Festival de Cannes : Xavier Dolan très ému en recevant son prix

Partager l'article
Vous lisez:
Festival de Cannes : Xavier Dolan très ému en recevant son prix
2 photos
Lancer le diaporama
Le jeune Québécois a de nouveau reçu, très ému, un prix à Cannes.

Dimanche soir, le Festival de Cannes dévoilait son palmarès 2016. Un exercice très encadré puisque seules les équipes des films primés sont appelées à participer à la cérémonie de clôture, ce qui laisse peu de place aux annonces surprise. Il y a eu malgré tout quelques jolis moments d'émotion lors de cette soirée animée par Laurent Lafitte : la joie communicative de la réalisatrice française Houda Benyamina quand elle monte sur scène pour venir chercher la Caméra d'or pour "Divines", les larmes de l'actrice philippine Jaclyn Jose, primée pour "Ma'Rosa" de Brillante Mendoza, et le poing rageur de Ken Loach lorsqu'il a emporté la deuxième Palme d'or de sa longue carrière.

À lire aussi
RMC : Chloé Cambreling fait ses adieux, Jean-Jacques Bourdin lui rend un vibrant hommage
Radio
RMC : Chloé Cambreling fait ses adieux, Jean-Jacques Bourdin lui rend un vibrant...
"La chanson challenge" : Quand Zazie reprend... "Basique" d'Orelsan !
TV
"La chanson challenge" : Quand Zazie reprend... "Basique" d'Orelsan !
Les JT de France 2 dotés d'un nouvel habillage dès ce lundi
TV
Les JT de France 2 dotés d'un nouvel habillage dès ce lundi

"Tout ce qu'on fait dans la vie, on le fait pour être aimé"

Mais c'est bien sûr Xavier Dolan qui a ému les festivaliers. Le jeune cinéaste québécois de 27 ans espérait la Palme d'or, mais il a dû se contenter du Grand Prix - le deuxième prix le plus important décerné par le jury présidé par George Miller - pour son film "Juste la fin du monde" avec Gaspard Ulliel, Marion Cotillard, Vincent Cassel, Nathalie Baye et Léa Seydoux. Celui qui s'était déjà fait remarquer en recevant en 2014 le prix du jury pour "Mommy", a prévenu d'emblée qu'il aurait du mal à lire son discours écrit pour l'occasion. "Ça va être très difficile", a-t-il averti, après avoir serré très fortement les deux membres du jury venus lui remettre son prix.

"Merci mes amis, ma famille avec qui grâce à Dieu je m'entends beaucoup mieux que mon protagoniste avec la sienne. (...) Merci le jury d'avoir ressenti l'emotion du film", a déclaré Xavier Dolan avant un message plus personnel. "La violence sort parfois comme un cri ou comme un regard qui tue. En partant d'un matériau fort qu'est 'Juste la fin du monde', du grand Jean-Luc Lagarce - que j'espère tellement ne pas avoir déçu, où qu'il soit -, j'ai tenté au mieux d'extraire un film et de raconter l'histoire et les émotions de personnages parfois méchants, parfois criards mais surtout blessés et qui vivent comme tant d'entre nous, comme tant de mères, de frères, de soeurs, dans la peur, dans le manque de confiance, dans l'incertitude d'être aimé. Tout ce qu'on fait dans la vie, on le fait pour être aimé - moi en tout cas oui - et pour être accepté", a t-il ajouté.

"Plus je grandis, plus je réalise qu'il est difficile d'être compris"

"Plus je grandis, plus je réalise qu'il est difficile d'être compris. Et plus paradoxalement je me comprends moi-même et je sais qui je suis", a enchaîné Xavier Dolan avant de rendre un vibrant hommage à son ami François Barbeau, un costumier de théâtre décédé en janvier dernier. "L'émotion ce n'est pas toujours facile de la partager avec les autres", a-t-il ajouté, avant de conclure avec une citation d'Anatole France : "Je préfère la folie des passions à la sagesse de l'indifférence". puremedias.com vous propose de revoir cette séquence.

Xavier Dolan
Xavier Dolan
Xavier Dolan dézingue Netflix, Amazon... : "Une multitude de contenus sont extrêmement chiants et mauvais"
"Mommy" : Soirée spéciale Xavier Dolan le 14 mai sur Arte
"Juste la fin du monde" : Première bande-annonce du prochain Xavier Dolan
Voir toute l'actualité sur Xavier Dolan
commentaires
Veuillez désactiver votre bloqueur de pub (Adblock) pour ce site afin d'afficher l'intégralité des commentaires et en publier.
bigtv

On dirait dolan qd il répète ds sa salle de bain ...



Maxime C

Je crois bien oui.



pupuce

Trop jeune, trop de talent, trop émotionnel, trop de succès, trop qualitatif,
trop de spectateur .... trop de tout en somme ....... et ça ..
c'est impardonnable !!



Backpacker

Il l'est. Mais là je le crois sincère. Dolan me semble ultra sensible, mais peut-être me trompe-je!



Backpacker

C'est le même troll homophobe et ultra sioniste, ne lui prêtez pas attention...



Backpacker

Encore une Elizabeth Tessier latente sur ce site!



The Tenth Doctor

..



Maxime C

Ok..............



addik

Pour quelqu'un qui prétend bien connaître mon pays, alors que vous ne vous référez qu'à la presse québécoise...
Alors qu'il n'y a pas que le Québec n'est pas la seule province, Alors qu'il n'y a pas que la presse qui parle de cinéma
Alors que vos lecture en matière de presse québécoise semble étonnamment très sélective, voire exclusive.



inderweltsein

Farpaitement. L'affreux Guiraudie était mieux (heureusement qu'il y avait Sieranevada ). Paterson aussi (et pourtant Jim Jarmush...)

Sur l'objectivité, je vous invite à lire ci-dessous ma longue bafouille, qui sait ça pourrait vous intéresser...



bigtv

Oui mais la ca en rajoute encore plus .............



bobbyewing

Les larmes! On attendait les larmes.



Maxime C

Quelle prise de tête pour rien.
Moi Dolan je le vois comme un type qui se donne à fond dans ce qu'il fait, et il se trouve que ce qu'il fait me plaît. Je cherche pas les discours pour étaler ma culture ( ou plutôt mon manque de ), je ne fais qu'apprécier un travail qui le mérite, selon moi je me répète.
Il a de la personnalité, une touche. Quand d'autres font des films sans ames avec des badabooms toutes les cinq minutes. Une autre cible, un autre travail, tout simplement. Je ne dis pas que l'un est meilleur que l'autre.
C'est vraiment l'acharnement systématique sur les gens que je trouve malheureux.



inderweltsein

Oui, on sait bien, il n'y a pas d'échelle dans l'art et tout et tout.. Et toutes ces bêtises..

Et donc Mozart, Bach, Haendel, Haydn, Chopin, Wagner, Liszt, ça vaut bien tous leurs contemporains ou ça vaut bien Rihanna, Justin Timberlake et la chanson de Loana et de Bézu ?

Tout comme De Vinci, Michelangelo, Raphael, ça vaut leur contemporain Donato Montorfano ou d'autres dont on ne se souvient même pas ?. Et Vermeer, ça vaut les peinturlures de Raphaël Toussaint, pour ne pas dire celles des pseudo hypes du jour... les JR et j'en passe?

(Pourtant même entre géants comme De Vinci ou Raphaël, on peut pourtant faire une hiérarchie quand on compare le traitement de mêmes thèmes, où malgré leur qualité artistique respective, l'une (Raphael) semble immanquablement légèrement plus kitsch que l'oeuvre similaire de Vinci)

La question n'est pas d'apprécier ou non. On peut apprécier quelque chose de mauvais. On peut ne pas aimer quelque chose de bon.
La question est de reconnaître ce qui est bon et pour quelle raison et ce qui est mauvais.

Et comment trie-t-on le bon grain de l'ivraie. Pourquoi retient-on De Vinci quand on oublie tant de contemporains ?
C'est simple... une oeuvre est une grande oeuvre quand elle tient en elle quelque chose d'assez universel qu'elle ne parvient pas à être oubliée et ne cesse à travers les âges et les âges, d'inspirer d'autres artistes. Elle ne parvient jamais à entrer dans l'oubli.

Je doute que les films de Dolan inspirent beaucoup de petits et grand cinéastes dans le futurs.

Mais doit-on forcément attendre longtemps pour le savoir ? Au contraire, on sait déjà que certaines oeuvres contemporaines pourtant bien jeune, de ces 15 ou 20 dernières années (certaines ont encore moins), inspirent déjà tant et tant (quoiqu'elles furent pour certaines décriées à tort par des critiques mal avisés ou par le public), qu'elles seront éternelles...

Critiquer un film, au contraire de ce que font trop de critiques ce n'est pas essayer dire son opinion personnelle.. C'est essayer se poser la question, de sentir, de réfléchir si l'oeuvre porte-t-elle quelque chose de pertinent, original, différent de l'air du temps, de tout ce qui a été fait jusque là, capable d'inspirer. Et de ne jamais être oublié...

Xavier Dolan, c'est hélas trop souvent, l'air du temps.



Maxime C

Il est critiqué depuis bien avant ce film!



bigtv

Parce que pleurnicher comme il le fait parce que certains ont osés critiquer son film est assez dérangeant et dénote une personnalité complétement mégalo ...



bigtv

Exactement , ds la vie tu fais les choses qui te ressemblent et ensuite certains te suivront d'autres non, donc dire qu'il fait les choses pour être aimé et accepté par tous , la il faut consulter d'urgence avant qu'il ne s'abime complétement car il y aura toujours des personnes qui n’adhéreront pas pour x ou y raisons et comme pour tous sur cette planète ............



bigtv

+++++++++++++++++1000000000000000000000000000



inderweltsein

Pour la presse québécoise, oui il n'y a presque que Xavier Dolan qui existe.



Maxime C

Les avis sont aussi nombreux qu'il y a de spectateurs.
Moi je l'apprécie.



addik

Il y a une différence entre vouloir être aimé, et chercher à plaire. Vous confondez les deux.

Libre à vous de penser que Xavier Dolan est très égocentrique, puisque vous semblez le fréquenter assidûment pour vous permettre ce genre de remarque.

Quand au Canada et au Québec, que je connais bien aussi
pour y être né et y avoir vécu toute ma jeunesse et un partie de ma vie d'adulte, je trouve qu'il est méprisant de dire qu'il n'y a "presque" que Xavier Dolan comme cinéaste. Le "presque" témoigne d'une certaine suffisance, et d'une méconnaissance de notre cinéma.

Enfin, je ne me prononcerai pas sur "Juste la fin du monde", et m'abstiendrai d'écrire que c'est mérité ou non, le film ne sortant pas en France avant septembre prochain.



JeremLePremier

Le Guiraudie était mieux ? Paterson où tout le monde dormait était meilleur ? Soyez un minimum objectif, vous n'aimez pas Dolan alors arrêtez de vous faire du mal en en parlant ;) Il a eu le Grand Prix et j'en suis très heureux !



NRV

Tiens ? Tu as donc vu tous les autres films de la sélection, pour écrire que c'était le pire ?



inderweltsein

Il peut y avoir des films bossés, qui en plus sont bons.
Mais, Dolan, c'est un cinéaste d'auteur assez moyen porté au pinacle tant par une nation (que je connais bien) qui n'a presque que lui comme cinéaste autant que par son propre égo un peu trop gros, qui se prend pour la 7e merveille du monde.

Hier il a dit: "Tout ce qu'on fait dans la vie, on le fait pour être aimé. En tout cas moi." C'est bien le problème de penser ça. Les plus grands artistes n'ont jamais cherché à plaire et parfois même ont déplu avant d'être loué par la postérité. Et on comprend ses pleurs quand il a le malheur, pauvre chou, d'avoir une mauvaise critique.
En cherchant à plaire, il ne pourra rien faire de valable.

J'ai entendu puis lu hier, un grand critique dire "C'est le pire qu'il pouvait lui arriver ce Grand Prix, maintenant il ne pourra plus se maîtriser". Oui c'est le pire car ce n'était absolument pas mérité. Cela ne pourra que l'encourager dans ses pires travers qui sont très présents dans ce dernier film.



inderweltsein

C'était le pire film à Cannes avec l'énorme faute de gout de Sean Penn.



comments powered by Disqus
Sur le même thème
l'info en continu
Camille Combal invité spécial de puremedias.com lundi
TV
Camille Combal invité spécial de puremedias.com lundi
"13 Reasons Why" : La saison 3 disponible dès aujourd'hui sur Netflix
SVOD
"13 Reasons Why" : La saison 3 disponible dès aujourd'hui sur Netflix
"The Voice Kids" : La saison 6 débarque ce soir sur TF1
Programme TV
"The Voice Kids" : La saison 6 débarque ce soir sur TF1
"Audrey & Co" : Frédéric Mitterrand et Zineb El Rhazoui éditorialistes dans l'émission d'Audrey Crespo-Mara sur LCI
TV
"Audrey & Co" : Frédéric Mitterrand et Zineb El Rhazoui éditorialistes dans...
"Pékin Express" : Lydia se retrouve le pantalon déchiré après avoir été attaquée par une vachette
TV
"Pékin Express" : Lydia se retrouve le pantalon déchiré après avoir été attaquée...
Découvrez le nouvel habillage de BFMTV
TV
Découvrez le nouvel habillage de BFMTV
Vidéos Puremedias