Gilets jaunes : Emmanuel Macron critique les médias qui ont "très peu" montré "l'envers du décor de cette crise"

Partager l'article
Vous lisez:
Gilets jaunes : Emmanuel Macron critique les médias qui ont "très peu" montré "l'envers du décor de cette crise"
Par Florian Guadalupe Journaliste
Passionné de sport, de politique et des nouveaux médias, Florian Guadalupe est journaliste pour Puremédias depuis octobre 2015. Ses goûts pour le petit écran sont très divers, de "Quotidien" à "L'heure des pros", en passant par "Koh-Lanta", "L'équipe du soir" et "La France a un incroyable talent".
Emmanuel Macron
Emmanuel Macron © Abaca
Le président de la République s'est confié hier auprès de plusieurs journalistes.

Le premier "off" du président de la République. Pour la première fois de son mandat, Emmanuel Macron a reçu hier des journalistes pour une conversation libre dans son bureau. Durant ces échanges, il est notamment revenu sur la couverture médiatique des Gilets jaunes et le rôle de l'ensemble des médias, de la presse écrite aux chaînes d'information, en passant par les réseaux sociaux.

À lire aussi
Affaire Coquerel : Jean-Luc Mélenchon attaque les médias et annule une interview sur BFMTV
Politique
Affaire Coquerel : Jean-Luc Mélenchon attaque les médias et annule une interview...
"Votre journaliste a méprisé le petit peuple" : Un député RN "blessé" par les propos d'Amandine Atalaya sur BFMTV
Politique
"Votre journaliste a méprisé le petit peuple" : Un député RN "blessé" par les...
Suppression de la redevance : Les antennes de France Télévisions et Radio France perturbées par une grève (màj)
Politique
Suppression de la redevance : Les antennes de France Télévisions et Radio France...
La ministre de la Culture, Rima Abdul-Malak, ne ferme pas la porte à une fusion de l'audiovisuel public
Politique
La ministre de la Culture, Rima Abdul-Malak, ne ferme pas la porte à une fusion de...

"Les quotidiens ne font plus l'actualité"

Présent parmi les journalistes conviés, Emmanuel Berretta, journaliste au "Point", a publié ce vendredi certains propos du chef de l'Etat. Evoquant le cas d'Eric Drouet, Emmanuel Macron estime qu'il "est un produit médiatique" et "des réseaux sociaux". Selon lui, "l'envers du décor de cette crise a été très peu montré" et les médias ont très peu parlé des "différentes strates de Gilets jaunes", de "la déconstruction de ce qu'est le mouvement" et de "ses influences extérieures". "Il y a une forme aussi de légitimation accélérée de ce qu'a été ce mouvement qui est un problème", glisse-t-il.

Pour le président de la République, "l'éditorialisation de la vie politique a changé" à partir d'avril ou mai 2018 : "Les quotidiens, quels qu'ils soient, ne font plus l'actualité. Ils suivent les chaînes d'information en continu qui, de plus en plus, suivent les réseaux sociaux. Or, vous pouvez manipuler les débats". Il estime qu'il y a "quelqu'un qui est à la frontière technologique de cette transformation", c'est le président américain Donald Trump. "C'est une question que l'on doit se poser. Ca veut dire que le zapping est permanent, qu'il n'y a plus rien de fixe", déclare Emmanuel Macron. Et d'ajouter : "Cela veut dire que l'une des fonctions qu'ont les journalistes qui est justement de hiérarchiser ce qui, dans l'information, est accessoire et ce qui est important ou a du sens, a été abandonnée."

"Ils disent que les journalistes mentent"

"Ce qui est en train de fixer ça dans la vie politique, c'est le nombre de vues (sur internet, ndlr) et les manipulations qui vont avec le nombre de vues. On l'a bien vu sur Facebook : plus j'ai d'amis, plus j'ai de capacité de diffusion, plus je suis relayé", poursuit Emmanuel Macron. Il explique que "dans l'affaire Benalla comme Gilets jaunes", "la fachosphère, la gauchosphère, la russosphère représentent 90% des mouvements sur internet". "De plus en plus, des chaînes d'information disent 'ceci est important, ceci est légitime' parce qu'il y a du mouvement sur internet", critique le locataire de l'Elysée, ajoutant : "Ce mouvement est fabriqué par des groupes qui manipulent, et deux jours après, ça devient un sujet dans la presse quotidienne nationale et dans les hebdos."

En croisade depuis sa campagne présidentielle contre certains médias russes, Emmanuel Macron assure que les Gilets jaunes "radicalisés" ont été "conseillés" par l'étranger. "Les gens qui sont surinvestis sur les réseaux sont les deux extrêmes. Et après, ce sont des gens qui achètent des comptes, qui trollent. C'est Russia Today, 'Spoutnik', etc. Regardez, à partir de décembre, les mouvements sur internet, ce n'est plus BFM qui est en tête, c'est Russia Today", a estimé le chef de l'Etat.

Emmanuel Macron
Emmanuel Macron
Redevance : Le gouvernement annonce sa suppression "dès 2022"
Investiture d'Emmanuel Macron : Les dispositifs des chaînes de télévision
"Merci qui ?", "Tout reste à faire", "Soulagement" : Les Unes de la presse après la réélection d'Emmanuel Macron
Emmanuel Macron : "Je tiens à l'audiovisuel public et à son indépendance"
Voir toute l'actualité sur Emmanuel Macron
l'info en continu
TF1 : Un salarié retrouvé mort ce matin dans les locaux
TV
TF1 : Un salarié retrouvé mort ce matin dans les locaux
"14 ans de conneries certifiées" : Matthieu Noël fait ses adieux à Europe 1
Radio
"14 ans de conneries certifiées" : Matthieu Noël fait ses adieux à Europe 1
Benjamin Sportouch quitte RTL
Exclusivité
Benjamin Sportouch quitte RTL
RTL arrête "Laissez-vous tenter" en quotidienne à la rentrée
Exclusivité
RTL arrête "Laissez-vous tenter" en quotidienne à la rentrée
Audiences : Quel bilan pour les "13 Heures" de TF1 et de France 2 cette saison ?
Audiences
Audiences : Quel bilan pour les "13 Heures" de TF1 et de France 2 cette saison ?
Box-office France : "Top Gun : Maverick" repasse en tête, "Irréductible" en embuscade, déception pour Alban Ivanov
Box-office
Box-office France : "Top Gun : Maverick" repasse en tête, "Irréductible" en...