Françoise Nyssen confirme la baisse du budget de l'audiovisuel public

Partager l'article
Vous lisez:
Françoise Nyssen confirme la baisse du budget de l'audiovisuel public
Par Florian Guadalupe Journaliste
Passionné de sport, de politique et des nouveaux médias, Florian Guadalupe est journaliste pour Puremédias depuis octobre 2015. Ses goûts pour le petit écran sont très divers, de "Quelle époque" à "L'heure des pros", en passant par "C ce soir", "Koh-Lanta", "L'équipe du soir" et "La France a un incroyable talent".
Françoise Nyssen
Françoise Nyssen © Abaca
La ministre de la Culture l'a annoncé au cours d'un entretien accordé à l'AFP.

Des économies confirmées. Mardi dernier, "Le Monde" révélait que le gouvernement d'Edouard Philippe réclamait à France Télévisions, Radio France, France Médias Monde et Arte de nouvelles économies dans le cadre de la loi de finances 2018. L'Etat aurait réclamé près de 80 millions d'euros d'économies à l'audiovisuel public, dont 50 millions uniquement pour le groupe présidé par Delphine Ernotte.

À lire aussi
"20 Minutes" va supprimer son édition papier et entamer un plan social
Business
"20 Minutes" va supprimer son édition papier et entamer un plan social
"Ouest-France TV" candidate à une fréquence sur la TNT
Business
"Ouest-France TV" candidate à une fréquence sur la TNT
Emmanuel Kessler, ex-PDG de Public Sénat, nommé à la tête de LCP
Business
Emmanuel Kessler, ex-PDG de Public Sénat, nommé à la tête de LCP
Daniel Kretinsky (CMI France) vend l'hebdomadaire "Marianne" au groupe Otium
Business
Daniel Kretinsky (CMI France) vend l'hebdomadaire "Marianne" au groupe Otium

"L'audiovisuel public est amené à contribuer à cette maîtrise des dépenses"

Dans une interview accordée à l'AFP, la ministre de la Culture Françoise Nyssen a annoncé que le budget des groupes de l'audiovisuel public français serait réduit de 36 millions d'euros l'an prochain par rapport à 2017. "Le gouvernement précédent avait prévu dans les Contrats d'objectifs et de moyens signés avec les groupes de l'audiovisuel public une dépense qui augmentait en 2018. Mais compte tenu d'une situation très dégradée du budget de l'Etat, cette hausse n'est pas finançable", a-t-elle expliqué, soulignant que "cette situation financière" avait été "clairement établie en juillet" par la Cour des Comptes.

L'ancienne patronne d'Actes Sud a poursuivi : "Le gouvernement a fait de la maîtrise des dépenses publiques une priorité. Effectivement, l'audiovisuel public sera amené à contribuer à cette maîtrise des dépenses, mais dans une proportion mesurée". Ainsi, Françoise Nyssen a dévoilé que "l'effort demandé sera de 36 millions par rapport à 2017", "sur un budget global d'environ 4,5 milliards", "soit moins de 1%". "Malgré cet effort, le budget de l'audiovisuel public en 2018 restera supérieur à celui de 2015 et de 2016", a-t-elle précisé.

Alors 36 millions d'économies comme l'affirme Françoise Nyssen ou 80 millions comme l'écrivait "Le Monde" ? En réalité, les deux. Dans un exercice habile de communication, la ministre de la Culture a simplement changé le point de comparaison. La ressource publique baissera ainsi bien de 36 millions d'euros par rapport à 2017 mais bien, aussi, de 80 millions environ par rapport à ce qui était prévu dans le budget prévisionnel 2018.

En effet, outre un coup de rabot de 36 millions par rapport à 2017, des augmentations de crédits prévues en 2018 ont également été annulées. Les "contrats d'objectifs et de moyens" signés avec l'Etat pour cinq ans prévoyaient notamment deux hausses pour l'année prochaine. L'une, d'environ 25 millions d'euros répercute l'inflation sur la redevance. L'autre, d'environ 20 millions d'euros, était une compensation par l'Etat de la suppression de la publicité dans les programmes jeunesse pour France Télévisions.

L'Etat sera "amené à ouvrir une réflexion" sur la redevance télé

De plus, la ministre d'Edouard Philippe a évoqué une éventuelle refonte de la redevance télé. "La question de modernisation de la contribution à l'audiovisuel public, pour l'adapter aux nouveaux usages, est légitime, mais mérite un débat. Tout le monde le sait, la télévision ne se regarde pas seulement sur un téléviseur, la radio ne s'écoute pas seulement sur un poste de radio", a expliqué Françoise Nyssen, rappelant qu'il existe aujourd'hui "les diffusions numériques, le replay, les podcasts".

Françoise Nyssen
Françoise Nyssen
Remaniement : Franck Riester remplace Françoise Nyssen au ministère de la Culture
L'Assemblée nationale adopte la loi contre les "fake news" (enfin, les "infox")
Françoise Nyssen veut "déconnecter" la redevance "de la détention d'un téléviseur" d'ici 2020
Remaniement : Françoise Nyssen maintenue à la Culture
Voir toute l'actualité sur Françoise Nyssen
l'info en continu
Audiences : Quel bilan pour la première saison de "Camille & images" avec Camille Combal en deuxième partie de soirée sur TF1 ?
Audiences
Audiences : Quel bilan pour la première saison de "Camille & images" avec Camille...
Pour des "contraintes techniques", France 5 déprogramme en dernière minute "C ce soir" en direct du Festival de Cannes ce vendredi
Déprogrammation
Pour des "contraintes techniques", France 5 déprogramme en dernière minute "C ce...
"Les 12 coups de midi" : Quand Emilien va-t-il battre le (dernier) record encore détenu par Bruno Hourcade ?
TV
"Les 12 coups de midi" : Quand Emilien va-t-il battre le (dernier) record encore...
"Ils n'ont pas voulu" : Ricky ("Koh-Lanta") annonce avoir été renvoyé de son travail après son passage sur TF1
TV
"Ils n'ont pas voulu" : Ricky ("Koh-Lanta") annonce avoir été renvoyé de son...
"Ok OSS 117" : Echange mouvementé entre Jordan Bardella et Léon Deffontaines (PCF) lors du débat sur LCI
TV
"Ok OSS 117" : Echange mouvementé entre Jordan Bardella et Léon Deffontaines (PCF)...
Audiences pré-access : "C à vous" avec Aurélie Casse au top sur France 5, "Ici tout commence" au plus bas, "Secret Story" poursuit sa remontada sur TF1
Audiences
Audiences pré-access : "C à vous" avec Aurélie Casse au top sur France 5, "Ici...