France Inter : Nicole Ferroni se paye Veolia devant son patron

Partager l'article
Vous lisez:
France Inter : Nicole Ferroni se paye Veolia devant son patron
Nicole Ferroni © Dailymotion
Dans son billet, l'humoriste a pris pour cible la filière "eau" de la multinationale française alors que son patron était l'invité de Patrick Cohen.

Ce matin sur France Inter, Nicole Ferroni a décidé de consacrer son billet à Veolia, dont le patron, Antoine Frérot, était justement l'invité de la matinale. "Il y a quand même des choses très positives dans Veolia", a tenu à rappeler dans un premier temps l'humoriste, citant notamment les nombreux emplois financés par le géant français. Nicole Ferroni a aussi salué les "missions" nobles de Veolia, évoquant le recyclage, l'approvisionnement en eau et en électricité de pays en développement. "Rien que pour ça, parce que Veolia est un semeur de lumière et d'eau pure à travers le monde, on peut vous dire merci !", a ironisé la billetiste.

À lire aussi
Interview de Carlos Ghosn sur Inter : Léa Salamé défendue par sa patronne
Radio
Interview de Carlos Ghosn sur Inter : Léa Salamé défendue par sa patronne
Audiences : Record historique pour "N'oubliez pas les paroles", succès confirmé pour "Mamans et célèbres" sur TFX
Audiences
Audiences : Record historique pour "N'oubliez pas les paroles", succès confirmé...
Audiences radio : "Les Grosses Têtes" deux fois plus fortes que France Inter, Cauet en forme, Vacher souffre sur Fun
Audiences
Audiences radio : "Les Grosses Têtes" deux fois plus fortes que France Inter,...

"L'eau a un côté un petit peu trouble"

Après cette introduction, Nicole Ferroni a ensuite chargé l'entreprise française. "Moi parfois, je trouve que la lumière semée est un petit peu obscure et que l'eau, bien qu'elle soit pure, a un côté un peu trouble", a-t-elle expliqué. Elle a ensuite cité l'affaire d'un scandale de corruption en Roumanie touchant l'entreprise Apa Nova. Certains cadres de cette filiale de Veolia ont été récemment accusés d'avoir versé des pots-de-vin aux autorités locales en échange de l'augmentation des tarifs de l'eau. "J'ai envie de dire que ce n'est pas grave parce quand l'eau est opaque, on ne prend même pas le verre. On ne la boit pas. On ne prend aucun risque", a ironisé Nicole Ferroni.

"Là où c'est plus compliqué c'est quand l'eau apparaît claire, qu'on la boit, et qu'après, seulement, on sent ce goût amer", a poursuivi la chroniqueuse de France Inter. Et de citer l'exemple de la ville de Toulouse où Veolia a remporté le marché de la distribution d'eau en échange d'un droit d'entrée de 67 millions d'euros versé à la mairie. "C'est très bien, elle était endettée. Mais par contre ensuite, les usagers ont vu le tarif de leur eau augmenter de 75%", a commenté acidement Nicole Ferroni.

"Les actionnaires, ça ne pousse pas"

Loin de s'arrêter là, l'humoriste a cité le cas de la ville de Nagpur, en Inde, où Veolia va amener l'eau courante au "plus grand nombre". "'Le 'Time of India' explique, lui, que les malheureux citoyens devront supporter une charge supplémentaire de 178 roupies pour l'approvisionnement en eau", a précisé l'humoriste. Et de lancer à Antoine Frérot : "Vous avez vu, je cite ma source ! Je la cite mais vous ne me la privatisez pas hein ? Parce que déjà que vous privatisez les sources d'eau, pas les sources d'information ! Parce que ça, c'est votre ancienne filiale soeur, Vivendi, qui le fait déjà ! (Vivendi Environnement est l'ancêtre de Veolia, ndlr)", a ironisé Nicole Ferroni.

Cette dernière a ajouté : "Vous faites l'un des plus beaux métiers du monde : amener de l'eau. Et cette eau doit servir à arroser les plantes et moins les élus et les actionnaires car les actionnaires, ça ne pousse pas. Ou quand ça pousse, ça pousse le bouchon un peu trop loin". Avant de conclure : "Je sais que vous avez annoncé un plan de rigueur et d'ambition. Je me permets juste de rajouter un troisième mot pour rendre cette eau totalement pure : le mot transparence".

"Les petits enfants des habitants de Nagpur pourront faire la même chronique que vous"

Antoine Frérot a tenu à réagir à cette charge en estimant que ces propos émanaient de quelqu'un "qui est né avec l'eau courante potable sans limite dans le robinet de son logement".

"A Nagpur, en Inde, où il y a trois millions d'habitants, il y avait, avant que Veolia n'arrive, 10% des habitants qui avait de l'eau courante quatre heures par jour. Les 90% restant devaient l'acheter aux revendeurs dans la rue. Et les plus riches devaient la stocker parce que pendant 20 heures, il n'en avait pas", a-t-il rappelé. "Le pari que nous avons pris, c'est d'apporter l'eau potable courante. Celle que vos grands-parents ou vos arrière-grands-parents n'ont pas connue. Et donc les petits enfants des habitants de Nagpur, dans cinquante ans, pourront faire la même chronique que vous aujourd'hui, en Inde" a conclu Antoine Frérot. puremedias.com vous propose de revoir cette séquence.

commentaires
Veuillez désactiver votre bloqueur de pub (Adblock) pour ce site afin d'afficher l'intégralité des commentaires et en publier.
fred-fredouille2

Veolia me harcèle pour m'abonner (me piquer du cash flow) pour une assurance de tuyaux après le compteur, ils font même du porte à porte. Or, ma facture va au trésor public. Je signale aussi que ancien habitant du nord, quand je suis arrivé dans l'ouest, ma facture a augmentée de 100 pour cent. L'eau en France n'est pas cher, mais je donne 20 euros par mois environ sans tirer une seule goutte d'eau. Le prix des taxes et du compteur !



guilem2

son style faussement candide est précisément ce que je trouve antipathique personnellement, mais ça plait assez semble-t-il.



wollanup

La réponse de Frérot est parfaite, face à une chronique simpliste, bourrée d'idées reçues et surtout inexacte....



Château de Boigne

Nicole Ferroni a un défaut : ses chroniques font très brouillon. Mais elle a le chic pour glisser, avec candeur, de nombreuses petites piques concernant les invités.



Jarod

Ferroni a fait le boulot de.... Patrick Cohen.

Il a clairement un problème à France Inter.



guilem2

Elle a le vrai mérite d'aller sur le fond C'est simplement dommage qu'elle parle si vite en bouffant la moitié des mots, c'est hyper agaçant à écouter.



comments powered by Disqus
l'info en continu
"The Voice" : La saison 9 démarre ce soir sur TF1
Programme TV
"The Voice" : La saison 9 démarre ce soir sur TF1
"Ils édulcorent tout ce qu'ils touchent" : Le scénariste de "Braquo" tacle les nouvelles séries de Canal+
Séries
"Ils édulcorent tout ce qu'ils touchent" : Le scénariste de "Braquo" tacle les...
"Demain nous appartient" : Le retour de Lorie dans le feuilleton de TF1 repoussé
Séries
"Demain nous appartient" : Le retour de Lorie dans le feuilleton de TF1 repoussé
Un journaliste de France 24 mis en examen et incarcéré pour des agressions sexuelles sur des mineurs
Justice
Un journaliste de France 24 mis en examen et incarcéré pour des agressions...
Audiences : "Les plus belles mariées", "Bienvenue chez nous" et "Silence ça pousse" au plus haut
Audiences
Audiences : "Les plus belles mariées", "Bienvenue chez nous" et "Silence ça...
Audiences access 20h : "Quotidien", "C à vous, la suite" et "Scènes de ménages" en forme, "Clique" faible
Audiences
Audiences access 20h : "Quotidien", "C à vous, la suite" et "Scènes de ménages" en...
Vidéos Puremedias