Imbroglio autour de la relance de "Jours de France"

Partager l'article
Vous lisez:
Imbroglio autour de la relance de "Jours de France"
Par Benjamin Meffre Journaliste
Passionné par les médias, l’économie et la politique, Benjamin est rédacteur en chef de puremedias.com dont il a intégré la rédaction en 2013.
Logo historique de "Jours de France"
Logo historique de "Jours de France" © DR
Le groupe "Le Figaro" a annoncé qu'il allait relancer le magazine des stars et des têtes couronnées, "Jours de France", disparu des kiosques en 1989. Sauf qu'un autre magazine intitulé "Jour de France" existe déjà.

C'est un magazine emblématique que s'apprête à relancer "Le Figaro". Le groupe de presse de Serge Dassault a en effet annoncé, la semaine dernière, son intention de faire renaître un des titres phares de la presse people du siècle dernier, "Jours de France".

À lire aussi
"Il faut défendre nos droits !" : "Le Monde" signe un partenariat avec ChatGPT
Presse
"Il faut défendre nos droits !" : "Le Monde" signe un partenariat avec ChatGPT
Laurence Ferrari, nommée présidente de la marque "JDD", lance "JDNews", un nouvel hebdomadaire pour concurrencer "Paris Match"
Presse
Laurence Ferrari, nommée présidente de la marque "JDD", lance "JDNews", un nouvel...
"Une opération de dénigrement" : Passe d'armes entre Radio France et "Le Figaro Magazine" après un article sur l'audiovisuel public
Presse
"Une opération de dénigrement" : Passe d'armes entre Radio France et "Le Figaro...
"La ministre de la Culture sort de son rôle" : "Libération" dénonce les "propos indignes" de Rachida Dati sur RTL
Presse
"La ministre de la Culture sort de son rôle" : "Libération" dénonce les "propos...

Fondé en 1958 par l'avionneur Marcel Dassault qui y tenait une rubrique intitulée "Le Café du commerce", cet hebdomadaire a jusqu'en 1989 assuré la couverture de l'actualité heureuse des stars et des têtes couronnées. Ciblant les femmes, il a fait les belles heures des salles d'attente des médecins et des dentistes, étant financé essentiellement par la publicité. Disparu des kiosques en 1989, il a revu le jour en 2011 sous la version d'un site internet associé au Figaro.fr et traitant exclusivement de l'actualité des familles royales.

"Pénétrer dans l'intimité des célébrités sans aucun voyeurisme"

Quinze ans après sa mort "papier", Le Figaro a donc décidé de lui redonner vie sous la forme d'un trimestriel facturé 4,90 euros. La nouvelle mouture du magazine a été confiée à Sofia Bengana, éditeur du Figaro et du Figaro Magazine. Selon le communiqué, ce "Jours de France", version XXIème siècle, "décryptera le mode de vie des people, leur actualité, leur environnement, permettant ainsi au lecteur de pénétrer dans l'intimité des célébrités, en toute complicité et sans aucun voyeurisme". Il devrait encore largement rendre hommage aux grandes familles royales à travers des sagas signées Stéphane Bern, déjà éditorialiste pour Madame Figaro et le Figaro Magazine. Un premier numéro test est prévu pour le 7 août prochain. En cas de succès, le magazine people pourrait se transformer rapidement en mensuel voire en hebdomadaire.

Cette réédition de Jours de France n'arrive cependant pas sans créer quelques tensions. A son annonce, le groupe de presse Entreprendre (Science Magazine, Question Santé) a en effet exprimé son opposition au projet comme le rapporte Les Echos. Son fondateur, Robert Lafont, affirme ainsi avoir déjà relancé le titre de presse en 2010 sous le nom Jour de France (sans s), un magazine people pour l'instant vendu à près de 22.000 exemplaires par mois et promouvant la réussite de manière large. Robert Lafont a expliqué au quotidien économique que "la marque était tombée dans le domaine public puisqu'elle n'était plus exploitée depuis cinq ans."

Incompréhension

L'éditeur a même menacé d'assigner en justice Le Figaro si le groupe de presse allait au bout de son initiative. Selon Les Echos, ce dernier se serait contenté pour l'instant d'envoyer des lettres recommandées à son concurrent afin de lui demander de revenir sur son projet de relance. Des pressions que semble ne pas comprendre le groupe de Serge Dassault qui affirme de son côté que la marque Jours de France lui appartient toujours et que son titre de propriété a bien été renouvelé, comme il se doit, en 2008, et ce, pour dix ans.

Le Figaro
Le Figaro
Le groupe Le Figaro annonce 30 millions d'euros d'investissement dans sa transformation
"C'était l'enfer !" : La rédaction du "Figaro" paralysée par une panne internet
Europe 1 s'offre deux signatures du "Figaro" dans sa matinale
"Une mainmise culturelle" : "Le Figaro Magazine" accuse l'audiovisuel public d'être "à gauche toute"
Voir toute l'actualité sur Le Figaro
Autour de Le Figaro
  • Étienne Mougeotte
  • Serge Dassault
  • Ivan Rioufol
  • Yves Thréard
  • Le grand jury
  • Alexandre Adler
l'info en continu
"Un artiste doit garder une part de mystère" : Bigflo "regrette" d'avoir participé à la version Noël des "12 coups de midi" sur TF1
TV
"Un artiste doit garder une part de mystère" : Bigflo "regrette" d'avoir participé...
Box-office : "Un p'tit truc en plus" règne toujours en maître, "Furiosa" fait son entrée sur le podium
TV
Box-office : "Un p'tit truc en plus" règne toujours en maître, "Furiosa" fait son...
"On ne s'attendait pas du tout à ça" : Surprise, quatre nominés cette semaine dans "Secret Story" sur TF1 !
TV
"On ne s'attendait pas du tout à ça" : Surprise, quatre nominés cette semaine dans...
"La honte absolue !" : La France insoumise appelle au boycott de l'interview de Benyamin Netanyahou sur LCI
Politique
"La honte absolue !" : La France insoumise appelle au boycott de l'interview de...
"J'ai besoin de réfléchir sérieusement" : Inès Vandamme émet des doutes sur son avenir à "Danse avec les stars" sur TF1
TV
"J'ai besoin de réfléchir sérieusement" : Inès Vandamme émet des doutes sur son...
"Ils sont libres de venir à tout instant" : Laurence Ferrari incite Raphaël Glucksmann et Marie Toussaint à participer au débat de CNews
TV
"Ils sont libres de venir à tout instant" : Laurence Ferrari incite Raphaël...