Francis Cabrel débarque sur les plateformes de streaming musical

Partager l'article
Vous lisez:
Francis Cabrel débarque sur les plateformes de streaming musical
Francis Cabrel en 2015
Francis Cabrel en 2015 © Abaca
L'artiste avait toujours refusé d'y mettre ses disques jusqu'ici.

Petite révolution dans l'industrie musicale française ! À l'occasion de ses quarante ans de carrière, Francis Cabrel annonce aujourd'hui dans les colonnes du "Parisien" la mise à disposition de l'intégralité de son oeuvre aux plateformes de streaming musical. Dès aujourd'hui, Apple Music, Deezer, Google Play Music ou encore Spotify pourront donc proposer "Petite Marie", "Je l'aime à mourir", "L'encre de tes yeux" ou encore "La Corrida" à leurs utilisateurs.

À lire aussi
"Danse avec les stars" 2019 : Les 10 candidats de la saison 10
TV
"Danse avec les stars" 2019 : Les 10 candidats de la saison 10
"Cessons de dire n'importe quoi" : beIN Sports recadre Marlène Schiappa sur la retransmission du handball féminin
Sport
"Cessons de dire n'importe quoi" : beIN Sports recadre Marlène Schiappa sur la...
Diffusion Coupe du monde de rugby 2019 : Le calendrier des retransmissions chaîne par chaîne
TV
Diffusion Coupe du monde de rugby 2019 : Le calendrier des retransmissions chaîne...

Cabrel lui-même converti au streaming

Avec notamment Jean-Jacques Goldman, Francis Cabrel faisait partie des derniers résistants à l'empire du streaming. Dans une interview accordée à "Metro" en 2015, il déclarait notamment que le procédé était "une merveilleuse idée dans laquelle les artistes (étaient) complètement floués". Une réaction qu'il juge aujourd'hui "un peu passéiste". Si l'interprète de "Je t'aimais, je t'aime, je t'aimerai" a finalement changé d'avis, c'est notamment parce qu'il s'est "rendu compte que les gens étaient demandeurs".

"J'ai vu mes enfants écouter de la musique comme ça", explique-t-il au "Parisien", ce qui l'a poussé à suivre leur exemple et à s'abonner lui-même à une plateforme. "J'ai trouvé ça extrêmement pratique. Toutes les nouveautés, je les avais le matin de leur sortie, je les téléchargeais sans bouger de chez moi comme je télécharge mon journal", relate l'homme aux plus de 20 millions de disques vendus qui estime s'être simplement "plié aux évidences".

Date anniversaire

La date choisie pour procéder à cette petite révolution ne doit rien au hasard. "Ce 18 septembre correspond pile aux 40 ans de la sortie de mon premier disque, 'Les murs de poussière', le 18 septembre 1977", explique l'artiste à l'accent chantant. "Je voulais fêter ça. Et j'ai dit : 'Allons-y'", poursuit-il, en rappelant qu'il en a "profité pour enregistrer deux inédits qu'(il) avait écrits à la fin de sa tournée : 'Le Fils unique' et 'Des montagnes de tout'".

Francis Cabrel
Francis Cabrel
RTL : Francis Cabrel invité exceptionnel de "Laissez-vous tenter" lundi
Disques : Cabrel devant Louane et Marina Kaye, l'Eurovision débarque
Disques : Cabrel devance Louane, Britney Spears déçoit, Maître Gims impressionnant
Voir toute l'actualité sur Francis Cabrel
Autour de Francis Cabrel
  • Julien Clerc
  • Michèle Laroque
  • Dave
  • Sylvie Vartan
  • Bob Dylan
  • Anaïs
  • Manu Katché
  • Jimi Hendrix
commentaires
Veuillez désactiver votre bloqueur de pub (Adblock) pour ce site afin d'afficher l'intégralité des commentaires et en publier.
NorbertGabriel

''Il devait être beau le chèque, hein Francis ?"

Rassurez-moi, vous ne pensez quand même pas qu'il a reçu un chèque pour mettre ses chansons sur une plateforme de diffusion? parce que si c'est ça, vous ne connaissez vraiment rien à ce système..



pupuce

Peut-être avez-vous raison !
Mais je constate l'évolution du marché et il n'est pas très bon pour favoriser la "culture naturelle et nécessaire" des talents
artistiques, ça va pas dans le bon sens. Je ne suis pas très optimiste, j'en conviens.



pupuce

Norbert a été + rapide et je le rejoints au mot près.
J'ajoute que vous allez voir, peu à peu, tout petitement mais surement ... se dégrader (encore + surement que maintenant) ou voir disparaître ce qui fait le "signifiant" d'un artiste au profit d'une multiplication de "fake artist" parfaitement paramétrés pour ne durer que quelques semaines/mois, phénomène que l'on peut malheureusement déjà observer depuis quelques années.



NorbertGabriel

Sans être grincheux mais fréquentant d'assez près le monde de la chanson depuis quelques années, je ne peux que constater la dégradation de la situation, mais je ne suis pas dans l'industrie musicale, plutôt dans l'artisanat d'artistes qui sont souvent confinés dans des ghettos étanches .. Un artiste autoproduit qui envoie son album dans une grande radio a une chance sur 10 000 que quelqu'un l'écoute. Il n'y a pas de directeurs artistiques dénicheurs de talents, juste des gens de marketing, qui ne vont jamais dans les salles où se produisent ces artistes... Comme celles où commençaient Brel, Anne Sylvestre (60 ans de chanson cette année) Brassens etc.
Parler de modèle économique et de création musicale est un oxymore, ou une aberration au choix.



RomainL

Ma chère Pupuce je trouve que votre avis, tranché, sur l'avenir de la création musicale est quelque peu erroné.
Le principal coupable n'est pas le public, c'est l'industrie musicale elle même...
Après nous avoir refourgué pendant 20 ans des compils et des "le meilleur de" sans investir dans la création, ils ont subit ensuite le dématérialisé qu'ils n'ont pas vu venir...
Aujourd'hui, les modèles économiques ont évolués, l'industrie musicale s'est adaptée, la création est de retour....
Ne soyez pas grincheux, l'avenir est artistique !



NorbertGabriel

Oui c'est dingue ... mais que ce soit en ventes ou en droits de diffusion, ça montre que ses chansons sont très diffusées.. Hervé Vilard n'est pas très connu des jeunes, il n'empêche que la seule chanson "Capri c'est fini" lui rapporte 20 000 € par mois de droits... Et il n'a pas que ça comme tube...



Steph3333

Peut être que l'industrie musicale est morte et que l'évolution fasse qu'on se tourne vers quelque chose de plus artisanale...



Damien33

Je ne pense pas qu'il en ait besoin...



Damien33

Mon cas n'est sans doute pas une généralité, mais être abonné à une plateforme de streaming légal ne m'empêche pas d'aller chez le disquaire pour acheter des albums physiques (le streaming ne permettra jamais le plaisir de parcourir le livret papier de l'album).
Par contre il me permet d'avoir ma discothèque tout le temps avec moi, et de l'écouter quand je veux lorsque je ne suis pas chez moi.
Il me permet, d'écouter et de tester de nouveaux albums, ou de nouveaux artistes, et si j'aime, j'achète le CD physique.
L'aspect découverte n'est, je pense, pas négligeable dans la consommation du streaming.



xavier brunet

C'est dingue cette ignorance de Matmat ! Cabrel est actuellement onzième au hit parade de la sacem en droits. Bref, en pognon, pas en vente de disques.



Spontex

Je vais enfin pouvoir découvrir ses deux derniers albums que je n'ai pas voulu acheter en CD (Vise le Ciel et In Extremis). En 2015, j'avais déjà décidé d'arrêter de pirater et d'acheter des CD, puisque j'étais déjà abonné à Spotify. Et comme Monsieur Cabrel ne voulais pas être dessus...



NorbertGabriel

Et on peut ajouter qu'il renvoie bien l'ascenseur, le fric qu'il a gagné il en a donné pas mal pour faire les Rencontres d'Astaffort, restaurer des bâtiments à ses frais et financer des assos...



pupuce

Oui, je sais que nous sommes d'accord sur ce genre de sujet, parce que notre vision des choses ne s'arrête pas à l'écran de notre smartphone comme vous le dites si justement.



NorbertGabriel

Idem!



pupuce

C'est un peu global, je te l'accorde volontiers,
mais cette tendance, que je crois irréversible, à aller vers
le + facile, le - cher, et même jusqu'à "l'interdit"
tire et tirera de + en + vers le bas toute chose artistique.
Ce n'est que mon avis, mais j'y crois vraiment.



elcox

Vraiment n'importe quoi.

En plus même s'il ne vendait plus de disques et ne remplissait pas les salles (ce qui est faux) il est tellement blindé ...



Spontex

Tu mets streaming légal et le piratage dans le même panier ?



Spontex

Et ça continue, encore et encore !



Spontex

Qu'est-ce que t'en dis ?



Spontex

Tout ce que j'ai pu écrire, je l'ai puisé à l'encre de tes yeux.



Spontex

Et personne ne s'éloigne du quai...



pupuce

Les digues cèdent petit à petit devant : le "prêt à consommer"
à petit prix bien sûr et même mieux : quand c'est piraté.
Vous tous, dans 15/20 ans, vous ne serez donc pas surpris de constater que
les créations artistique, musicale, cinématographique et autres, n'existent +,
et c'est VOUS tous qui l'aurez provoqué, vous ne viendrez pas pleurer.



NorbertGabriel

D'oiseaux bizarres
Qui viennent et qui vont ?
Ce sont des détours
C'est pour que tu comprennes
Que je m'accroche
Aux choses qui reviennent..



Spontex

C'est quoi ces histoires ? De fleurs, de saisons...



Spontex

Écoutez "Des hommes pareils".



comments powered by Disqus
Sur le même thème
l'info en continu
"Closer", "Téléstar", "Télépoche" : Départ de Laurence Pieau, la directrice des rédactions
Presse
"Closer", "Téléstar", "Télépoche" : Départ de Laurence Pieau, la directrice des...
"The Crown" : Olivier Colman prend la relève de Claire Foy dans un nouveau teaser
"The Crown" : Olivier Colman prend la relève de Claire Foy dans un nouveau teaser
Après Public Sénat, LCP dévoile à son tour sa nouvelle identité
TV
Après Public Sénat, LCP dévoile à son tour sa nouvelle identité
Audiences samedi : les Bleus très suivis sur TF1, Cyril Hanouna en baisse
Audiences
Audiences samedi : les Bleus très suivis sur TF1, Cyril Hanouna en baisse
Audiences : "Danse avec les stars" leader mais de retour en baisse, Nagui résiste bien
Audiences
Audiences : "Danse avec les stars" leader mais de retour en baisse, Nagui résiste...
Conseil de l'Arctique et bilan carbone : Ségolène Royal prise en flagrant délit de mensonges par "Quotidien"
TV
Conseil de l'Arctique et bilan carbone : Ségolène Royal prise en flagrant délit de...
Vidéos Puremedias