Gilets jaunes : Céline Pigalle (BFMTV) tacle les lives diffusés sur internet

Partager l'article
Vous lisez:
Gilets jaunes : Céline Pigalle (BFMTV) tacle les lives diffusés sur internet
Céline Pigalle
Céline Pigalle © Abaca
Pour la directrice de la rédaction de BFMTV, l'exercice du live vidéo sans filtre se résume à de la "vidéosurveillance".

Des vidéos réalisées en direct et en continu sur les réseaux sociaux : depuis le début du mouvement des Gilets jaunes en novembre, le phénomène n'a cessé de croître. Des médias tel que le pure player "Brut" ou la chaîne russe RT France s'en sont fait une spécialité avec des lives diffusés des heures durant. A ces médias sont venus s'ajouter tous ces citoyens qui désormais systématiquement filment en direct les manifestations auxquelles ils participent.

À lire aussi
Le chauffeur d'Alain Weill licencié pour faute grave... après son passage dans "C à vous"
TV
Le chauffeur d'Alain Weill licencié pour faute grave... après son passage dans "C...
Pascal Praud : "France Inter, c'est de la propagande !"
TV
Pascal Praud : "France Inter, c'est de la propagande !"
COVID-19 : Une comédienne de "Plus belle la vie" remplacée de manière temporaire sur France 3
Exclusivité
COVID-19 : Une comédienne de "Plus belle la vie" remplacée de manière temporaire...

"Pas du journalisme mais de la vidéosurveillance"

Une façon de faire qui ne convainc pas la directrice de la rédaction de BFMTV. Dans une interview à paraître ce jeudi dans "Valeurs actuelles", Céline Pigalle est interrogée sur ce phénomène. Ainsi, lorsque le journaliste lui fait remarquer qu'"un média comme 'Brut' s'est attiré la sympathie des Gilets jaunes" et a réalisé de très bonnes audiences en diffusant simplement des images des manifestations épurées de tout commentaire", la responsable ne manque pas de partager son scepticisme.

Si elle ne se prononce pas sur le cas de "Brut" en particulier, elle estime que "de manière générale, prendre une caméra, la laisser tourner et diffuser en direct, cela ne s'appelle pas du journalisme mais de la vidéosurveillance". Pour Céline Pigalle, si chaque citoyen a parfaitement le droit de filmer, elle ne considère pas pour autant qu'il s'agisse de journalisme. La différence ? "Face à des acteurs qui ont chacun des intérêts divers, le journaliste est un observateur qui essaye d'avoir une position la plus honnête et juste possible, et de confronter les points de vue. C'est aussi ce rôle d'intermédiaire qui a été contesté", pointe-t-elle.

"Certaines de nos pratiques apparaissent aujourd'hui insupportables"

La directrice de la rédaction de BFMTV fait cependant son autocritique en constatant que "cette crise a permis de mettre sur le tapis certaines de nos pratiques qui étaient modestement contestées, et qui apparaissent aujourd'hui insupportables". Elle pense notamment au défilement d'images en boucle sur son antenne - "ce n'est plus acceptable" - et aux titres affichés à l'écran, qui vont être retravaillés pour "pour trouver comment avoir plus de caractère tout en présentant les choses de manière nuancée". "Enfin, nous devons mieux faire la différence entre les images diffusées en direct et celles qui sont rediffusées a posteriori, pour ne pas induire le téléspectateur en erreur", conclut-elle.

Sur le même thème
l'info en continu
Audiences : Quelle performance pour "La flamme", la série de Jonathan Cohen sur Canal+ ?
Audiences
Audiences : Quelle performance pour "La flamme", la série de Jonathan Cohen sur...
"Bodyguard" : France 2 diffuse la mini-série britannique événement à partir du 16 novembre
Programme TV
"Bodyguard" : France 2 diffuse la mini-série britannique événement à partir du 16...
"La Flamme" : Une saison 2 pour la série de Jonathan Cohen sur Canal+
Séries
"La Flamme" : Une saison 2 pour la série de Jonathan Cohen sur Canal+
COVID-19 : Nicolas Bedos assume son "texte excessif" appelant à résister aux mesures sanitaires
TV
COVID-19 : Nicolas Bedos assume son "texte excessif" appelant à résister aux...
"Les aventuriers" : Quand le fort Boyard faisait son apparition à l'écran... au cinéma (et en ruines !)
TV
"Les aventuriers" : Quand le fort Boyard faisait son apparition à l'écran... au...
Deuxième vague : Les analyses contradictoires du "rassuriste" professeur Toussaint dans les médias
TV
Deuxième vague : Les analyses contradictoires du "rassuriste" professeur Toussaint...
Vidéos Puremedias