découvrez les visages des 16 candidats de la saison 15 de...