Gilles Pélisson : "Il serait prétentieux de dire que je suis un spécialiste de la télé"

Partager l'article
Vous lisez:
Gilles Pélisson : "Il serait prétentieux de dire que je suis un spécialiste de la télé"
Gilles Pélisson
Gilles Pélisson © Stéphane Lavoué / Pasco / TF1
Le nouveau patron de TF1 s'exprime pour la première fois ce matin dans les colonnes du "Figaro".

Il parle enfin ! Depuis sa prise de fonctions la semaine dernière, après le départ à la retraite de Nonce Paolini, Gilles Pélisson, le nouveau PDG de TF1, était resté muet. Après avoir révélé hier le nouvel organigramme de son groupe, il accorde ce matin une longue interview au "Figaro".

À lire aussi
Nathalie Levy quitte BFMTV
Exclusivité
Nathalie Levy quitte BFMTV
RMC : Chloé Cambreling fait ses adieux, Jean-Jacques Bourdin lui rend un vibrant hommage
Radio
RMC : Chloé Cambreling fait ses adieux, Jean-Jacques Bourdin lui rend un vibrant...
"La chanson challenge" : Quand Zazie reprend... "Basique" d'Orelsan !
TV
"La chanson challenge" : Quand Zazie reprend... "Basique" d'Orelsan !

Gilles Pélisson, qui a dirigé notamment Euro Disney et le groupe Accor, reconnait ne pas être un spécialiste du petit écran. "Cela serait prétentieux de vous dire que je suis un spécialiste de la télévision, même si je n'ai jamais autant regardé la télévision que ces derniers mois", reconnait-il dans les pages saumon du quotidien. Mais il sera bien entouré. A défaut d'avoir un numéro 2 comme du temps du tandem Patrick Le Lay/Etienne Mougeotte, il va s'appuyer sur l'arrivée d'Ara Aprikian, l'ancien homme fort de D8, qui prend la tête de l'ensemble des contenus du groupe. "Il sera l'ambassadeur du groupe pour promouvoir nos marques et nos programmes", déclare Gilles Pélisson.

"L'essentiel, c'est de rester leader"

Le nouveau grand patron de la Une ne craint pas de voir TF1 passer sous la barre des 20% de PDA (ce qui n'est encore jamais arrivé sur une longue période). "L'essentiel, c'est de rester leader et de creuser l'écart avec la concurrence", explique-t-il, en ajoutant que TF1 doit rester "la chaîne de l'événement". "Il faut trouver des programmes capables à la fois de nourrir la puissance de la marque TF1 et surtout de renforcer les autres chaînes du groupe sur la TNT."

Gilles Pélisson se fixe plusieurs objectifs : "réaffirmer le leadership du groupe sur la télévision en clair en France" (en s'appuyant sur les 4 chaînes et LCI), "proposer des offres commerciales innovantes", que TF1 devienne "le référent du marché dans le digital", devenir "un partenaire majeur de la production audiovisuelle en France et en Europe" et, enfin, améliorer la rentabilité de son groupe, notamment par le développement de nouveaux revenus.

Enfin, il revient sur le rachat du groupe de production Newen. Selon lui, cette acquisition "doit servir de base pour nous développer à l'international". Si ce rachat a beaucoup fait grincer des dents à France Télévisions, le PDG de TF1 assure que les discussions sont en cours entre les deux parties. "Le rêve de TF1 n'est pas de rapatrier des programmes qui sont aujourd'hui sur le service public, comme j'ai pu l'entendre", conclut-il.

commentaires
Veuillez désactiver votre bloqueur de pub (Adblock) pour ce site afin d'afficher l'intégralité des commentaires et en publier.
martok

Bien vu, d'ailleurs Rousselet n'a pas seulement dirigé Canal+, il a imaginé et créé la chaine alors que tout le monde lui disait à l'époque qu'il courrait à l'échec.



max

toute entreprise a un objectif commercial donc les spécialistes ou DG d'un médias, ne sont pas plus asservis à l'objectif commercial soit plaire au plus grand nombre et aux partenaires commerciaux que toute autre entreprise. et ce n'est pas limité aux médias privés, c'est idem pour le service publique



max

voilà un PDG n'est pas là pour gérer les programmes mais superviser, prendre les décisions d'orientation et de développement l'entreprise.



max

je ne vois pas ce qu'il y a de choquant de vouloir de la rentabilité. c'est bien le propre de toute entreprise qu'elle soit rentable. c'est sûr que c'est plus facile pour France Télévisions qui n'a pas d'état d'âme à être déficitaire, les français mettent la main aux portefeuilles et le tour est joué.
puis de toute façon pour qu'elle soit rentable, il faut que les téléspectateurs regardent donc que le contenu convienne



Les flaques du Connemara

On a juste maintenant envie de lui dire : "A toi de jouer" !



Mlle_N

Exactement. C'est plutot courant dans n'importe quels secteurs de l'économie. On ne demande pas a un PDG d'etre un spécialiste du domaine de son entreprise (meme si cela aide), il a des gens autour de lui pour le conseiller et s'occuper des dossiers spécialistes, l'important c'est de savoir gérer le business et donner les directions.



dark-vador

Tu as raison mais il parlait surtout de l'influence , de la puissance du groupe TF1 qui est indiscutable.



KN

Il répond cela à la question "Que pensez-vous de l'offre de programmes télévisés en France ?" avant de préciser qu'il consomme beaucoup la télévision depuis plusieurs mois.



starlight1

J'ai cité sa phrase où il parle du groupe. Auparavant, il parle de la chaîne et il n'y a rien à redire.



chanelet

Je ne savais pas que France 2 ou France 3 étaient devant TF1... Il ne parle pas du groupe mais de TF1 de manière individuelle.



Jérémy Goulet

C'est vrai ça montre bien l'ADN des grands groupes du PAF : la rentabilité avant le contenu !



Flo76600

Il peut amener quelques chose de nouveau pourquoi pas! Amener de nouvelles idées etc.
Surtout que la transition c'est faite tout en douceur Paolini l'a même adoubé, il pourrat lui demander conseil au cas ou :-)



markfelt

Nonce Paolini était aux ressources humaines puis à Bouygues Télécom.
André Rousselet était propriétaire des taxis G7 et travaillait dans l'administration avant que de diriger CanalPlus.
Bertrand Méheut venait de l'industrie pharmaceutique.

A priori, ça n'a pas été très grave, non, effectivement, vu qu'ils ont quand même pas trop mal réussit.



Flo76600

Tout comme Ernotte, et Bolloré lol



starlight1

Bon par contre, "réaffirmer le leadership du groupe sur la télévision en clair en France". Disons plutôt que ce leadership est à prendre car c'est toujours France Télévisions qui est en tête avec un écart qui tend même à progresser de nouveau.



norbertgabriel

C'est juste, mais avec des spécialistes un peu asservis à l'objectif commercial et à la sujétion aux partenaires commerciaux, donc limités ..



starlight1

Gilles Pélisson n'est pas le premier dirigeant d'un groupe audiovisuel à venir d'un autre secteur que l'audiovisuel. C'était déjà le cas de ses prédécesseurs Patrick Le Lay qui est resté en place pendant 20 ans et Nonce Paolini qui venait de Bouygues Télécom. C'était le cas aussi de Bertrand Meheut à Canal+ qui n'a pas démérité en dirigeant la chaîne cryptée alors qu'il venait de la pétrochimie et c'est le cas également de Delphine Ernotte à France Télévisions qui vient de France Télécom/Orange.
Il ne revient d'ailleurs pas au PDG lui-même de concevoir les grilles de programmes mais de savoir s'entourer de spécialistes de la question.



Jérémy Goulet

"Il serait prétentieux de dire que je suis un spécialiste de la télé" C'est pas très grave hein c'est pas comme si il était PDG d'un grand groupe audiovisuel ...



comments powered by Disqus
Sur le même thème
l'info en continu
Les JT de France 2 dotés d'un nouvel habillage dès ce lundi
TV
Les JT de France 2 dotés d'un nouvel habillage dès ce lundi
Premières séances : "Roubaix, une lumière" démarre bien, les autres nouveautés faibles
Cinéma
Premières séances : "Roubaix, une lumière" démarre bien, les autres nouveautés...
"En famille" : Le prime time de la série de M6 reprogrammé le 10 septembre
Programme TV
"En famille" : Le prime time de la série de M6 reprogrammé le 10 septembre
Chérie FM : Alexandre Devoise et Sophie Coste à la tête de la matinale... dès demain !
Radio
Chérie FM : Alexandre Devoise et Sophie Coste à la tête de la matinale... dès...
"Killing Eve" : Canal+ lance la saison 2 le 12 septembre
Programme TV
"Killing Eve" : Canal+ lance la saison 2 le 12 septembre
"Jamais sans toi, Louna" : Un téléfilm avec Rod Paradot, Chloé Jouannet et Alice Taglioni le 9 septembre sur TF1
TV
"Jamais sans toi, Louna" : Un téléfilm avec Rod Paradot, Chloé Jouannet et Alice...
Vidéos Puremedias