Furieux et en larmes, R. Kelly dément les accusations d'abus sexuels dans une interview surréaliste

Partager l'article
Vous lisez:
Furieux et en larmes, R. Kelly dément les accusations d'abus sexuels dans une interview surréaliste
R. Kelly s'emporte en démentant les accusations d'abus sexuels le visant © DR
Le chanteur est notamment accusé d'être à la tête d'une secte sexuelle et est visé par plusieurs plaintes.

Une interview surréaliste. Ce matin, R. Kelly est sorti du silence lors d'une interview accordée à la matinale de la chaîne américaine CBS. Accusé d'abus sexuels sur des mineures depuis de nombreuses années, le chanteur de 52 ans a été inculpé le mois dernier avec pas moins de dix chefs d'accusation, suite aux plaintes de quatre personnes. Celles-ci avaient suivi la diffusion d'une série-documentaire choc baptisée "Surviving R. Kelly" dans lesquelles plusieurs victimes présumées témoignaient. Dans la foulée, le chanteur avait été remercié par sa maison de disques. Des artistes comme Lady Gaga et Céline Dion avaient également retiré des plate-formes de streaming et de téléchargement légal des titres sur lesquels elles avaient collaboré avec R. Kelly.

À lire aussi
"Ensemble avec nos soignants" : Michel Cymes remplacé à la dernière minute ce soir sur France 2
TV
"Ensemble avec nos soignants" : Michel Cymes remplacé à la dernière minute ce soir...
Confinement : France 4 se transforme en salle de classe géante pour tous les élèves dès lundi
TV
Confinement : France 4 se transforme en salle de classe géante pour tous les...
"Le bureau des légendes" : Canal+ diffuse les quatre premières saisons de la série en clair dès samedi
Séries
"Le bureau des légendes" : Canal+ diffuse les quatre premières saisons de la série...

"A quel point serait-il stupide pour R. Kelly de retenir quelqu'un ?"

Face à la journaliste Gayle King, dans une interview qui a duré au total 80 minutes avant montage, R. Kelly a fermement démenti les accusations d'abus sexuels. "Je suis vraiment fatigué de tous les mensonges, de tout ce que j'entends et que je lis. Je suis juste fatigué", a-t-il indiqué en début d'émission, assurant n'avoir jamais enfreint la loi dans ses relations avec les femmes. Quant aux plaintes, R. Kelly botte en touche. "Si vous regardez vraiment bien (...), tout le monde dit du mal de moi. Personne ne dit que je suis bien. J'ai été décrit comme Lucifer. Je ne suis pas Lucifer. Je suis un homme, je fais des erreurs mais je ne suis pas le diable ni un monstre", tente-t-il de se défendre, évoquant des "mensonges" et dénonçant "le pouvoir des réseaux sociaux".

Puis, alors que Gayle King évoquait les rumeurs de secte sexuelle qui entourerait le chanteur, celui-ci s'est agacé avant de s'emporter. "Pourquoi le ferais-je ? A quel point serait-il stupide pour R. Kelly, avec tout ce que j'ai vécu, de retenir quelqu'un - ou 4, 5, 6 ou 50 - ? A quel point serais-je stupide pour faire ça ? C'est stupide ! C'est stupide ! Utilisez votre bon sens ! Oubliez les blogs, oubliez tout ce que vous pensez de moi, détestez-moi si vous voulez, aimez-moi si vous voulez mais utilisez votre bon sens", a-t-il lâché face à une Gayle King totalement impassible et sereine face à un invité commençant à perdre ses nerfs.

"Vous me tuez avec cette merde !"

"Je n'ai pas fait ces choses. Ce n'est pas moi ! Je me bats pour ma putain de vie ! Vous me tuez avec cette merde !", a poursuivi R. Kelly, explosant en larmes et se levant de sa chaise là où son interlocutrice restait calme et assise. "J'ai donné 30 années de ma carrière ! 30 ans de ma carrière ! Et vous essayez de me tuer ? Vous me tuez ! Ces choses ne sont pas à propos de la musique ! J'essaie de bâtir une relation avec mes enfants et je ne peux pas le faire ! Vous ne voulez pas croire la vérité !", s'est-il emporté avant que la journaliste et l'entourage de R. Kelly ne décident de le laisser reprendre ses esprits pendant quelques instants.

Légèrement plus calme, mais toujours en larmes et énervé, R. Kelly a poursuivi sa tentative de défense. "Ca n'a aucun sens ! Pourquoi retiendrais-je ces femmes ? Leurs mères et leurs pères m'ont dit qu'ils allaient détruire ma carrière... Il y a de vraies jeunes filles qui sont portées disparues, qui ont été enlevées, qui ont été violées...", a continué R. Kelly... oubliant Gayle King et s'adressant directement à la caméra, sans parvenir à reprendre ses esprits malgré le calme olympien de la journaliste. "J'ai besoin d'aide. J'ai besoin de quelqu'un qui m'aide à ne pas avoir un grand coeur. Parce que mon coeur est si grand que les gens me trahissent et que je continue à leur pardonner !", a tenté d'expliquer R. Kelly en cognant son poing contre sa paume. "Vous jouez la carte de la victime", n'a pas pu s'empêcher de lancer Gayle King à son invité, qui de son côté continuait d'assurer n'avoir "rien fait". puremedias.com vous propose de découvrir cette incroyable interview.

Sur le même thème
l'info en continu
Le confinement vu par... Jean-Luc Reichmann
Confinement
Le confinement vu par... Jean-Luc Reichmann
Coronavirus : La saison 16 de "Grey's Anatomy" sera raccourcie
Séries
Coronavirus : La saison 16 de "Grey's Anatomy" sera raccourcie
Championnat de France : Canal+ refuse de payer pour les matchs qui n'ont pas été joués
TV
Championnat de France : Canal+ refuse de payer pour les matchs qui n'ont pas été...
Le confinement vu par... Emilie Mazoyer
Confinement
Le confinement vu par... Emilie Mazoyer
Michel Denisot quitte "Vanity Fair"
Presse
Michel Denisot quitte "Vanity Fair"
Audiences : "Les Reines du Shopping" au plus haut depuis 2015 sur M6 !
Audiences
Audiences : "Les Reines du Shopping" au plus haut depuis 2015 sur M6 !
Vidéos Puremedias