Gilles Pélisson prédit une chute "d''au moins 50%" du chiffre d'affaires publicitaire de TF1 en avril

Partager l'article
Vous lisez:
Gilles Pélisson prédit une chute "d''au moins 50%" du chiffre d'affaires publicitaire de TF1 en avril
Par Benjamin Meffre Journaliste
Passionné par les médias, l’économie et la politique, Benjamin est rédacteur en chef de puremedias.com dont il a intégré la rédaction en 2013.
Gilles Pélisson, PDG du groupe TF1
Gilles Pélisson, PDG du groupe TF1 © FRANCOIS TANCRE
Comme ses concurrents, TF1 souffre de la fuite des annonceurs en cette période de confinement.

Gilles Pélisson donne des nouvelles de la santé financière de TF1, et elles ne sont pas très bonnes. Interrogé par nos confrères du "Figaro" hier, le PDG du groupe audiovisuel privé a confirmé une fuite massive des annonceurs depuis le début du confinement. Alors que le printemps est traditionnellement une période dynamique sur le marché publicitaire télé, les bonnes audiences enregistrées par TF1 ne se transforment plus en espèces sonnantes et trébuchantes comme auparavant, mais permettent tout au mieux au groupe de communiquer.

À lire aussi
"Face A" : Jenifer, Matt Pokora, Indochine... Les stars de la chanson racontent l'histoire de leur tube dans le premier podcast de Purecharts
Business
"Face A" : Jenifer, Matt Pokora, Indochine... Les stars de la chanson racontent...
"5 ans de plus !" : Canal+ diffusera la cérémonie des Césars jusqu'en 2030
Business
"5 ans de plus !" : Canal+ diffusera la cérémonie des Césars jusqu'en 2030
"On ne demande pas à quelqu'un qu'on croise dans la rue de nous épouser !" : Comment (et pourquoi) les médias affinent leurs stratégies pour mieux connaître les internautes
Business
"On ne demande pas à quelqu'un qu'on croise dans la rue de nous épouser !" :...
Mais pourquoi les sites des médias ont-ils autant besoin de collecter des données personnelles ?
Business
Mais pourquoi les sites des médias ont-ils autant besoin de collecter des données...

Si Gilles Pélisson évoque un impact sur le chiffre d'affaires publicitaire "contenu" au mois de mars, il prédit en revanche qu'en avril et dans les mois qui viennent, son groupe ne devra pas se découvrir d'un fil. "Nous nous attendons à une chute d'au moins 50% pour le mois d'avril", a ainsi prévenu le patron de TF1, prédisant "la même tendance" en mai et juin. Et le PDG de mettre en garde : "Le redémarrage sera lent compte tenu du calendrier de sortie du confinement et de la capacité de l'économie à repartir. C'est pourquoi nous avons été amenés à renoncer à nos objectifs financiers sur l'année 2020". Prévisibles ou déjà connues, ces mauvaises nouvelles ont été plutôt bien accueillies par les marchés financiers sur lesquels l'action TF1 s'appréciait de 2,9% à 10h ce matin.

Crédit d'impôt pour les annonceurs

N'oubliant pas de se projeter dans l'avenir, Gilles Pélisson a également profité de cette prise de parole pour préconiser un certain nombre de mesures devant permettre selon lui de soutenir la reprise d'activité de son groupe. Il s'est ainsi déclaré en faveur de l'instauration "d'un crédit d'impôt" pour les "marques qui veulent continuer à investir en publicité", "comme en Italie". "Ce crédit d'impôt favorisera la relance des investissements publicitaires et donc la relance de l'économie", a justifié le patron de TF1. Cette proposition a également les faveurs de la députée LREM spécialiste de l'audiovisuel, Aurore Bergé.

Gilles Pélisson a également rappelé son souhait de voir amendé le projet de réforme de l'audiovisuel du gouvernement, actuellement suspendu à la pleine reprise de l'activité parlementaire. "La crise actuelle doit être un catalyseur pour redonner à la loi, son souffle initial et ses ambitions", a-t-il fait valoir, préconisant sans délai "une expérimentation de 6 à 12 mois pour la publicité cinéma" à la télévision, ou encore une autorisation de "la publicité segmentée", deux mesures déjà prévues sous conditions dans la future loi audiovisuelle. Ne perdant définitivement pas le nord, Gilles Pélisson a enfin convoqué l'arlésienne de la suppression de la publicité sur les antennes de France Télévisions. "C'est sans doute le bon moment pour repenser un modèle uniquement adossé à des fonds publics", a-t-il glissé.

Gilles Pelisson
Gilles Pelisson
Emu, Gilles Pélisson fait ses adieux à TF1
"Ce groupe est dans le rapport de force" : Le PDG de TF1 tacle Canal+ après la coupure de ses chaînes
Fusion TF1/M6 : "Nous ne souhaitons pas fusionner les rédactions", promet Gilles Pélisson
Mort de Jean-Pierre Pernaut : Gilles Pélisson, PDG de TF1, rend hommage au journaliste sur LCI
Voir toute l'actualité sur Gilles Pelisson
l'info en continu
"Je suis dégoûté" : Anthony Colette, danseur de Natasha St-Pier, souffrant et blessé avant le prime de "Danse avec les stars"
TV
"Je suis dégoûté" : Anthony Colette, danseur de Natasha St-Pier, souffrant et...
"Les gens confondent les salaires des journalistes et ceux des animateurs" : Nathalie Saint-Cricq révèle son salaire à France Télévisions
TV
"Les gens confondent les salaires des journalistes et ceux des animateurs" :...
"Les 12 coups de midi" : Qui sont les 20 plus grands gagnants du jeu de Jean-Luc Reichmann sur TF1 ?
TV
"Les 12 coups de midi" : Qui sont les 20 plus grands gagnants du jeu de Jean-Luc...
"Il a perdu le GPS de CNews ?" : Pascal Praud amer qu'Emmanuel Macron se rende sur BFMTV/RMC et pas sur CNews
TV
"Il a perdu le GPS de CNews ?" : Pascal Praud amer qu'Emmanuel Macron se rende sur...
Netflix : 24 heures après sa sortie, cette mini-série française addictive intègre le top 10 des fictions les plus vues dans le monde
SVOD
Netflix : 24 heures après sa sortie, cette mini-série française addictive intègre...
"Je suis très choquée !" : Christine Kelly contrainte de démentir son décès en direct sur CNews
TV
"Je suis très choquée !" : Christine Kelly contrainte de démentir son décès en...