Frédéric Schlesinger (Europe 1) : "Nous n'attendons toujours rien de bon des audiences du mois de janvier"

Partager l'article
Vous lisez:
Frédéric Schlesinger (Europe 1) : "Nous n'attendons toujours rien de bon des audiences du mois de janvier"
Frédéric Schlesinger
Frédéric Schlesinger © Marie ETCHEGOYEN / CAPA PICTURES / EUROPE 1
La station a déjà enregistré sa pire rentrée historique malgré un changement quasi-intégral de sa grille.

Ne lui parlez pas de rentrée ratée. Après une première vague septembre-octobre particulièrement décevante, réunissant 3,9 millions d'auditeurs - sa pire rentrée historique -, Europe 1 ne devrait pas inverser la tendance lors de la prochaine échéance, fixée au 18 janvier prochain. Les chiffres de la vague novembre-décembre devraient être ainsi pires encore que ceux de la précédente, une situation que la direction de la station de la rue François Ier assume, à en croire Frédéric Schlesinger, directeur général, dans les colonnes du "Monde".

À lire aussi
"Demain nous appartient" : Le feuilleton de TF1 de retour dès le 15 juin à un nouvel horaire
Séries
"Demain nous appartient" : Le feuilleton de TF1 de retour dès le 15 juin à un...
Cinéma : Les films prévus l'après-midi ce week-end sur France 2
Programme TV
Cinéma : Les films prévus l'après-midi ce week-end sur France 2
Excès de vitesse : Jean-Jacques Bourdin et Anne Nivat envoient un communiqué aux gendarmes
TV
Excès de vitesse : Jean-Jacques Bourdin et Anne Nivat envoient un communiqué aux...

"Non, notre rentrée n'est pas ratée"

"Qui connaît la radio sait parfaitement que, quand on change 90% de sa grille, ce n'est pas en quelques mois qu'on repart à la hausse. (...) Je souris lorsque l'on évoque une rentrée ratée : il ne peut en être autrement, car il faut d'abord perdre avant de gagner. D'ailleurs, nous n'attendons toujours rien de bon des chiffres du mois de janvier", annonce-t-il à nos confrères, gardant le cap des "trois ans pour atteindre (ses) objectifs". "Non, notre rentrée n'est pas ratée, mais nous avons à gérer l'impatience de tous. (...) Nous nous attendions aux difficultés dès que nous avons accepté cette mission. Mais en interne, il y a une excellente ambiance", poursuit-il.

Signe de cette "excellente ambiance" selon Frédéric Schlesinger : la signature de la négociation annuelle par les syndicats, en raison de la diminution importante des différences salariales entre hommes et femmes. Quant aux mouvements de grille en vigueur depuis lundi, le DG d'Europe 1 préfère parler de "'fine tuning', le fait de régler finement les programmes", assurant que c'est Christophe Hondelatte lui-même qui a demandé à réduire la voilure de sa case - "Hondelatte Raconte" étant désormais programmé de 16h à 17h, amputé d'une heure d'émission.

"Europe 1 est la radio du renouveau"

En revanche, Frédéric Schlesinger estime qu'Europe 1 ne peut plus être définie comme la radio des cadres, "mais comme celle du renouveau, celle qui interroge, analyse et anticipe ce nouveau monde et régénère le concept de radio parlée". "Nous sommes un challenger, mais tant qu'à l'être, soyons ceux qui innovent, qui accompagnent la prise d'initiative et qui agissent. Nous voulons être la radio d'une France positive, d'une France qui a confiance en elle", déclare au quotidien du soir celui qui officialise le déménagement d'Europe 1 en juillet dans des locaux de 14.000 mètres carrés à Paris, dans lesquels Lagardère a investi 35 millions d'euros.

Frédéric Schlesinger
Frédéric Schlesinger
Frédéric Schlesinger (Europe 1) : "On ne peut pas juger quarante jours d'antenne"
Plainte contre Europe 1 : Frédéric Schlesinger assure qu'on "invite qui on veut" sur la station
Frédéric Schlesinger : "France Inter devrait être à de hauts niveaux pendant la présidentielle"
Voir toute l'actualité sur Frédéric Schlesinger
Sur le même thème
l'info en continu
"Fort Boyard" : Inquiète pour l'avenir du jeu, Alexia Laroche-Joubert lance un appel au gouvernement
TV
"Fort Boyard" : Inquiète pour l'avenir du jeu, Alexia Laroche-Joubert lance un...
"Je vous quitterai le coeur brisé" : Jean-Jacques Bourdin évoque son départ de RMC à l'antenne
TV
"Je vous quitterai le coeur brisé" : Jean-Jacques Bourdin évoque son départ de RMC...
"13 Reasons Why" : La 4e et dernière saison en ligne aujourd'hui sur Netflix
Netflix
"13 Reasons Why" : La 4e et dernière saison en ligne aujourd'hui sur Netflix
"Pop Show", Stéphane Bern, théâtre... : Ce qui vous attend cet été sur France Télé
TV
"Pop Show", Stéphane Bern, théâtre... : Ce qui vous attend cet été sur France...
"Le Chat", "Le Désordre et la nuit", "Pièce Montée"... : Les films prévus sur France 3 l'après-midi cette semaine
Cinéma
"Le Chat", "Le Désordre et la nuit", "Pièce Montée"... : Les films prévus sur...
Nathalie Saint-Cricq : "On va faire le lâcher de salopes, peut-être qu'on aura Emmanuel Macron au téléphone !"
TV
Nathalie Saint-Cricq : "On va faire le lâcher de salopes, peut-être qu'on aura...
Vidéos Puremedias